Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
* * * * * 3 note(s)

Yvon vs Camille

yvon guilcher je mène les loups

  • Veuillez vous connecter pour répondre
324 réponses à ce sujet

#301 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 482 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 20 déc. 2018 - 21:13

Une telle confrontation ne donnerait aucune conclusion valable, justement parce que la plus value d'une analyse ethno c'est de porter l'analyse au-delà des individus. Et, aussi, parce que l'expérience d'un invidu, sa perception de sa pratique, ne sont pas forcément confondues avec la réalité de celle-ci.
La force de ce genre d'analyse, c'est justement, à partir d'observations à petite échelle, d'en distinguer les traits communs.
C'est ce qui fait que moins il y a d'informateurs sur un territoire, plus on a consigné de versions unitaires de danses (p. ex. les 20000 versions unitaires de contredanses des côtes d'Armor galleses). Alors que le maillage plus fin et l'échantillonnage en grand nombre permettent de faire apparaître des caractéristiques communes à beaucoup de pratiques personnelles (p. ex. la dans tro).
Ensuite, faut pas croire que quand des gens comme les époux Guilcher vont collecter ils vont faire une recherche du bon sauvage. Leur travail c'est juste de l'anthropologie, c.-à-d. si on reprend la description qu'a fait Levi-Strauss de leur travail, se servir d'un aspect de la société pour en faire une description.
Pour revenir au maillage et à l'échantillonnage, par exemple son travail de thèse va plus tirer vers la sociologie pour cet aspect là, vue la quasi exhaustivité des communes sondées.
  • loic aime ça

#302 + Partager Mustradamus

Mustradamus
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 392 messages
  • Localisation: Limousin

Posté 20 déc. 2018 - 22:54

J'ai plutôt tendance à penser que c'est justement l'hypothèse "ethnologique" qui pose problème puisqu'elle a besoin que le cadre observé soit exotique. Je ne pense pas que Revilo fasse de l'anti-intellectualisme, et en tout cas sa façon de s'exprimer relève aussi d'une forme d'intellectualisme. Pour l'approche ethnologique repose sur une forme d'incommunicabilité entre deux sociétés, dans lequel l'ethnologue sert d'intercesseur. L'idée d'eden perdu est intrinsèque à la position de l'ethnologue, d'ailleurs YG le dit très bien dans sa conférence de Voyron.

 

Je ne sais pas ce que YG dit dans sa conférence de Voiron, mais quoi qu’il en soit, la démarche de l’ethnologue est loin d’être univoque. « Le regard éloigné », ça a été une option historique, « l’observation participante » une autre. J’ai personnellement une immense admiration – et aussi de l’affection – pour Maurice Robert, Limousin et ethnologue du Limousin. La bibliographie de Wikipedia (je viens de découvrir cette page) est d’ailleurs très incomplète. Je suis allée récemment à une de ses conférences et lui ai acheté sa dernière publication sur le sujet.

Ce qu’il y a eu de plus stupéfiant, lors de cette causerie sur la sorcellerie – croyances et pratiques qu’on aurait pu croire révolues depuis quelques lustres – c’est qu’au moment de la discussion avec le public, un monsieur, massif, un peu rougeaud, habillé d’un gros pull de laine gris clair, a pris la parole pour demander au conférencier : « Je suis guérisseur [c’est comme ça qu’on appelait et qu’on appelle donc encore ceux qui conjurent les actions malfaisantes de ceux qu’on ne nomme pas – c’est-à-dire « les sorciers » –]. Et là j’ai en face de moi quelqu’un de plus fort que moi et qui renvoie sur moi le mal que je veux enlever. Qu’est-ce qu’il faut que je fasse ? ». Petit moment de flottement dans l’assistance et l’organisateur est vite passé à une autre question. Je suis allée voir le monsieur à la fin. Il « exerce » à Limoges et m’a donné une carte où il y a juste son nom et un numéro de téléphone.

Alors, « la fin de la société traditionnelle » que sont censés avoir vécue nos ancêtres, mouais...


Modifié par Mustradamus, 20 déc. 2018 - 23:05.

