Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

Conservatoire de Chateauroux : disparition de six disciplines artistiques (dont des musiques traditionnelles)


  • Veuillez vous connecter pour répondre
126 réponses à ce sujet

#61 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 16 oct. 2015 - 17:27

 

Le "vrai monde" - du moment -  fonctionne comme cela.
[...]
pour quelles règles communes pouvons-nous nous mettre d'accord, sachant que celles héritées de la Libération ne sont plus tenables avec la Mondialisation ?


Personnellement, je trouve que poser la question en ces termes, c'est faire fausse route, c'est se contraindre d'avance à une solution unique. Le discours, largement répandu, voulant faire croire que le « réalisme », la « responsabilité » passent par la réforme, passent par l'intégration d'agendas néolibéraux (dont la situation à Châteauroux n'est qu'un co-produit parmi tant d'autres), ne constitue rien d'autre qu'un chantage. La situation économique dans laquelle se retrouvent l'État et les collectivités locales tient plus des conséquences de 40 années de dérégulations économiques et financières que d'un déraillement du modèle social mis en place à la Libération. Le programme du CNR resterait tout à fait applicable à l'heure actuelle. Ça n'est qu'une histoire de volonté politique.

 

 

Soit.

Mais on est ici, aujourd'hui.

Concrètement, vous faites quoi ?

Avec un argent que vous prenez où ?



#62 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 500 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 16 oct. 2015 - 18:27

Soit.
Mais on est ici, aujourd'hui.

 

Tu vois, je ne sais pas si c'est voulu ou non, mais cet implicite d'un prétendu « réalisme » tu l'emploies ici. Pour quelle raison ?
 

Concrètement, vous faites quoi ?
Avec un argent que vous prenez où ?


Les solutions, elles sont multiples, citons entre autres : restructuration des dettes (audits de celles-ci, et défaut sur la part illégitime), refonte complète de la grille d'imposition (s'il y a une pression fiscale ressentie par les « classes moyennes » - si tant est qu'il soit possible de définir lesdites classes - c'est aussi parce que ça fait 30 ans qu'on fait des cadeaux aux hauts-revenus. Il faut bien que l'argent soit ponctionné quelque part), impôts couperets type SLAM, etc.

Il y a aussi des choix qui sont faits, des priorisations de dépenses, c'est encore un levier d'action possible.


  • Mustradamus aime ça

#63 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 16 oct. 2015 - 22:15

 

Tu vois, je ne sais pas si c'est voulu ou non, mais cet implicite d'un prétendu « réalisme » tu l'emploies ici. Pour quelle raison ?
 

Concrètement, vous faites quoi ?
Avec un argent que vous prenez où ?


Les solutions, elles sont multiples, citons entre autres : restructuration des dettes (audits de celles-ci, et défaut sur la part illégitime), refonte complète de la grille d'imposition (s'il y a une pression fiscale ressentie par les « classes moyennes » - si tant est qu'il soit possible de définir lesdites classes - c'est aussi parce que ça fait 30 ans qu'on fait des cadeaux aux hauts-revenus. Il faut bien que l'argent soit ponctionné quelque part), impôts couperets type SLAM, etc.

Il y a aussi des choix qui sont faits, des priorisations de dépenses, c'est encore un levier d'action possible.

 

Ce que tu proposes, donc je ne discute pas la pertinence, suppose que tu es parvenu au pouvoir, avec une majorité pour te soutenir.

Délai minimal : 1 an et demi.

Pour cela il faut se faire élire (ou se repayer un épisode révolutionnaire bien sanglant façon Guillotin).

 

Le programme du CNR a pu être mis en oeuvre dans une logique d'union nationale, et surtout parce que les opposants (la droite réactionnaire, salie dans les combines collabo) était momentanément mise à genou. C'est un moment dans l'histoire, que des gens visionnaires ont saisi pour mettre en place une société moins injuste.

Cela a tenu le temps que s'usent les vainqueurs et qu'émergent des revanchards aux dent longues.

 

Regarde autour de toi. Parcours l'audio visuel et la Presse (un temps pluraliste)...

