Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo

Fabriquons un film sur le trad


  • Veuillez vous connecter pour répondre
105 réponses à ce sujet

#81 + Partager MathieuBb

MathieuBb
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 918 messages
  • Localisation: Cantal (15)
  • Groupe(s):Duo Schilling-Lepoivre, l'Arlésienne, Fai Anar
  • Instrument(s):trompette/bugle, tin/low wishtle, guitare

Posté 18 oct. 2009 - 19:44

De mon point de vue, je trouve l'idée de faire un film sur le trad carrément, génial, mais :

1. je m'demande si faudrait pas parler d'abord des moyens qu'on (qui, au fait ?) peut/veut mettre dans ce projet avant de parler de l'histoire : avec matos ou pas, très petit budget ou quand même un peu, avec des pros ou pas...Et je pense que c'est complètement lié à "ce qu'on veut faire dire" à ce film : quelle public, quelle cible, quelle diffusion, et surtout quel message...

2. et pour l'histoire, est-ce qu'on ne risque pas de causer encore pendant 45 pages des idées de scénar sans réussir à se décider ? Ne faudrait-t-il pas que "quelques uns" arrêtent un fil rouge (ou bleu ou autre !) et qu'à partir ça, on donne des idées, des avis, mais que "qqn" fasse le centralisateur d'idée, genre Sebaba... Sinon on n'a aucune raison que ce topic débouche sur un scénar arrêté un jour, je pense.

Enfin je sais pas... Vous avez déjà parlé un peu de tout ça dans l'espèce de fiche technique que vous avez commencé à éplucher, mais voilà quoi...

#82 + Partager Loar

Loar
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 422 messages
  • Localisation: Issy
  • Activité(s):prochainement dans vos salles...
  • Instrument(s):Sax'

Posté 18 oct. 2009 - 21:35

Évidemment qu'on va encore continuer à déblatérer sur le sujet pendant un petit moment... Parce qu'il faut qu'on arrive à créer tous dans nos tête une configuration assez semblable de l'histoire qu'on veut rendre !

Et je ne pense pas qu'on puisse définir budget et moyens avant d'avoir créer un scénario (dans un film mettons "de base", il faut que le scénario soit agréé par un producteur, qui définira le budget).
Et puis, on peut faire de très bonnes choses sans avoir forcément beaucoup de moyens : je ne sais pas si c'est quelque chose de vraiment professionnel qu'on fabrique, mais l'intérêt de la "fiche technique" était justement de créer une visée, du genre : veut-on que notre film passe au cinéma ? Ferons-nous du bénévolat ? Que devrons/accepterons nous de payer ?

Pour ce qui est de l'écriture de l'histoire, je pense qu'on se débrouille pas mal (même si on écrit plus beaucoup en ce moment ^^). Il faudra juste qu'une fois tout le synopsis fixé quelqu'un commence une ébauche d'écriture de scénario, qu'il proposera aux tradzonnards qui pourront poster leurs remarques et autres demandes de modification.
(pour ma part, ça ne me dérange pas du tout de le faire, mais à mon avis se sera dans un bout de temps ^^)

#83 + Partager MathieuBb

MathieuBb
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 918 messages
  • Localisation: Cantal (15)
  • Groupe(s):Duo Schilling-Lepoivre, l'Arlésienne, Fai Anar
  • Instrument(s):trompette/bugle, tin/low wishtle, guitare

Posté 19 oct. 2009 - 08:16

Ok Loar, ben du coup on est plutôt ok :

il faut que le scénario soit agréé par un producteur, qui définira le budget

Tu penses qu'on se dirige vers quelque chose comme ça (que je qualifierais déjà d'assez pro...) ?

la "fiche technique" était justement de créer une visée, du genre : veut-on que notre film passe au cinéma ? Ferons-nous du bénévolat ? Que devrons/accepterons nous de payer ?

Ah ben là on arrive direct à mes questions, donc : complètement d'accord !

synopsis fixé -> quelqu'un commence une ébauche d'écriture de scénario, qu'il proposera aux tradzonnards qui pourront poster leurs remarques et autres demandes de modification.

