Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
* * * * - 7 note(s)

article / Trad Mag n.151 (sept/oct 2013)


  • Veuillez vous connecter pour répondre
418 réponses à ce sujet

#341 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 498 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 06 déc. 2013 - 17:50

objection ?

#342 + Partager Erwane

Erwane
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 410 messages
  • Localisation: Terre

Posté 06 déc. 2013 - 18:10

Ben "Trad" c'est un petit nom commun pour traditionnel je pense, alors que folk et folklorique c'est vraiment 2 choses différentes.



#343 + Partager wedell

wedell
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 622 messages

Posté 06 déc. 2013 - 18:18

 

Tu voudrais dire que pour toi il y le même genre de différence entre trad et traditionnel qu'entre folk et folklore ?

 

Plutôt entre troll et gobelin, je dirais.


  • -Y- aime ça

#344 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 985 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 06 déc. 2013 - 18:38

 

Comment ça se passe dans les autres pays ? Mêmes débats ?

La question est surtout comment ça se passe en France mais dans les autres milieux. 

Y a t'il la même discussion dans le Rock, Samba, Tango et toutes musiques à danser en "bal" (comprendre avec des musiciens) ?

 

 

Beaucoup de ces musiques sont divorcées de la musique live.

 

Le Tango et le Swing *à danser* sont perdus dans une identité de référence à "l'age d'or". On essaie de faire dans la meme esthétique que les modèles ou on fait du concert. L'exercice de créativité est d'autant plus difficile que cette créativité a déjà mené au Tango Nuevo et au Néo tango genre Gotan Project et Piazzola d'un coté et au Bebop et au reste du Jazz de l'autre. Ces deux directions se sont aussi séparés au niveau de la danse, avec le tango Nuevo qui est d'ailleurs un peu en creux de vague en ce moment, mais qui ne se danse pas vraiment dans les même lieux que le tango "traditionnel", et avec le Jazz qui ne se danse pas - ou difficilement.

 

De toutes les musiques à danser (on peut dire pareil de l'irlandais), il n'y a (à ma connaissance) que le bal folk qui a gardé la danse comme élément fédérateur de l'innovation (ah si, il y a aussi les contredanses aux USA, mais là l'exigence "dansabilité/cadence" est très basse, d'ou qu'ils ont des "techno-contra" et des "dubstep contra").



#345 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 498 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 06 déc. 2013 - 19:36

Ben "Trad" c'est un petit nom commun pour traditionnel je pense, alors que folk et folklorique c'est vraiment 2 choses différentes.


On est d'accord mais c'est pas ce que j'avais compris dans la réponse de wedell :)

#346 + Partager enigmatix

enigmatix
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 16 messages

Posté 07 déc. 2013 - 14:23

J'ai composé une petite chanson pour rljp. Il pourra la chanter au prochain bal de Djal où il se rendra.

Sur l'air de je ne suis pas bien portant de Gaston Ouvrard :

 

Y a la valse

Qu'est fadasse

La gavotte

Qu'est pâlotte

La polka

Ça n'va pas

Le rondeau

Trop pataud

La danse plinn

Qui s'dandine

La bourrée

Pas typée

L'avant-deux

C'est hideux

La scottish

Pas fortiche

Les an dro

C'est pas beau

La chap'lloise

C'est trop naze

 

Ah mon dieu qu'c'est embêtant la musique néotrad

Ah mon dieu qu'c'est embêtant c'n'est pas assez dansant !

 


  • Tof Sacchettini, diatoto, loic et 4 autres aiment ça

#347 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 805 messages

Posté 07 déc. 2013 - 18:18

Faut continuer?...
...
Et l'Aven
Qu'est trop lent
Les ridées
Débridées
La mazur'slow
Chamallow
Les impros
Trop c'est trop
Le cajon
Qui déconne
Valses impaires
On s'y perd
L'decibel
Qui s'en mêle
....
  • loic et Ludoman aiment ça

#348 + Partager Arcajack

Arcajack
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 003 messages
  • Localisation: S&L

Posté 07 déc. 2013 - 23:02

:rotfl: excellent....çà me fait rire...

 

la farandolle

qu'est trop molle

le quadrille

qui se vrille

l'rigodon

qu'est trop rond

....



