Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

Recherche et Collectage


  • Veuillez vous connecter pour répondre
76 réponses à ce sujet

#61 + Partager Tof Sacchettini

Tof Sacchettini
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 872 messages
  • Localisation: Grenoble (38)
  • Activité(s):Musicien
  • Groupe(s):Djal / Frères de Sac 4tet / In Situ / duo Pignol-Sacchettini / Natacha Ezdra
  • Instrument(s):Flûtes à bec / Cornemuse 16 p.

Posté 07 déc. 2006 - 09:50

Ah non ! C'est fou ce qu'on peut collecter comme créatures affriolantes à la piscine.

#62 + Partager Ekks-O

Ekks-O
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 685 messages
  • Localisation: Chalon-sur-Saône (71)
  • Activité(s):Webmaster
  • Groupe(s):Les Sumos Torrides, et Arcadanse.
  • Instrument(s):Guitare, Accordéon chromatique

Posté 07 déc. 2006 - 09:56

Guillaume a conseillé Tof sur ses changements de look...

Alors va falloir revoir tes choix Guillaume, parce que Tof, quand même, hein...

#63 + Partager Tof Sacchettini

Tof Sacchettini
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 872 messages
  • Localisation: Grenoble (38)
  • Activité(s):Musicien
  • Groupe(s):Djal / Frères de Sac 4tet / In Situ / duo Pignol-Sacchettini / Natacha Ezdra
  • Instrument(s):Flûtes à bec / Cornemuse 16 p.

Posté 07 déc. 2006 - 13:38

Vous affolez pas mes gars, c'était il y a 5 ans quand je me suis rasé la tête...

#64 + Partager Valère

Valère
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 178 messages
  • Localisation: Saint denis les bourg (01)
  • Activité(s):Touriste (étudiant)

Posté 08 déc. 2006 - 20:38

perso j'dore les fringues de tof :D

#65 + Partager cartoun

cartoun
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 957 messages
  • Localisation: ou il faut quand il faut

Posté 08 déc. 2006 - 23:24

eh bah moi l'autre jour j'ai entendu un collectage d'un certain henri rougelot ou un truc comme ça.
c'est un vieu morvandiau qui joue de l'harmonica et qui arrive à fairela mélodie et un accompagnement en même temps. sans son dentier bien sur.
comment tu fait papy?

#66 + Partager Tof Sacchettini

Tof Sacchettini
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 872 messages
  • Localisation: Grenoble (38)
  • Activité(s):Musicien
  • Groupe(s):Djal / Frères de Sac 4tet / In Situ / duo Pignol-Sacchettini / Natacha Ezdra
  • Instrument(s):Flûtes à bec / Cornemuse 16 p.

Posté 09 déc. 2006 - 09:15

...Avec des samples, fiston !

#67 + Partager cartoun

cartoun
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 957 messages
  • Localisation: ou il faut quand il faut

Posté 09 déc. 2006 - 10:32

afec des famples
il avait pas son dentier

#68 + Partager Valère

Valère
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 178 messages
  • Localisation: Saint denis les bourg (01)
  • Activité(s):Touriste (étudiant)

Posté 10 déc. 2006 - 19:22

afec des fampfles alors. les "p" sans dentiers ca mouille.

#69 + Partager C3c1L

C3c1L
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 744 messages
  • Localisation: Morvan

Posté 19 avril 2007 - 11:00

Je voudrais bien remettre au goût du jour cette discussion autour du collectage (qui, il faut bien l'avouer, est un peu partie en cacahouète avant d'être abandonnée).

Il reste évidemment une foule de gens à collecter. D'ailleurs, comme je l'ai déjà fait remarquer dans un autre topic, le fameux "faut que je m'dépêche de faire de la collecte car dans 10 ans toutes les personnes qui ont des choses à dire seront mortes", Millien se l'est dit avant nous à la fin du 19e siècle, et nos pères spirituels aussi dans les années 70...

Cela dit, c'est pas pour ça qu'il faut se reposer sur ses deux oreilles en attendant que ça passe.

Beaucoup se posent la question "comment puis-je débouler chez un parfait inconnu pour qu'il me transmette tout ce qu'il sait ?". Là, je pense qu'il faut déjà que chacun regarde autour de lui. Souvent, les permières personnes à collecter dans notre entourage, ce sont les grands-parents. Ou leurs cousins... Ou leurs voisins... Et là, ça devient tout de suite plus facile de mettre en place la relation de confiance qui est nécessaire dans le collectage.

À partir de là, pour l'aspect plus "méthodologique", il faut prendre contact avec des "pros" de la collecte, par exemple en contactant le centre régional musique trad près de chez vous, pour voir si quelqu'un qui a l'habitude de collecter et le matos pour peut vous accompagner.

Par rapport à ce que dit Lucas à propos de l'exploitation des collectages, je ne sais pas quelle est ton expérience en matière d'écoute d'archives, mais je pense que c'est en persévérant qu'on arrive à mieux comprendre, voire aimer écouter des collectages. J'en veux pour preuve mon collègue de Mémoires Vives qui, au bout de plus de 10 ans de bons et loyaux services dans l'archivage, se pâme en écoutant des trucs qui paraissent inaudibles pour le commun des mortels (Mika, si tu m'entend...)