Là aussi ça mme paraît royal, reste à voir quand on (et qui) décidera qu'on s'arrête sur tel ou tel scénar.

Bref, je trouve ça chouette, mais je manque d'imagination (et de culture ciné) pour vous aider à trouver des idées... Je continue de regarder vos échanges !....

#84 + Partager sebaba

sebaba
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 291 messages
  • Localisation: Charente en profondeur
  • Activité(s):Saisonnier
  • Instrument(s):harmonica

Posté 19 oct. 2009 - 12:39

Pour que ce soit réalisable, il faut partir sur
une démarche simple pour quelle soit tout à fait viable :
nous ne trouverons pas de producteur,
nous ne pourrons pas payer nos acteurs,
et le matériel qu'on va utiliser ce sera du bricolage amateur.
Il faut compter sur les efforts communs pour que le bricolage, devienne de l'artisanat
et pourquoi pas l'artisanat de l'art.
Il nous faut des gens aux compétences variées
pour répartir le travail sans que cela ne dure des années.
C'est pourquoi il me semble important de nous entourer :
_ D'un coloriste un peu dessinateur qui puisse nous fabriquer une maquette approximative des principaux plans,
qu'on pourrait corriger selon l'idée qu'on aura développée entre temps.
_ D'un couturier, passionné de danses trads qui pourrait nous donner
des solutions simples pour les gens habiller,
ou qui pourrait retoucher des robes qu'on récupérerait à droite à gauche (sans les endommager).
_ Un caméraman avec une caméra
(du numérique c'est devenu accessible et faisable?).

Les moyens doivent découler de l'idée et non l'inverse.
Avoir des moyens ça n'a jamais donné des idées à verse.
Par contre ce sont les idées qui construisent le monde .
Par exemple pour la distribution, on peut faire preuve d'imagination,
faire projeter le film durant les festivals de l'été
et même demander une contribution soit aux organisateurs soit aux festivaliers
(on peut imaginer un truc, un machin différent à venir
un peu en marge si les organisateurs n'ont pas les moyens de nous soutenir).
Bref, ça ce n'est pas un problème,
on ne dérange personne par nos thème
(en tout cas, je l'espère
Sinon tant pis, nos idées en valent la peine!).

Enfin il faudrait effectivement responsabiliser chacun
et pour arrêter l'idée, nommer quelqu'un.
Loar me semble la plus motivée,
alors je propose qu'elle arrête l'idée
autour du 15 novembre de cette année.
Je rappelle que, si je suis d'accord avec le début de scénar de Loar,
j'ai aussi proposé une idée plus proche d'une comédie hilare.
D'autres idées peuvent encore être proposées d'ici là.

Enfin, si on se rapproche du "cinéma d'auteur"
si décrié en début de post et qui faisait peur,
je pense que ce n'est une raison pour faire un film chiant
comme la pluie en abordant des thèmes mineurs
Pour éviter de prendre des risques et d'être raillé par quelques vieux adolescents.
Bref, moi, il me faut de grands sentiments.
Si MathieuBb souffre de son manque d'idées,
Il peut continuer à nous critiquer,
Et nous faire ressentir ce que le commun
Parfois dans son bon sens sibyllin
Perçoit sans distinction de grand de bien,
De laid de lâche ou de venin.

#85 + Partager MathieuBb

MathieuBb
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 918 messages
  • Localisation: Cantal (15)
  • Groupe(s):Duo Schilling-Lepoivre, l'Arlésienne, Fai Anar
  • Instrument(s):trompette/bugle, tin/low wishtle, guitare

Posté 19 oct. 2009 - 13:10

Les moyens doivent découler de l'idée et non l'inverse.