 

Je repose la question, que je me suis posée pour Châteauroux : je/tu fais quoi ?

J'ai participé à une délégation... Laissé en suspens ma réinscription au Conservatoire.

 

Dans quelques jours je vais devoir décider si je valide mon inscription ou j'envoie ch... tous ces...

 

La vulgarité ne m'est pas naturelle.

Et les paroles en l'air ont cessé de me séduire.



#64 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 500 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 16 oct. 2015 - 23:51

Cela a tenu le temps que s'usent les vainqueurs et qu'émergent des revanchards aux dent longues.


Ou que les électeurs baissent les bras. Il y a aussi paradoxalement, une accélération de certaines politiques depuis la chute du Mur, la tentation rouge n'existant plus, pourquoi s'enquiquiner de faire passer la pilule libérale avec des contre-feux sociaux ? Mais, certes, ça va pas faire rouvrir de classes à Châteauroux.
 

Regarde autour de toi. Parcours l'audio visuel et la Presse (un temps pluraliste)...


Merci du conseil, mais je t'ai pas attendu pour ça…
 

Je repose la question, que je me suis posée pour Châteauroux : je/tu fais quoi ?
J'ai participé à une délégation... Laissé en suspens ma réinscription au Conservatoire.


Dans le cas précis du conservatoire de Châteauroux et dans l'immédiat, je vois pas bien ce qui ferait changer d'avis à la municipalité. Mais je ne suis pas non plus du coin, je me doute bien que les autochtones ont tenté un tas de choses.
 

Et les paroles en l'air ont cessé de me séduire.


Les paroles en l'air de qui ?



#65 + Partager laclaire

laclaire
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 582 messages

Posté 17 oct. 2015 - 00:22

J'ai relu ce qui précède et, à moins d'erreur, n'ai rien lu qui disait que "les maux de notre société, seraient dûs à une sorte de fatalité...".

Pour rester dans le fil du sujet [...]

 

Pourtant, à la relecture, moi je comprends qu’il y a des choses contre lesquelles on ne peut rien. C’est comme ça… On a toujours rogné sur le budget de la culture… Le monde est ainsi… Et puis il faut bien faire des choix… Ce sont des propos très violent en vérité quand on s’en sert pour expliquer à quelqu’un pourquoi on lui demande d’aller se faire embaucher ailleurs (il y a eu des chemises arrachées pour ça...). Oui parce qu’au-delà de l’inconfort du musicien qui devra se trouver un autre loisir le mardi soir, pensons qu’il y a des professionnels qui vivent de cette activité (l’enseignement artistique) et qui sont mis sur le carreau. C’est pas tout à fait la même détresse que celle de l'usager, et je me permets de le souligner.

Me voilà bien dans le fil du sujet...  :)  Je monte gentiment dans les tours parce que la précarité est quand même une caractéristique de ces métiers, et que s’il faut en plus accepter l’idée que le monde est ainsi, alors il ne reste plus que s’accuser soi-même d’être mal adapté au monde (en principe là tu te tournes vers les anti-dépresseurs).

 

J'ai bien compris que "le monde du moment fonctionne comme cela". On est tous contraints aux même règles du jeu il suffit de regarder autour de soi... Mais ça n'empêche pas d'être en désaccord avec. Moi je suis pour "inventer des trucs qui marchent", dans la mesure où on est lucide sur le fait que le système n'en cillera sans doute pas d'un poil.


  • Mustradamus, MarieT, -Y- et 4 autres aiment ça

#66 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 17 oct. 2015 - 13:25

 

J'ai relu ce qui précède et, à moins d'erreur, n'ai rien lu qui disait que "les maux de notre société, seraient dûs à une sorte de fatalité...".

Pour rester dans le fil du sujet [...]