Enfin juste une petite correction par rapport au post de Cartoun : il s'agit d'Henri Rougelet, malheureusement décédé récemment, qui était surtout un accordéoniste (diato) réputé en Morvan. Était-ce bien de l'harmonica que tu as entendu dans l'enregistrement dont tu parles ?

#70 + Partager Meroje

Meroje
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 228 messages
  • Localisation: Sud-Morvan
  • Activité(s):dans le rouge , le blanc, le jaune , le rosé,....
  • Groupe(s):Les Frangins d'Accord - Le Temps du Trad

Posté 19 avril 2007 - 14:21

Prenons l'exemple d'Henri Rougelet; Cet homme a joué "jusqu'au bout", je me rappelle qu'il avait fait un passage sur scène à la Fête de l'accordéon à St Léger quelques temps avant son décès. Il a été collecté plusieurs fois, ayant un répertoire et un jeu particulier. Le collectage a eu en effet ici son importance. Mais celà ne veut pas dire pour autant qu'il soit trop tard et que la mémoire autour de cette personne et de son savoir soient définitivement éteints!

Personnellement, c'est quelqu'un que je connaissais par l'intermédiaire de mon grand-père, il menait le battoir, c'est à dire qu'il possédait une machine pour le battage des moissons et la conduisait de hameau en hameau lors de la saison.
Il est certain que de nombreuses personnes ont des anecdotes sur lui quand il sortait l'accordéon ou chantait après cette journée de battoir !C'est là que le collectage peut continuer ! Après comme le dit "C3c1L" , il faut prendre contact avec ces personnes, avec les bonnes méthodes. Et il se peut qu'on retrouve de nouveaux morceaux qui n'ont pas été encore enregistrés.

#71 + Partager Jean-Philippe

Jean-Philippe
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 76 messages
  • Localisation: Tours

Posté 08 juil. 2007 - 17:21

Il reste évidemment une foule de gens à collecter. D'ailleurs, comme je l'ai déjà fait remarquer dans un autre topic, le fameux "faut que je m'dépêche de faire de la collecte car dans 10 ans toutes les personnes qui ont des choses à dire seront mortes", Millien se l'est dit avant nous à la fin du 19e siècle, et nos pères spirituels aussi dans les années 70...


C'est effectivement quelque chose à ne pas oublier : on est toujours à la fin de quelque chose et on tous cette sensation d'arriver après la bataille... Mais il existe plusieurs exemples de collectages réalisés à plusieurs (dizaines d') années de distances les uns des autres et qui se sont révélés tout aussi efficaces. Si une chose est sûre, c'est qu'on ne pourrait plus collecter les personnes né(e)s en 1850. Par contre on peut encore apprendre beaucoup de choses avec nos contemporrains, mais des choses... contemporraines ! Et il ne faut pas croire que "plus c'est vieux, plus c'est mieux". Le début de topic parlait de franchir des frontières, on peut aussi le faire en collectant. La pratique populaire de la musique c'est aussi, par exemple, les harmonies et le fanfares et ces musiques ont forcément des liens avec les musiques traditionnelles.
Il en va de même pour les zones dites "désertiques". Combien de fois j'ai entendu "Mais, vous aller collecter QUOI ?" ou "Il n'y a rien en Touraine". Ces grands principes sont répétés depuis (au moins) 1860 et du coup... personne n'a (presque) jamais collecté ! Et en allant sur le terrain, on ramené des chansons "trad" mais aussi des danses (certes, des danses de salon, mais avec leurs variantes locales)... Et on est pas les seuls exemples en France !

Effectivement, il faut diffuser et se réapproprier les musiques, quand on en a ! Et puis c'est pas parceque on en aurait des heures et des heures qu'il faut s'interdire de faire du terrain...

Après, c'est vrai que c'est bien mieux d'apprendre à collecter avant de faire. Et si personne ne peux donner des conseils dans sa région, il y a encore pas mal d'endroits, d'asso vers qui se tourner !

#72 + Partager M-Ly

M-Ly
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 463 messages
  • Localisation: Morvan
  • Activité(s):Instit'

Posté 09 juil. 2007 - 13:21

J'ai récemment collecté mes grands parents, qui ne sont ni musiciens ni danseurs... Pendant 2 heures, ils ont évoqué leurs souvenirs de bals, les musiciens, les danses, les fêtes de l'époque, mais aussi leur vie d'agriculteurs du Morvan, la guerre de 39-45, les bals clandestins, la Résistance, les gens dénoncés et éxecutés par les miliciens français...

Bref, des tranches de vie, et aussi une partie de mon histoire.
Un moment très fort et une façon d'entrer plus facilement dans le collectage.
Une preuve aussi qu'il y a encore des choses à collecter, tout près de nous.