  • Docteur Masu aime ça

#303 + Partager Docteur Masu

Docteur Masu
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 345 messages
  • Localisation: Jura-Auvergne-Morvan
  • Activité(s):Bûcheron
  • Instrument(s):Chant trad

Posté 21 déc. 2018 - 07:03

 

 

 

Je ne sais pas ce que YG dit dans sa conférence de Voiron,

 

 En gros il dit que l'ethnologue intervient dans une société en cours de changement radical.

 

Je crois vraiment que l'incompréhension naît de ce concept de "société traditionnelle". Pour moi clairement, la société paysanne de la seconde moitié du XIXe siècle n'est pas une société traditionnelle et la société traditionnelle, si tant est qu'elle ait existé un jour a disparu depuis longtemps. Qu'en gros le problème est que cette erreur fondamentale, héritée du regard bourgeois, mélange de condescendance et de nostalgie d'un éden perdu, du XIXe siècle fait partie du package.

 

Hier soir j'ai découvert cette vidéo de débunkage d'une émission "historico-sensationnaliste" au sujet des cagots. Je la partage parce que ça montre aussi que la société paysanne du XIXe siècle arrivait après bien des révolutions (et pas des évolutions) sociétales antérieures.

 


  • Mustradamus aime ça

#304 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 482 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 21 déc. 2018 - 09:11

Pour moi clairement, la société paysanne de la seconde moitié du XIXe siècle n'est pas une société traditionnelle et la société traditionnelle, si tant est qu'elle ait existé un jour a disparu depuis longtemps. Qu'en gros le problème est que cette erreur fondamentale, héritée du regard bourgeois, mélange de condescendance et de nostalgie d'un éden perdu
[...]
société paysanne du XIXe siècle arrivait après bien des révolutions (et pas des évolutions) sociétales antérieures.

Je trouve que c'est un non-probleme ça. L'histoire c'est pas une succession linéaire, et c'est pas pour rien que les gens qui étudient ça font souvent des parallèles avec la biologie : c'est fait d'évolution, de mutations lentes, d'hybridation brutales, de retours, de sauts, etc.
En l'occurrence c'est un non-problème (et donc un non-argument) parce que c'est inhérent au domaine d'étude (il me semble qu'on en a déjà parlé d'ailleurs) : ça évolue forcément, et ce qu'on appelle société traditionnelle c'est, pour nous dans le trad actuel, l'état de la société sur un large demi-siècle centré autour de la seconde moitié du XIXe. Rien qu'à cette échelle, les transformations de la société sont remarquables. Je persiste cependant à dire que ces changements n'ont rien de comparables à ceux qui vont arriver par la suite. Sur un autre fil de discussion, y'a un moment déjà, Tiennet rappelait qu'il faut se méfier des généralisations, ce qui est valable à un moment donné, dans un territoire donné ne l'est pas forcément à un autre temps ou dans un autre territoire. Les transitions ne se font pas à la même vitesse partout (par exemple à Poullaouen il y a plus de subsistances de pratiques que dans la ville de Fougères). Est-ce suffisant pour dire que cette société traditionnelle n'a pas existé ? Je crois pas, et c'est d'ailleurs l'objet des quelques ethnologues qui vont s'intéresser à cette période : faire une description de cette société à travers la danse et la musique.

On peut trouver des contre exemples, oui, tous les aspects de la société de cette époque n'ont pas disparu entièrement, et en tous cas pas partout à la même vitesse. J'ai un peu l'impression qu'on subit quand on parle de ça des effets de bulle filtrante liés au milieu dans lequel on évolue avec nos pratiques. Ça va être ceux qui ont collecté à l'époque, et d'une manière générale ceux qui ont pu côtoyer à un moment ou un autre certains porteurs de tradition (faute de meilleure expression). Sauf que ce sont des exceptions, si on prend la peine de prendre un peu de recul et de contextualiser à une échelle plus grande : l'écrasante majorité de la population n'a plus ces pratiques là depuis un moment.
  • Mustradamus et Docteur Masu aiment ça

#305 + Partager Mustradamus

Mustradamus
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 392 messages
  • Localisation: Limousin

Posté 21 déc. 2018 - 09:55

J’ai l’impression que la principale difficulté de certains échanges vient d’une erreur de base : l’ethnologue s’intéresse au vivant. Il étudie des sociétés qui lui sont contemporaines et qui peuvent être la sienne. Voir, par exemple, les derniers sujets de thèses en ethnomusicologie dont on peut trouver l’intitulé en ligne (en bas de la page).