 

Pourtant, à la relecture, moi je comprends qu’il y a des choses contre lesquelles on ne peut rien. C’est comme ça… On a toujours rogné sur le budget de la culture… Le monde est ainsi… Et puis il faut bien faire des choix… Ce sont des propos très violent en vérité quand on s’en sert pour expliquer à quelqu’un pourquoi on lui demande d’aller se faire embaucher ailleurs (il y a eu des chemises arrachées pour ça...). Oui parce qu’au-delà de l’inconfort du musicien qui devra se trouver un autre loisir le mardi soir, pensons qu’il y a des professionnels qui vivent de cette activité (l’enseignement artistique) et qui sont mis sur le carreau. C’est pas tout à fait la même détresse que celle de l'usager, et je me permets de le souligner.

Me voilà bien dans le fil du sujet...  :)  Je monte gentiment dans les tours parce que la précarité est quand même une caractéristique de ces métiers, et que s’il faut en plus accepter l’idée que le monde est ainsi, alors il ne reste plus que s’accuser soi-même d’être mal adapté au monde (en principe là tu te tournes vers les anti-dépresseurs).

 

J'ai bien compris que "le monde du moment fonctionne comme cela". On est tous contraints aux même règles du jeu il suffit de regarder autour de soi... Mais ça n'empêche pas d'être en désaccord avec. Moi je suis pour "inventer des trucs qui marchent", dans la mesure où on est lucide sur le fait que le système n'en cillera sans doute pas d'un poil.

 

J'ai lu avec attention et suis d'accord avec vous. Sur l'asymétrie musicien qui gagne sa vie et usager qui vient se faire plaisir (ou bien plus quand il s'agit d'une formation diplomante) en particulier.

A Châteauroux, en vielle, nous avons eu le plaisir de côtoyer Grégory Jolivet pendant 5 trimestres. Vielliste "caméléon" et pédagogue enthousiaste il faisait merveille auprès de nous.

Et puis il est parti.

Si je comprends bien, nous allons avoir la chance de cotoyer Anne Lise pendant deux trimestres avec l'incertitude de voir tout s'arrêter après parce que d'aucuns veulent fermer le département de musique traditionnelle.

 

Dans ce département déshérité (le 36) il y avait  cela d'exceptionnel et des .... vont le casser.

Sans bénéfice réel, comme cela, par bêtise. C'est à pleurer.

En tout on est quelques dizaines et, même si on se remue un peu, cela ne pèsera pas beaucoup.

 

Il nous restera top-chef (taupe-chêvre en variété locale) et la musique d'ascenseur aux quatre coins des rues de la ville.


  • Mustradamus aime ça

#67 + Partager Mustradamus

Mustradamus
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 392 messages
  • Localisation: Limousin

Posté 17 oct. 2015 - 15:06

Se pose quand même, en plus de toutes celles qui ont été soulevées ci-dessus, la question de l'identité de Châteauroux. Les Gars du Berry, ça a été la fierté de la ville et des alentours pendant des décennies. Et puis il y a eu le groupe "Chants et Danses du Berry" et l'héritage de Pierre Panis. Le Festival de Saint-Chartier, à proximité, était une manifestation valorisée. La création du département de musique traditionnelle au Conservatoire, en 1984, s'est inscrite dans une certaine histoire. Bien sûr on y a pratiqué d'autres musiques que la musique régionale, mais celle-ci restait au cœur du projet. Est-ce l'héritage berrichon que la municipalité voudrait maintenant balayer ?


  • Audrey et teddy aiment ça

#68 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 17 oct. 2015 - 18:13

 


Dans le cas précis du conservatoire de Châteauroux et dans l'immédiat, je vois pas bien ce qui ferait changer d'avis à la municipalité. Mais je ne suis pas non plus du coin, je me doute bien que les autochtones ont tenté un tas de choses.
 

Et les paroles en l'air ont cessé de me séduire.


Les paroles en l'air de qui ?

 

Désolé : je ne vous visais pas.

La parole des "gens de référence" (politiques, industriels, philosophes de salons, gens connus en général) est dévalorisée du fait que tout le monde ment, sans remord, sans honneur. C'est à eux que je pensais pour les paroles en l'air.