#73 + Partager MathieuBb

MathieuBb
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 913 messages
  • Localisation: Cantal (15)
  • Groupe(s):Les Violons du Mamou, Duo Schilling-Lepoivre
  • Instrument(s):trompette/bugle, tin/low wishtle, guitare

Posté 03 juin 2009 - 08:01

Je suis bien d'accord avec C3c1L que ce sujet est tellement important qu'il fallait le reprendre. Je trouve le dernier témoignage de M-Ly ultra géniale : le collectage, ça se fait aussi auprès de nos parents, sûr !

Ma question du jour c'est : que faîtes-vous de tout ce que vous collectez ? Est-ce que cela dort dans vos fichiers informatiques ? Existe-t-il déjà un projet de synthèse, une base de données, que sais-je encore ? J'ai lu des choses là-dessus ici ou là dans Tradzone, mais je pense que le noeud de la question est là : collecter ? oui. Mais quoi en faire ? Ca demande de monter un bon vieux projet collectif avec un responsable, un équipe, une méthode, des objectifs, des délais, etc...

Et ça m'intéresserait beaucoup d'y participer ! Ca se voit ?

#74 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 125 messages

Posté 04 juin 2009 - 14:49

A Vierzon, il y a un homme qui a connu la louée, le travail manuel aux champs, et la rémunération au pinard. A Aubigny, il y a une veuve qui a dansé toute sa vie avec son mari dans les dancings et caves du Sancerrois. La bourrée ? Bien sûr, avec le cha-cha-cha et la valse... Personne (lire: je) ne les "collecte", on compte sans doute sur le souvenir de notre dernier entretien et on attend qu'ils soient partis pour le regretter. Comme je regrette de ne pas avoir enregistré ma grand-mère au sujet du travail dans les salines de Guérande et de sa jeunesse d'avant la Grande Guerre.

Comme si les gestes quotidiens des petits n'étaient pas importants, ou déjà recensés, classés, exploités par des professionnels des cultures populaires. Avant, ces savoirs, gestes et habitudes, ce folklore, étaient transmis parce que nécessaires. Aujourd'hui, à de très rares exceptions, les nouvelles générations recommencent à zéro dans une nouvelle société.

Que faire des collectages ? C'est secondaire. Il faut déjà avoir du matériau avant de chercher à l'exploiter.

#75 + Partager AlinWond

AlinWond
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 054 messages
  • Localisation: Sud-Ouest

Posté 04 juin 2009 - 16:50

Que faire des collectages ? C'est secondaire. Il faut déjà avoir du matériau avant de chercher à l'exploiter.


Ou bien : "Que faire des collectages ? C'est essentiel. Il faut avoir un but visible pour que les gens ne pensent pas que leur démarche de collectage se ferait en pure perte, et y renoncent..."

#76 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 125 messages

Posté 05 juin 2009 - 11:07

Avoir un but et une méthode est appréciable (et c'est vrai qu'un témoin réticent peut être mis en confiance si les buts sont exposés), mais devant l'urgence, le but me paraît accessoire, d'autant plus que, sans méthode, il peut conduire à biaiser l'enquête.
Collecter ne s'improvise pas et, au niveau du débutant, le simple enregistrement non guidé et non filtré de confidences sera plus facile à conduire et plus fiable pour une exploitation future. Dans la même idée, un enregistrement audio ou vidéo est préférable à une prise de note descriptive ou narrative qui implique déjà une interprétation.

#77 + Partager

  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 108 messages
  • Localisation: Paris (et Calais)
  • Activité(s):étudiant-diant-diant
  • Groupe(s):Duo Marcotte-Maréchal, Société fraternelle des cornemuses du centre
  • Instrument(s):cornemuse du Centre (14 et 16 pouces)

Posté 02 juil. 2009 - 11:08

Je pense qu'il y a toujours des choses à collecter, mais il faut ne pas se faire d'illusions sur ce qu'on cherche et savoir ce qu'on est susceptible de trouver. Faire preuve de méthode et avoir une vraie problématique de recherche. Ou alors assumer le fait qu'on ne cherche qu'à garnir un répertoire actuel (ce qui n'est pas méprisable, j'aime bien danser les danses citadines à la sauce rurale du XIXème).

Personnellement, c'est un peu tordu, mais j'adorerai faire une vraie enquête sur ce que vivait, jouait et dansait la génération de "folkeux" (c'est comme ça qu'on disait à l'époque?) qui avait 20 ans dans les années 60 et 70. Histoire de comprendre quels répertoire ils privilégiaient, ce que représentait pour eux l'acte de collecter, ce qu'ils retenaient de ces musiques, le traitement qu'ils en faisaient selon leurs considérations esthétiques ou engagements divers, les modes de sociabilité qu'ils ont développé autour de leurs pratiques...
Ca aiderait beaucoup à situer notre pratique actuelle (nous sommes aujourd'hui en partie tributaire de cette génération).
Et à avoir une perspective générale et historique encore plus intéressante sur le collectage, ce que les générations successives ont entendu par là et en ont fait.


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)