#349 + Partager chilipepperson

chilipepperson
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 123 messages
  • Localisation: Nancy
  • Groupe(s):Tous obsolètes !
  • Instrument(s):Diato/Guitare

Posté 08 déc. 2013 - 13:15

Loudéac ?

Plus la gnaque

L'kas a-barh

Y'en a marre 

Une mar'chine ?

J'ai piscine

Danse Léon

Laisse béton

Même l'tango

C'est ballot 



#350 + Partager MarieT

MarieT
  • Adhérent(e)
  • PipPipPipPip
  • 469 messages
  • Localisation: La Chabanne-Cusset-Clermont-Ferrand
  • Activité(s):éducatrice spécialisée
  • Instrument(s):voix!

Posté 08 déc. 2013 - 14:24

Pour le cercle

je m'exerce

La trois temps

sur les dents

L'laridé

mal aux pieds

Et le rond

Patapon



#351 + Partager Arcajack

Arcajack
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 003 messages
  • Localisation: S&L

Posté 08 déc. 2013 - 15:51

la 5t c'est très chiant

la 7t encor" plus chiant

l'branle carré

pas carré

l'branle en rond

on fait ronron

la tarentelle

c'est mortel

la pastourelle

sent l'aiselle


Modifié par Arcajack, 08 déc. 2013 - 16:13.


#352 + Partager RV

RV
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 303 messages
  • Localisation: lanobre
  • Groupe(s):TrioDCA - DuoArtense- TRES
  • Instrument(s):accordéon

Posté 08 déc. 2013 - 16:05

Alors là, rebaptiser le neotrad, ça va être coton!

Je vois d'ici Teddy nous concocter un petit sondage sur le sujet... :madman:

Je propose MUSIQUE pour remplacer Trad

et MUSIQUE pour remplacer Néo-Trad


  • Tirno, loic, Ludoman et 2 autres aiment ça

#353 + Partager crmtlimousin

crmtlimousin
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 136 messages

Posté 08 déc. 2013 - 16:53

Par ici Messieurs...voilà c'est lui...il a fini par se faire prendre...Allez emmenez-le...



#354 + Partager teddy

teddy
  • Administrateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 933 messages
  • Localisation: Groland
  • Activité(s):Trop
  • Groupe(s):Duo/Trio la Chanforgne
  • Instrument(s):Accordéon bi-sonore

Posté 08 déc. 2013 - 17:07

 

Alors là, rebaptiser le neotrad, ça va être coton!
Je vois d'ici Teddy nous concocter un petit sondage sur le sujet... :madman:

Je propose MUSIQUE pour remplacer Trad
et MUSIQUE pour remplacer Néo-Trad

Il me semblait qu'on s'était mis d'accord sur le terme TRAD avec des prononciations différentes selon les courants, mais visiblement tu préfères prendre un autre chemin... Probablement le temps cyclique a-t-il été plus fort, sur ce, je quitte la discussion, je vais aller voir le métissage, je n'ai plus rien à dire, tu me déçois.


  • wedell aime ça

#355 + Partager wedell

wedell
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 622 messages

Posté 08 déc. 2013 - 17:36

 

Je propose MUSIQUE pour remplacer Trad

et MUSIQUE pour remplacer Néo-Trad

 

Pas con.

Tu peux donner une définition de MUSIQUE qui serait acceptée par tout le monde? :whistle:


  • loic et Eden aiment ça

#356 + Partager teddy

teddy
  • Administrateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 933 messages
  • Localisation: Groland
  • Activité(s):Trop
  • Groupe(s):Duo/Trio la Chanforgne
  • Instrument(s):Accordéon bi-sonore

Posté 08 déc. 2013 - 17:50

Wedell,ne t'en mêle pas, c'est déjà assez compliqué comme ça.

#357 + Partager RV

RV
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 303 messages
  • Localisation: lanobre
  • Groupe(s):TrioDCA - DuoArtense- TRES
  • Instrument(s):accordéon

Posté 08 déc. 2013 - 18:33

 

 

Je propose MUSIQUE pour remplacer Trad

et MUSIQUE pour remplacer Néo-Trad

 

Pas con.

Tu peux donner une définition de MUSIQUE qui serait acceptée par tout le monde? :whistle:

 

"Art qui permet à l'Homme de s'exprimer par l'intermédiaire des sons" cf Larousse.

Cela me suffit......le reste est tellement subjectif !