Celui qui étudie le passé, c’est un historien. Alors, bien sûr, y a des chercheurs qui sont doubles spécialistes. Je pense par exemple à Luc Charles-Dominique qui vient de publier ce gros pavé et qui écrit, p. 595 : « Alors que la recherche sur les transferts culturels est fondamentalement pluridisciplinaire, je me suis toujours appliqué à croiser l’ethnomusicologie, l’anthropologie, la sociologie, l’iconologie et à élargir cette interdisciplinarité à l’histoire, en la plaçant en regard et en perspective avec l’ethnomusicologie, et en considérant ces deux disciplines en totale complémentarité et continuité. » N’empêche qu’il les différencie...


  • Ludoman, MarieT et Docteur Masu aiment ça

#306 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 482 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 21 déc. 2018 - 10:38

Très juste ça. Et la nécessité de multiplier et combiner les approches pour avoir une analyse satisfaisante n'aide pas à lever ce genre de confusions.

#307 + Partager Docteur Masu

Docteur Masu
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 345 messages
  • Localisation: Jura-Auvergne-Morvan
  • Activité(s):Bûcheron
  • Instrument(s):Chant trad

Posté 21 déc. 2018 - 10:52

Et l'autre difficulté c'est que YG ne fait pas oeuvre d'ethnologie...



#308 + Partager Gabpipes

Gabpipes
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 71 messages
  • Activité(s):musicien
  • Instrument(s):cornemuses

Posté 21 déc. 2018 - 12:40

 

J'ai plutôt tendance à penser que c'est justement l'hypothèse "ethnologique" qui pose problème puisqu'elle a besoin que le cadre observé soit exotique. Je ne pense pas que Revilo fasse de l'anti-intellectualisme, et en tout cas sa façon de s'exprimer relève aussi d'une forme d'intellectualisme. Pour l'approche ethnologique repose sur une forme d'incommunicabilité entre deux sociétés, dans lequel l'ethnologue sert d'intercesseur. L'idée d'eden perdu est intrinsèque à la position de l'ethnologue, d'ailleurs YG le dit très bien dans sa conférence de Voyron.

 

Je ne sais pas ce que YG dit dans sa conférence de Voiron,...

 

 

 

 

 

Je ne sais pas ce que YG dit dans sa conférence de Voiron,

 

 En gros il dit que l'ethnologue intervient dans une société en cours de changement radical.

 

 

 

 

 

 

je pense qu'un résumé en gros ne soit pas suffisant pour une conférence d'une heure et demi, c'est un peu comme dire du film "Titanic": une histoire d'amour naufragée à cause d'un iceberg.



#309 + Partager ioionette

ioionette
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 55 messages
  • Localisation: Paris
  • Groupe(s):Les Conteuses de pas, Trio Caroublanc
  • Instrument(s):Chant, Tanpura, Violon (je débute, pas taper)

Posté 21 déc. 2018 - 13:00

 

 

J'ai plutôt tendance à penser que c'est justement l'hypothèse "ethnologique" qui pose problème puisqu'elle a besoin que le cadre observé soit exotique. Je ne pense pas que Revilo fasse de l'anti-intellectualisme, et en tout cas sa façon de s'exprimer relève aussi d'une forme d'intellectualisme. Pour l'approche ethnologique repose sur une forme d'incommunicabilité entre deux sociétés, dans lequel l'ethnologue sert d'intercesseur. L'idée d'eden perdu est intrinsèque à la position de l'ethnologue, d'ailleurs YG le dit très bien dans sa conférence de Voyron.

 

Je ne sais pas ce que YG dit dans sa conférence de Voiron,...

 

 

 

 

 

Je ne sais pas ce que YG dit dans sa conférence de Voiron,

 

 En gros il dit que l'ethnologue intervient dans une société en cours de changement radical.