Ok complètement, sauf que faut pas rêver non plus sur certaines idées qui seraient complètement irréalisables. Mais tu me diras, on peut convertir n'importe quelle idée en film à gros budget ou budget riquiqui, selon la façon dont on la porte à l'écran, bref on est ok :

Faire projeter le film durant les festivals de l'été

Génial ! Et dans mon rêve (que je mûri tranquillou) de festival dans la Cantal à l'automne prochain, ça sera programmé, sûr !

on ne dérange personne par nos thèmes

Là par contre, faut pas rêver : ça me paraît évident que, quelque soit l'idée retenue et quelque soit la façon de la porter à l'écran, y aura toujours des contradicteurs qui vont trouver que c'est "trop machin" et "pas du tout assez truc". Mais pas une raison pour s'emmerder, chui d'ac !

#86 + Partager Madras

Madras
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 389 messages
  • Localisation: Chartres
  • Activité(s):Ingénieur hydraulicienne
  • Instrument(s):Flûte traversière

Posté 19 oct. 2009 - 13:15

J'aime bien comment il écrit Sebaba... :]

#87 + Partager MathieuBb

MathieuBb
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 918 messages
  • Localisation: Cantal (15)
  • Groupe(s):Duo Schilling-Lepoivre, l'Arlésienne, Fai Anar
  • Instrument(s):trompette/bugle, tin/low wishtle, guitare

Posté 19 oct. 2009 - 13:21

J'avais lu tellement vite et j'étais tellement pressé de lui répondre que j'avais pas lu les rimes de fin ! Quel talent !

Mais gaffe aux raccourcis, quand même, Sebaba : "chiant comme la pluie", on n'a pas idée de dire des choses pareilles, hum ?

Bon et puis sinon, je ne souffre pas du manque d'idées, hein, juste que vous m'avez l'air sacrément plus productifs ! Mais si j'en ai une, je vous le proposerais, hum, t'en fais pas !

#88 + Partager sebaba

sebaba
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 291 messages
  • Localisation: Charente en profondeur
  • Activité(s):Saisonnier
  • Instrument(s):harmonica

Posté 19 oct. 2009 - 19:42

J'aime bien comment il écrit Sebaba... :]


:shy:

#89 + Partager amrozy

amrozy
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 616 messages
  • Localisation: LAVAL
  • Activité(s):Conduite de projet en construction écologique / prof de Maths
  • Instrument(s):accordéon chromatique et accessoirement, piano et flute à bec

Posté 20 oct. 2009 - 10:49

Je suis depuis vendredi soir en train de suivre le festival du film nature prés d'Angers, et le plus beau film que j'ai vu jusqu'à présent était un film à très petits moyen, ce qui ne l'a pas empêché de plaire à tout le monde présent à ce film ...

Pour le reste, je suis d'accord, fixons d'abord les idées, et après, on trouvera un budget qui s'adaptera à ces idées.

Pour le financement, c'est vrai qu'une participation libre sur des projections en festivals Trad serait, je pense assez intéressante :).
Après, peut-être pouvons-nous trouver des financement "sponsors", mais quelle influence sur le film ?

#90 + Partager sebaba

sebaba
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 291 messages
  • Localisation: Charente en profondeur
  • Activité(s):Saisonnier
  • Instrument(s):harmonica

Posté 20 oct. 2009 - 16:49

Perso, trouver des sponsors ou des liquidités,
Ce n'est pas ma tasse de thé...
Si quelqu'un veut s'y essayer...
En ce qui me concerne, je continue à discuter.

#91 + Partager Loar

Loar
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 422 messages
  • Localisation: Issy
  • Activité(s):prochainement dans vos salles...
  • Instrument(s):Sax'

Posté 21 oct. 2009 - 18:07

Hihi

J'suis sûre que tu peux faire des alexandrins, si tu le veux vraiment
;D


Bon, je suis pas tellement enthousiaste pour définir 1 chef de projet : évidemment c'est essentiel d'avoir une équipe, mais je pense qu'elle va se constituer au fur et à mesure qu'on ramènera des gens sur le projet. Ensuite, il faudra que des gens supervisent tout, et je suggère de faire ça sur ce sujet là, comme ça se sera accessible à tous.