#69 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 17 oct. 2015 - 18:36

Se pose quand même, en plus de toutes celles qui ont été soulevées ci-dessus, la question de l'identité de Châteauroux. Les Gars du Berry, ça a été la fierté de la ville et des alentours pendant des décennies. Et puis il y a eu le groupe "Chants et Danses du Berry" et l'héritage de Pierre Panis. Le Festival de Saint-Chartier, à proximité, était une manifestation valorisée. La création du département de musique traditionnelle au Conservatoire, en 1984, s'est inscrite dans une certaine histoire. Bien sûr on y a pratiqué d'autres musiques que la musique régionale, mais celle-ci restait au cœur du projet. Est-ce l'héritage berrichon que la municipalité voudrait maintenant balayer ?

L'identité - pour ce que j'en ai compris - s'est construite, faute de mieux, autour de la personne et des personnages de George Sand.

Il y eut, plus tard de vraies activités industrielles : les avions Bloch (qui deviendra Dassault), des textiles, les casseroles à Saint-Benoit-du Sault. Et puis la période "base américaine", terminée sur une décision du "g/G/énéral".

Des casernes aussi. Mais fermées maintenant.

Deux grosses prisons.

On parle régulièrement de la venue d'un détachement industriel chinois...

 

Je ne sais pas si le maire a des projets pour redynamiser sa ville et le département, mais l'identité part en quenouille.

Dans d'autres départements pourvus d'élites mieux formées, plus cultivées, plus au fait de l'importance des racines pour redynamiser un territoire on sait concilier le passé (voire le passé fantasmé) avec la génération de revenus sur le long terme.

On attire alors des "leaders".

 

Ici on est en train de tout foutre en l'air, on vacarmise la place de la mairie avec une musique sans queue ni tête, on communique sur une histoire qui n'est pas la nôtre. On transforme les rues en cabine d'ascenseur.

On réinvente le moderne d'il y a quarante ans.

Quel cadre de haut niveau voudrait venir dans un lieu où l'on réduit l'école de musique de ses enfants, où il est problématique de trouver un généraliste et où il faut patienter plus de 6 mois pour un rendez-vous avec un ophtalmo ?

 

Pour parler cru : ce département fabrique du plomb avec de l'or et va sombrer. Sans mémoire.


  • teddy aime ça

#70 + Partager Mustradamus

Mustradamus
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 392 messages
  • Localisation: Limousin

Posté 17 oct. 2015 - 19:35


Ici on communique sur une histoire qui n'est pas la nôtre.

 

 

Vous pouvez nous en dire plus ?



#71 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 17 oct. 2015 - 21:50

 


Ici on communique sur une histoire qui n'est pas la nôtre.

 

 

Vous pouvez nous en dire plus ?

 

http://country-franc...chateauroux-36/



#72 + Partager Mustradamus

Mustradamus
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 392 messages
  • Localisation: Limousin

Posté 17 oct. 2015 - 22:10

Eh ben voilà. Ils trouvent que les chapeaux de cow-boy ça fait moins plouc que les chapeaux de berrichon.

Ça a coûté cher à la mairie, ça ?



#73 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 17 oct. 2015 - 22:14

Eh ben voilà. Ils trouvent que les chapeaux de cow-boy ça fait moins plouc que les chapeaux de berrichon.

Ça a coûté cher à la mairie, ça ?

Je ne sais pas.



#74 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 500 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 17 oct. 2015 - 22:53

En même temps les chapeaux berrichons c'est chiant c'est grand aussi…


  • Audrey et Jérémie aiment ça

#75 + Partager Mustradamus

Mustradamus
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 392 messages
  • Localisation: Limousin

Posté 17 oct. 2015 - 23:00

 

Eh ben voilà. Ils trouvent que les chapeaux de cow-boy ça fait moins plouc que les chapeaux de berrichon.

Ça a coûté cher à la mairie, ça ?

Je ne sais pas.

 

 

Bon. Ce n'est donc pas directement la cause (ou la conséquence) de la suppression des postes du Conservatoire.

 

Le country, quoi qu'il en soit, il y en a partout et depuis fort longtemps.

C'est surtout un truc de retraités depuis au moins 10 ans (me semble-t-il pour ce qui j'ai pu apercevoir du public - nombreux - des stages de danse). . . sauf à Châteauroux ?