 

 

 

 

 

 

je pense qu'un résumé en gros ne soit pas suffisant pour une conférence d'une heure et demi, c'est un peu comme dire du film "Titanic": une histoire d'amour naufragée à cause d'un iceberg.

 

C'est pas un mauvais résumé de Titanic cela dit....


  • Mustradamus, -Y-, AntoineL et 1 autre aiment ça

#310 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 805 messages

Posté 23 déc. 2018 - 18:13

Regards sur la bourrée

Epistemologix

Là, sur le net, quelqu'un a balancé une bourrée superbe !

Belle mélodie, belle danse, beaux danseurs. Epoustouflant ! Jubilatoire ! A couper le souffle ! On était plusieurs à regarder ça, on a été scotchés ! Eblouis ! Enthousiastes ! Tous sans exception.

Elodie s'est écriée, incrédule : - "vous avez vu le parquet ? C'est du chêne, non ?".

Jennifer a dit : - "attends, j'y crois pas : les fenêtres, vous avez remarqué les fenêtres ? Rien que des baies vitrées, dis donc !".

Dylan a demandé : - "c'est pas des bouteilles qu'on aperçoit sur la table, là, dans le coin à droite ? J'arrive pas à lire les étiquettes, y a du coca, y a de la Jenlain, y a un cubi de quelque chose. Trop cool ! Supergénial !".

Et Jonathan, fasciné : - "ouah ! J'hallucine ! Matez un peu les fringues ! C'est la bourrée de Camif, arrêtez-moi si je me trompe !".

- "Moi je dirais plutôt H & M", a corrigé Bryan, qui est connaisseur.

Et Elodie, très attentive : - "en tous cas, on distingue bien la porte des chiottes, dans le fond, c'est pratique".

Moi je les écoutais, ces Elodie, Jennifer, Dylan, Jonathan et Bryan. Et je n'ai rien dit. Je vous laisse deviner pourquoi.

Mais j'ai compris une chose : c'est que dans une bourrée, chacun trouve ce qu'il y cherche. Ce qu'il connaît. Ce qui le préoccupe. Ce qui compte pour lui dans la vie.

Et c'est même ça qui est rassurant : on situe vite le locuteur.
  • MarieT et Segonzat aiment ça

#311 + Partager Segonzat

Segonzat
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 436 messages
  • Localisation: Paris
  • Activité(s):Prof
  • Groupe(s):Costauds de la Lune, Flor de Zinc
  • Instrument(s):Cabrette, Violon

Posté 23 déc. 2018 - 19:24

Regards sur la bourrée

Epistemologix

Là, sur le net, quelqu'un a balancé une bourrée superbe !

Belle mélodie, belle danse, beaux danseurs. Epoustouflant ! Jubilatoire ! A couper le souffle ! On était plusieurs à regarder ça, on a été scotchés ! Eblouis ! Enthousiastes ! Tous sans exception.

Elodie s'est écriée, incrédule : - "vous avez vu le parquet ? C'est du chêne, non ?".

Jennifer a dit : - "attends, j'y crois pas : les fenêtres, vous avez remarqué les fenêtres ? Rien que des baies vitrées, dis donc !".

Dylan a demandé : - "c'est pas des bouteilles qu'on aperçoit sur la table, là, dans le coin à droite ? J'arrive pas à lire les étiquettes, y a du coca, y a de la Jenlain, y a un cubi de quelque chose. Trop cool ! Supergénial !".

Et Jonathan, fasciné : - "ouah ! J'hallucine ! Matez un peu les fringues ! C'est la bourrée de Camif, arrêtez-moi si je me trompe !".

- "Moi je dirais plutôt H & M", a corrigé Bryan, qui est connaisseur.

Et Elodie, très attentive : - "en tous cas, on distingue bien la porte des chiottes, dans le fond, c'est pratique".

Moi je les écoutais, ces Elodie, Jennifer, Dylan, Jonathan et Bryan. Et je n'ai rien dit. Je vous laisse deviner pourquoi.