Perso je suis franchement hyper motivée pour ce film, maintenant que le sujet commence à s'établir, j'ai vraiment l'intention que ça se réalise. Donc je pense que pour la question de la direction, c'est pas parce que je suis motivée que tout repose dans mes mains, au contraire, sebaba et amrozy ont l'air pas mal motivés aussi, et puis MathieuBb qui nous rejoint maintenant ! Je pense qu'on peut aussi en parler autour de nous si on sent que le projet se concrétise, mais il est clair que les plus anciens sur le projet auront sûrement un plus grand rôle à jouer que les autres (tout au moins un plus grand investissement dans le film).


Pour ce qui est des moyens :

-J'ai déjà fait des scénarii, je répète que je suis prête à créer celui-là une fois que l'histoire (le synopsis) sera fixé. Mon prof de ciné pourra repasser par dessus si on le souhaite pour nous donner son avis pour ce qui est réalisable ou non, les moyens à mettre en oeuvre, le matos, etc.

-J'ai une caméra qui enregistre sur mini DV (= petites cassettes), achetée il y a un an et demi, qui fonctionne parfaitement. Il me semble qu'il faut tourner sur mini DV parce qu'elles permettent un montage, certes plus fastidieux, mais plus précis que les numérisations de cartes mémoire ou disk, et si on vise la qualité, autant la viser jusqu'au bout. (j'ai aussi un bon stock de mini DV qui enregistrent sur 1h)

Mais je pensais aussi que disposer d'une deuxième (voire d'une troisième) caméra ne serait pas du luxe, parce que pour ce qui est des plans de danse, je ne sais pas si quelqu'un sera capable de faire les raccords (musicaux et imagés), mais moi je n'en suis pas capable et je trouve ça galère : si on coupe un plan (pour faire une autre prise de vue), il faut que les danseurs aient strictement la même position et attitude. Du point de vue musical, il faut que la musique soit d'écran, c'est à dire jouée pour de vrai, et que les danseurs dansent dessus, ce qui ne nous permet pas de faire des coupures (= désynchronisation des pas et de la musique). D'où l'intérêt de plusieurs caméras qui filmeraient à des endroits différents.

-Niveau son, je dispose d'un micro de bonne qualité, avec une perche bricolée (une ancienne canne à pêche :] ) et pour ce qui est enregistrement, j'ai un pote dans le trad qui est ingé son, et sinon mon papa fait la sono du grand bal, donc normalement pas de problème de ce côté là...


-Au niveau de la publication, ça pourrait (si j'ai bien compris) être très sympa qu'on fasse passer le film, ou au moins une pub dans les festivals, mais je pensais aussi aux festivals de cinéma (il y en a un peu partout en france), si on trouve que le film est réussi. Parce qu'apprendre aux tradeux ce qu'est le trad, ça n'a pas grand intérêt. Le but est aussi que d'autres regardent ce film, et qu'à la fin ils se demandent "mais en fait... C'est vrai que ça existe, tout ça ?", créer du rêve, du questionnement, inciter à un autre regard des gens sur eux-mêmes.


Voilà, je crois que j'ai fait mon petit tour... Je suggère qu'une fois qu'on soit tous à peut près d'accord sur les moyens et les objectifs et les rôles on se remette sur le synopsis, parce que si Sebaba veut qu'on fixe l'histoire fin novembre, 'va falloir activer, les gens ! :]

#92 + Partager sebaba

sebaba
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 291 messages
  • Localisation: Charente en profondeur
  • Activité(s):Saisonnier
  • Instrument(s):harmonica

Posté 21 oct. 2009 - 21:09

Bon essayons pour un post les alexandrins
Mais seulement un, car faire trop c'est être vain,
Surtout quand on débute, ne pas faire le malin
Et prendre trop de temps devient une contrainte

Je maintiens qu'il faut une personne pour trancher
Sinon de longues heures nous risquons de blablater
T'inquiète je te soutiendrai dans cette responsabilité
Et cela ne nous empêche pas de discuter