 

Craponne : 28e festival. J'ai des cousins qui y vont avce leurs copains depuis le début. C'est dire.



#76 + Partager teddy

teddy
  • Administrateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 933 messages
  • Localisation: Groland
  • Activité(s):Trop
  • Groupe(s):Duo/Trio la Chanforgne
  • Instrument(s):Accordéon bi-sonore

Posté 17 oct. 2015 - 23:36

Fichier joint  editodumaire.PNG   173,9 Ko   8 téléchargement(s)

 

Source : goodolddays.fr



#77 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 18 oct. 2015 - 11:05

 

Bon. Ce n'est donc pas directement la cause (ou la conséquence) de la suppression des postes du Conservatoire.

 

Le country, quoi qu'il en soit, il y en a partout et depuis fort longtemps.

C'est surtout un truc de retraités depuis au moins 10 ans (me semble-t-il pour ce qui j'ai pu apercevoir du public - nombreux - des stages de danse). . . sauf à Châteauroux ?

Ce n'est pas mon truc : je n'aime pas me déguiser.

Déjà dans les festivals d'orgue de barbarie j'avais des mots avec certains organisateurs pour qui il fallait mettre un costume de voyou (d'apache...) ou de bourgeois-haut de forme.

 

Alors m'agiter mécanique façon pas de dinde avec des frippes de coveboy d'opérette, ce n'est pas pour moi.

Le ridicule ne tue pas...



#78 + Partager Mustradamus

Mustradamus
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 392 messages
  • Localisation: Limousin

Posté 18 oct. 2015 - 11:09

attachicon.gifeditodumaire.PNG

 

Source : goodolddays.fr

 

Punaise . . . :O



#79 + Partager Fofie

Fofie
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 177 messages
  • Localisation: Diois

Posté 18 oct. 2015 - 12:30

editodumaire.PNG

Source : goodolddays.fr


Excellent article du Gotradfi.
  • Jérémie aime ça

#80 + Partager Elfi

Elfi
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 438 messages

Posté 18 oct. 2015 - 14:00

Bon, la base américaine n'est qu'un vague souvenir et n'est pas présente dans l'histoire des familles locales, admettons... :hmm:

 

Qu'une fille que je connais qui défend le cinéma amérindien déplore que ce genre de festival offre une vision de carte postale avec le point de vue des Blancs et non des indigènes, ça je le comprends tout à fait... (hop, un peu de promo http://www.delaplumealecran.org)

Imaginons un truc... on fait un festival français (genre les bretons à New York) avec des trucs qui brillent, des drapeaux Gwenn Ha Du partout, des stands de galette saucisse, une grande parade celtique, des vaches bicolores, des triskells et des kouign-amann blindés de beurre salé (et puis des haut parleurs qui crachent en boucle Stivell, les soeurs Goadec et les Ramoneurs de Menhirs). NB j'ai choisi breton parce qu'on fête déjà la St Yves à New York, mais on a déjà vu des danseurs de bourrée aux US, en Ukraine ou au Japon.

Et alors les américains se mettent à trouver ça vachement cool, fun, gai et rigolo. et puis la Bretagne, les légendes de l'Ankou et tout le tintouin, les danseurs en costume, les bigoudenns à menhir sur la tête, le gouren, les hortensias et les landes de bruyères sous l'orage, ça les fait rêver, c'est romantique, c'est loin, c'est beau et toussa...

Et les gens du coin commencent à se foutre de leur gueule, à dire que c'est naze à côté de la vraie country et qu'ils sont ridicules d'acheter des tee shirts à rayures, des bottes bleues marines ou des sabots, des cirés jaunes et des gilets brodés... que même c'est pas leur histoire même si dans certaines familles il y a bien eu un grand père qui est venu se faire sauter la tronche sur une plage de Normandie

 

Et nous, d'ici, on dirait quoi ?...

je dis ça, je dis rien.... :muted:
 


Modifié par Elfi, 18 oct. 2015 - 14:14.



0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)