Mais j'ai compris une chose : c'est que dans une bourrée, chacun trouve ce qu'il y cherche. Ce qu'il connaît. Ce qui le préoccupe. Ce qui compte pour lui dans la vie.

Et c'est même ça qui est rassurant : on situe vite le locuteur.

 

Je suis tombé par terre

C'est la faute à Guilcher

Le nez dans le ruisseau

c'est la faute à Zosso...

 

@+


  • Tof Sacchettini, Mustradamus, Ludoman et 2 autres aiment ça

#312 + Partager Docteur Masu

Docteur Masu
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 345 messages
  • Localisation: Jura-Auvergne-Morvan
  • Activité(s):Bûcheron
  • Instrument(s):Chant trad

Posté 23 déc. 2018 - 20:28

Ethylotest #1

 

Là sur le net, une discussion dans un forum consacré au trad.

 

Des débats contradictoires, des désaccords, des arguments, des extraits musicaux et des vidéos de danses à l'appui. Tout le monde était enthousiaste, sans exception. Même une vidéo où l'on voit un stage de mon groupe de danse!!!!

Marie-Odile s'est écriée : "vous avez vu là , le fond est bleu!"

 

Jean-Paul à dit : " mais comment diantre est-ce possible, cet imbécile ne connaît pas la règle d'accord avec l’auxiliaire avoir"

 

Josy a demandé : " c'est pas du Comic sans ms, là? c'est génial, c'est ma police préférée".

 

Yvon : "pas un qui relève mon génie ni l'insolence de mon style époustouflant"

 

Moi je les écoutais ces Marie-Odile, Jean-Paul, Josy, Yvon. Et je n'ai rien dit. Je vous laisse deviner pourquoi.

 

Mais j'ai compris une chose. Pour avoir toujours raison, la technique rhétorique de l'épouvantail est toujours très efficace. Et un petit peu de snobisme et d'arguments d'autorité, ça permet de voir encore briller les yeux des filles.

 

Narcissix


Modifié par Docteur Masu, 23 déc. 2018 - 20:29.


#313 + Partager nevado

nevado
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 756 messages
  • Localisation: Montpellier BAS-LANGUEDOC
  • Activité(s):Éducateur Technique Spécialisé, Maître de danse
  • Groupe(s):folkloriques et autres dans le Gard et l'Hérault
  • Instrument(s):tambour; aubòi (hautbois du bas-languedoc)

Posté 23 déc. 2018 - 21:32

C'est beau.



#314 + Partager AntoineL

AntoineL
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 384 messages

Posté 24 déc. 2018 - 11:05

Allez, pour se détendre, je vous propose un thème bien connu :


Et pour l'accompagner, voici votre devoir de vacances. Deux sujets au choix :

Sujet 1 : La tradition évolue-t-elle ?
Sujet 2 : Est-ce mieux avec le pull de Noël ?

Vous pourrez développer votre réponse vous basant sur la note de guitare à 1'57.
Il est interdit de souffler et de copier sur le voisin.

Bon courage et bon réveillon !
  • loic, Mustradamus, Ludoman et 2 autres aiment ça

#315 + Partager Segonzat

Segonzat
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 436 messages
  • Localisation: Paris
  • Activité(s):Prof
  • Groupe(s):Costauds de la Lune, Flor de Zinc
  • Instrument(s):Cabrette, Violon

Posté 24 déc. 2018 - 11:59

Allez, pour se détendre, je vous propose un thème bien connu :


Et pour l'accompagner, voici votre devoir de vacances. Deux sujets au choix :

Sujet 1 : La tradition évolue-t-elle ?
Sujet 2 : Est-ce mieux avec le pull de Noël ?

Vous pourrez développer votre réponse vous basant sur la note de guitare à 1'57.
Il est interdit de souffler et de copier sur le voisin.

Bon courage et bon réveillon !

 

 

On dirait une carte blanche à Olivier Sulpice (comme diraient certains que je ne citerai pas...)