A la fin de l'échéance, sans ton péremptoire,
Tu peux émettre un avis sans en faire un ordre
Mais qui reprendra ce qu'objectivement tu croiras
Bon et être une bonne direction non à ton compte
Mais déclamant l'avis commun d'un ton serein
Nous pourrons te répondre, libres en ton soutien

Je pense également qu'il serait bon que ce soit toi
Parce que la motivation est condition
A la fin d'un projet, à sa réalisation
D'ailleurs si des personnes arrivent en cours de route
Qu'elles soient plus motivées et à notre écoute
La raison voudrait qu'elles en prennent la direction
Si déjà à notre âge c'est l'ancienneté qui prévaut
Autant revivre l'histoire et devenir des têtes de vaux
Nous ne sommes pas dépositaires d'un projet
Nous n'en sommes que les mandataires égarés
Car le temps n'est pas entre nos mains frivoles
Seulement pour un temps nous en sommes les féveroles
Qui allons en terre pour faire sans nous récolte.

En technique je t'agrée, forcément te suivrai
Vu mes connaissances, mon savoir, mes facultés.

A mi-novembre ne retenons que l'idée,
Pour ce qui est des détails, du synopsis
Des dialogues, et de la fixation de l'histoire
Tout ira vite et de la suite du travail
Découlera quand nous aurons crié Euréka!
Nous pourrons alors nous donner deux autres mois
Et remplir tous les tableaux du monde
Car en hiver de temps nous ne manquerons
Mais filmer durant une période assez longue
A cause du manque de festival nous ne pourrons

D'ailleurs sur une idée, il me faut votre avis
Si nos deux héros étaient de jeunes filles
Nous pourrions dire plus et de manière originale
Faire découvrir des choses qu'on ne dit pas ?
Les filles seraient mises plus à contribution
Peut-être moins facile mais qu'importe raison
Si vous le sentez si telle est notre intention ?

#93 + Partager Loar

Loar
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 422 messages
  • Localisation: Issy
  • Activité(s):prochainement dans vos salles...
  • Instrument(s):Sax'

Posté 23 oct. 2009 - 16:50

je pense que tout d'un coup, notre public va se restreindre ! xD Eh non, nous ne verrons pas les homophobes regarder notre film...

Ben, oui, on peut faire tomber une femme sous le charme d'une autre, mais après c'est moins drôle, sur le point de vue de la danse, l'une va être obligée de faire le cavalier. Je sais bien qu'il y a pas mal de filles qui dansent bien - voire très bien - en homme, mais il manque quelque chose au film...
C'est sûr qu'on abordera de nouveaux axes, mais je ne pense pas que les gens voient le film de la même manière. Il faut clarifier nos objectifs, parce que je ne sais pas si les gens sont assez "habitués à voir deux filles s'embrasser dans la rue", mais pour beaucoup se ne sera pas une simple histoire d'amour, mais plus une "histoire de lesbiennes", comme j'entends souvent par chez moi.

Moi, ça ne me dérange pas, tu vois, mais je pense que ça ne rendra pas pareil.

#94 + Partager sebaba

sebaba
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 291 messages
  • Localisation: Charente en profondeur
  • Activité(s):Saisonnier
  • Instrument(s):harmonica

Posté 24 oct. 2009 - 11:17

Loin de moi l'idée de travailler sur deux filles
Qui seraient "ensemble" je ne connais pas le sujet
Mais plutôt de deux copines liées en amitié
L'une est l'aînée de l'autre, pas de quiproquo
L'autre est émerveillé par un danseur très beau
Et elle le fantasme, elle discute, il l'initie...