Mais j'en vois qui n'était pas là.... J'espère que Sam a un justificatif valable ;)

@+


  • Ludoman, AntoineL et Docteur Masu aiment ça

#316 + Partager nevado

nevado
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 756 messages
  • Localisation: Montpellier BAS-LANGUEDOC
  • Activité(s):Éducateur Technique Spécialisé, Maître de danse
  • Groupe(s):folkloriques et autres dans le Gard et l'Hérault
  • Instrument(s):tambour; aubòi (hautbois du bas-languedoc)

Posté 24 déc. 2018 - 23:11

Allez, pour se détendre, je vous propose un thème bien connu :


Et pour l'accompagner, voici votre devoir de vacances. Deux sujets au choix :

Sujet 1 : La tradition évolue-t-elle ?
Sujet 2 : Est-ce mieux avec le pull de Noël ?

Vous pourrez développer votre réponse vous basant sur la note de guitare à 1'57.
Il est interdit de souffler et de copier sur le voisin.

Bon courage et bon réveillon !

Sujet 1: ah bon?

Sujet 2: C'est mieux avec un pull de noël.


  • AntoineL aime ça

#317 + Partager Docteur Masu

Docteur Masu
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 345 messages
  • Localisation: Jura-Auvergne-Morvan
  • Activité(s):Bûcheron
  • Instrument(s):Chant trad

Posté 25 déc. 2018 - 07:14

Sujet 1 d'abord la vraie traduction, c'est dans une cuisine en formica.

Sujet 2 : le paysan qui laisse tomber le costume traditionnel pour le jean ne fait pas évoluer la tradition, sauf s'il l'accompagne d'un chandail tricoté main au décor naïf.
  • loic aime ça

#318 + Partager AntoineL

AntoineL
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 384 messages

Posté 25 déc. 2018 - 09:56

https://www.tipsyelv...ristmas-sweater
  • ioionette aime ça

#319 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 482 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 26 déc. 2018 - 13:12

Regards sur la bourrée
Epistemologix
Là, sur le net, quelqu'un a balancé une bourrée superbe !
Belle mélodie, belle danse, beaux danseurs. Epoustouflant ! Jubilatoire ! A couper le souffle ! On était plusieurs à regarder ça, on a été scotchés ! Eblouis ! Enthousiastes ! Tous sans exception.
Elodie s'est écriée, incrédule : - "vous avez vu le parquet ? C'est du chêne, non ?".
Jennifer a dit : - "attends, j'y crois pas : les fenêtres, vous avez remarqué les fenêtres ? Rien que des baies vitrées, dis donc !".
Dylan a demandé : - "c'est pas des bouteilles qu'on aperçoit sur la table, là, dans le coin à droite ? J'arrive pas à lire les étiquettes, y a du coca, y a de la Jenlain, y a un cubi de quelque chose. Trop cool ! Supergénial !".
Et Jonathan, fasciné : - "ouah ! J'hallucine ! Matez un peu les fringues ! C'est la bourrée de Camif, arrêtez-moi si je me trompe !".
- "Moi je dirais plutôt H & M", a corrigé Bryan, qui est connaisseur.
Et Elodie, très attentive : - "en tous cas, on distingue bien la porte des chiottes, dans le fond, c'est pratique".
Moi je les écoutais, ces Elodie, Jennifer, Dylan, Jonathan et Bryan. Et je n'ai rien dit. Je vous laisse deviner pourquoi.
Mais j'ai compris une chose : c'est que dans une bourrée, chacun trouve ce qu'il y cherche. Ce qu'il connaît. Ce qui le préoccupe. Ce qui compte pour lui dans la vie.
Et c'est même ça qui est rassurant : on situe vite le locuteur.


Je pensais que diatoto faisait une caricature, mais vérification faite, même pas...
  • Docteur Masu aime ça

#320 + Partager Mustradamus

Mustradamus
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 392 messages
  • Localisation: Limousin

Posté 26 déc. 2018 - 13:55

Sujet 1. La tradition du rythme pointé des années 80 a évolué, c’est un fait, et on ne peut que le déplorer.

Sujet 2. C’est tellement évident qu’on ne devrait plus avoir besoin de le rappeler. A condition, bien entendu que ce soit un Armor-Lux. Evitons les formes abâtardies.


  • Docteur Masu aime ça


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)