Par contre, serait-il possible de placer un méchant dans l'histoire ?
Quelqu'un qui n'aurait l'air de rien mais à l'âme très noire...
La vilaine copine jalouse qui ne veut pas qu'elle s'épanouisse
Ou le garçon manipulateur qui rend triste une jeune fille candide

J'ai également une autre idée qui serait adaptable
Un garçon cherche l'amour obstinément
Auprès de danseuses aux styles très différents
Ils dansent parlent se testent et à travers ces retables
Nous construisons l'image et l'esprit du trad
En fait il va trouver une danseuse et non l'amour
Mais de fil en aiguille une femme pour toujours
J'imagine très bien certaines scènes, avec la fille coincée :
"Il faudrait que tu sois plus souple mais faut pas te forcer..."
Ou encore avec la danseuse de folklore :
"On pourrait essayer d'autres trucs, un corps à corps ?"
Et puis celle qui ne veut que des mazurkas :
"Ca te dirait pas une petite polka ?"
Ah et la championne qui ne veut plus se planter :
"Je sais, je sais j'ai encore une marge de progrès."
Et la jolie fille observatrice sur le bord de la piste :
"Vous voulez danser, ah non ? je ne suis pas sur la liste ?"
Et la tristounette qui attend son prince charmant :
"Mademoiselle, voudriez-vous un peu de moi en attendant ?"
Il trouverait l'amour chez la délirante :
"Ne m'entraînerais-tu pas sur la mauvaise pente!"

Bon ce n'est qu'une autre idée,
Comme je te l'ai dit il te suffit à la fin de compiler
Ce que tu auras aimé...

#95 + Partager Loar

Loar
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 422 messages
  • Localisation: Issy
  • Activité(s):prochainement dans vos salles...
  • Instrument(s):Sax'

Posté 29 oct. 2009 - 15:48

Après, ce qui pourrait être marrant, c'est de compiler toutes les histoires dans la même, c'est à dore que notre Poutch initial est le spectateur de toutes ces histoires entre cavalier et cavalières : non seulement il mène la sienne, mais en plus il observe et apprend de celles des autres... Je trouve ça plus sympa, parce que c'est vrai que de ne montrer qu'un seul "exemple de ce qui se passe dans le monde du trad", ça fait un peu léger, et pas très représentatif.

Maintenant qu'on a plus de personnages, il faudrait définir leurs caractères et leurs identités. Ensuite, on verra comment on les entrecroise.

Suggestions ? (je ferai les miennes sûrement au retour des vacances, je suis pas mal ocupée en ce moment :] )

#96 + Partager sebaba

sebaba
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 291 messages
  • Localisation: Charente en profondeur
  • Activité(s):Saisonnier
  • Instrument(s):harmonica

Posté 29 oct. 2009 - 18:26

Cher petit elfe,
Fais tes affaires,
Cela nous mènera autour du 15 novembre
Et laissera aux autres le temps de répondre

J'arrête pour l'instant d'en rajouter
Et me laisse le temps de maturer
On détaille tout après le 15
J'agrée totalement, à ton entrecroise.

M Tortue.

#97 + Partager sebaba

sebaba
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 291 messages
  • Localisation: Charente en profondeur
  • Activité(s):Saisonnier
  • Instrument(s):harmonica

Posté 16 nov. 2009 - 15:06

Après nos discussions voilà ce qui me vient :

J'ai envie de découper le film en parties. Partie 1

Un garçon et une fille s'éclatent dans une rave, amis
Ils sont défoncés, ils s'amusent ils rient
Ils prennent tout un tas de drogues, des ecstasies
Quand la fille s'effondre, on peut la croire sans vie

Le garçon c'est Poutch, le monde vient de s'effondrer pour lui,


Partie 2 :

La fille, Lydie est en réanimation
Seule, placide et sans émotion
Elle est dans le coma et les yeux fermés
Poutch est chez lui dans sa chambre (presque vide), regard ouvert vidé
Sa mère a appelé son parrain pour le ranimer
Il arrive, il demande à sa maman où il en est
Poutch n'a pas été voir Lydie dans sa chambre d'hôpital
Il ne parle presque plus, il a le regard indifférent et pâle
Comme si depuis des jours, il lisait le journal
Hibou est le parrain de Poutch,
Hibou est le dernier à pouvoir le toucher,
De qui il acceptera un contact une phrase
Hibou essaye de blaguer pour le relever,
Poutch répond par politesse essayant de ne pas le blesser,
Alors Hibou le prend dans ses bras pour qu'il puisse pleurer

Partie 3 : la mazurka ou la tristesse.

Dans la voiture, Hibou et Poutch sont partis quelque part
Mais Poutch ne sait pas où Hibou l'emmènera
De toute façon, il ne veut même pas le savoir.
Dans le coffre, il y a également cette mystérieuse malle
En fait Hibou l'amène à un festival de trad
Ils plantent chacun leur tente au milieu des gens qui s'installent
Entre l'ambiance du camping et Poutch il y a un gros décalage
Cependant son regard va vers le boeuf (de musique) près du bois
Une musique triste et mélodieuse s'en dégage
C'est certainement une mazurka (hihihi)


Partie 4 : la découverte des toilettes sèches du camping (scène à mourir de rire).



Partie 5 : le cercle ou la prise de contact.

Poutch suit Hibou de manière machinale


Il s'installe sur le bord de la piste, il ne bouge pas
Et Hibou n'essaye pas de le faire changer d'état
Mais pendant un cercle, il manque un garçon
Et il y a cette jeune fille avec ses cheveux longs
Qui l'interpèle avec ses grands yeux oblongs
Poutch regarde alors Hibou en le questionnant
Hibou lui sourit et lui fait signe de venir maintenant
Il vient dans le cercle, il danse mal mais ce n'est pas important
Il a dansé avec cette fille quelques instants
Et désormais son regard n'est plus le même
Un peu intimidé, presque rougissant
Peut-être que déjà il l'aime


Partie 6 : la bourée 2 temps ou la rencontre.

On reprend sur l'ambiance du festival :
genre le papa qui danse avec son bébé accroché à son ventre, la gamine de 12 ans qui danse aussi bien qu'un adulte, les habitués du comptoir, les bains de minuit...
La danse qui suit le cercle est une bourrée 2 temps
Moune initie Poutch et le tient par le regard
Lui donne des conseils tout en s'amusant
A la suite de ce moment intense et rigolo
Où ils n'ont pas cessé de rire tout en se cognant
Poutch revient vers Hibou pour discuter
Il veut savoir ce qu'il a bien ou mal fait
Mais Hibou lui répond que ce n'est pas le principal
Qu'il était très bien, qu'il doit juste se laisser aller pour commencer
Il lui montre alors le pas parce que Poutch a insisté
Cependant une autre danse vient de débuter
Poutch se retourne et ne trouve plus sa dulcinée
Il la cherche partout, il court à travers les parquets tout éberlué
Une bourée trois temps devrait sa course rythmer
Isolé et désorienté il finit seul sa soirée
Le regard vers l'horizon et dans les yeux le passé et des ombres
Il faudra choisir une belle musique dans ce moment sombre
La bourée trois temps serait un morceau qui se terminerait calmement
Et qui aurait un fond mélancolique pour fixer cet instant

Partie 7 : la scène des tentes, la nuit
(du rire de l'émotion de l'érotique)


Partie 8 : la valse ou la folie.

Le matin Hibou amène Poutch vers la malle et en sort un instrument
Plus jeune il en avait fait l'apprentissage, c'est un héritage familial
Il l'avait abandonné au début de l'adolescence
C'est avec un certain émoi que Poutch le reprend
Et en fond, il y a toujours cette même mazurka
Avec Hibou, ils se dirigent vers le boeuf
Poutch s'intègre silencieusement
On a commencé une valse
Son jeu triste ressort et donne envie de pleurer
Mais quelque chose de neuf s'est passé.
Tout les autres du coin de l'oeil l'ont observé

Partie 9 : la soupe qui donne de la force et qui fait grandir.

On reprend sur l'ambiance trad
On pourrait montrer la soupe écolo
Poutch a soif et il ne veut pas d'eau
On lui propose cette soupe d'aspect bad
Il se demande s'il doit vraiment goûter
Mais il n'y a que cela qui lui plairait
Alors après l'avoir scrupuleusement inspectée
Il en boit et semble très étonné
On lui demande ce qu'il en a pensé
Il répond : “C'est bon, c'est bon c'est fait avec quoi ?”
Et là, on a les ingrédients très étranges
Qu'on retrouve uniquement dans ce genre d'endroit
Tout en bio comme il se doit!!!!!!!!!!!!
Ragaillardi il est prêt à repartir


Partie 10 : le rond de St Vincent ou le désir.

Il croit voir Moune à plusieurs reprise,
Elle est comme un nuage sur lequel il n'a aucune emprise.
Sur le bord du parquet, il semble méditer
Puis il se décide à aller danser
C'est le rond de St Vincent de Boréale
D'abord il se fixe sur les jambes des autres
Observe imite fait quelques erreurs
Puis se concentre uniquement sur ses pieds
Qui, au début, sont tout emmêlés
Quand il lève les yeux, qui ne voit-il pas ?
C'est Moune qui lui sourit et le regarde
Alors augmente l'intensité musicale

Partie 11 : la discussion.

A la fin de la musique, Poutch va voir Moune,
_ “Je ne t'ai pas revu l'autre soir.”
_ “Je devais partir, j'ai fait du bénévolat.”
Un peu de silence gêné. Moune reprend
_ “Ce n'est pas trop difficile de débuter dans la danse.”
_ “Ah parce que ça se voit que je débute ?” (air sérieux)
Rires. Poutch :
_ “Viens je vais t'offrir une soupe si tu veux”

Devant la soupe :
_ “J'aime bien cette ambiance, ce climat. Les gens ont l'air détendu.”
_ “Toi par contre t'avais l'air un peu triste au début.”
_ “Alors ça s'est vu... j'avais la tête ailleurs.”
_ “Tu as des peines de coeur ?”
Sourire de Poutch
_ “J'ai perdu quelqu'un qui m'était cher...”

Fin de la scène.

Partie 12 : la scottish ou le “ si j'avance et si tu recules comment veux-tu que je t'embrasse.”

Jeu, une très belle chorégraphie sur une scottish
Après que Moune lui ait rapidement appris le pas
Ils commencent une danse libre en miroir
Ils s'avancent, ils se reculent, ils s'aguichent.
Plus tard dans le couloir, Moune lui dit
“Viens avec moi...”

Partie 13 : Epilogue.

C'est le matin, Moune veut lui montrer
Quelque chose de particulier
A un bel endroit à proximité,
Ils marchent un peu,relaxés
Juste arrivés ils regardent le soleil se lever
Leur face par la lumière est éclairée
Ils sont sereins et fatigués
Il lui prend la main d'un geste assuré
Lydie ouvre les yeux dans son lit d'hôpital
Le soleil éclaire également son visage pâle
Elle sourit au bel astre qui de ses dards
Réchauffe doucement son coeur et son regard

FIN

Il reste des parties à compléter,
Des dialogues et des scènes à enchaîner.
Et surtout de très bon morceaux de musiques à choisir
Pour transformer ce scénario en un bon film

#98 + Partager marsu

marsu
  • Tradzonard(e)
  • PipPip
  • 48 messages
  • Localisation: Poitiers
  • Instrument(s):accordéon

Posté 21 juil. 2011 - 14:14

des nouvelles de ce film ...??

#99 + Partager josette

josette
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 048 messages
  • Localisation: Bourges
  • Activité(s):!!!

Posté 26 janv. 2019 - 00:22

2018 Le grand bal  de Laetitia Carton au Festival de Cannes.



#100 + Partager Varity

Varity
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 215 messages
  • Localisation: Ariège
  • Activité(s):Musicien, Danseur par intérim
  • Groupe(s):Los Tresbadors, Groupe Piquelune, Les Sonneurs du Midi
  • Instrument(s):Accordéon, Cornemuse(s), Hautbois Trad, Flute(s), Cloche(s)

Posté 30 janv. 2019 - 21:47

le grand bal est un très beau film qui parle d'un festival de musique trad ....

Film a voir 

JE VOUS LE RECOMMANDE !!!!




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)