  • Ludoman aime ça

#358 + Partager wedell

wedell
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 622 messages

Posté 08 déc. 2013 - 19:20

Je les trouve un peu court chez Larousse.

Mais je te chambre, je trouve l'idée excellente.

 

Enfin.. tout de même, de l'art, de l'art! ils ont jamais eu une sono de neotrads mal réglée chez Larousse, ça se voit!

Et le neotrad, comme le protopithèque est-il vraiment humain?


Modifié par wedell, 08 déc. 2013 - 19:22.

  • teddy aime ça

#359 + Partager Tiennet

Tiennet
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 389 messages
  • Localisation: Paris
  • Activité(s):Musicien
  • Groupe(s):Mister Klof, Duo TTC, Duo Esbelin/Simonnin, Les Papillons de Nuit, Les Rejetons de Bal
  • Instrument(s):Accordéon chromatique, uilleann pipes, whistle, bouzouki, cabrette...

Posté 09 déc. 2013 - 11:07

Je propose MUSIQUE pour remplacer Trad

et MUSIQUE pour remplacer Néo-Trad

 

Et le folklore RV, tu dirais aussi que c'est de la... MUSIQUE ??? :eek:

 

dehors-20ab0.gif



#360 + Partager Tof Sacchettini

Tof Sacchettini
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 877 messages
  • Localisation: Grenoble (38)
  • Activité(s):Musicien
  • Groupe(s):Djal / Frères de Sac 4tet / In Situ / duo Pignol-Sacchettini / Natacha Ezdra
  • Instrument(s):Flûtes à bec / Cornemuse 16 p.

Posté 09 déc. 2013 - 11:18



 

En revanche, j'ai l'impression que tu fais mine de croire que cette musique est "autonome" comme tout autre courant musical post-moderne : "secteur musical (...) confisqué par les danseurs", "fétichistes de la fonction".
Tu vois où je veux en venir. Un compositeur de tango ou de salsa peut très bien innover assez radicalement dans un cadre donné, par exemple celui d'une spectacle dansé d'avant-garde, où il a affaire à un chorégraphe (ou des improvisateurs) qui va travailler cette matière en amont et en aval ;
mais s'il veut être adopté dans les salons du weekend, je pense que ce même compositeur va tenir compte, par simple respect (et intérêt), de la pratique dansée existante, même s'il se nourrit de toutes ses expériences.
Après, il peut aussi tenir un discours politique et (chercher à) influencer à son niveau la pratique actuelle, soit en explorant les sources directement liées à ces danses, soit en explorant les sources liées à d'autres danses ou cultures, soit un peu des deux approches à la fois (ce n'est pas blanc ou noir ; et il n'y a pas de certification AOC à obtenir).
Dans cette même ligne d'idée, je redis que pour moi, un artiste peut très bien avoir plusieurs casquettes, plusieurs esthétiques.

Mon avis personnel est donc que vous composez ce que vous voulez sans avoir à vous justifier. C'est seulement lorsque vous mettez les pieds en bal que vous devez vous adapter à la pratique des danseurs. C'est pour cela qu'il m'est arrivé de parler de "fonction" de la musique que l'on nous sert en bal, et donc de son caractère fonctionnel comme l'un des critères permettant de l'apprécier. "S'adapter" n'est pas un mot si terrible que cela parce que du fait d'interactions multiples et de communautés de goûts, une partie des danseurs arrive à son tour à adapter sa pratique à une musique légèrement différente (en sonorité, en construction, en fonction). Réaction et contre-réaction. Vingt ans plus tard, P.Carcassès écoute un disque et vomit : le choc est trop rude par ce qu'il est resté en dehors du processus de co-évolution, et il en conclut qu'il y a le feu. Les autres savent que les mêmes artistes ont plusieurs casquettes et qu'il existe d'autres artistes aux esthétiques et aux choix politiques différents. Ils ont également compris qu'il vaut mieux servir du DJAL aux gamins des écoles que du Chantal Goya ou du Star'Ac.

Le deuxième thème que je voulais aborder, mais d'autres l'ont fait avant moi, c'est qu'indépendamment du message de cette lettre, il y a eu une hyper-réaction à des propos (ceux de P.Carcassès) qui manifestemment (après coups, à la lecture de ses clarifications) employait le mot néo-trad dans un sens très large, alors que nous sommes nombreux à l'associer prioritairement au collectif Mustradem et à un certain nombre d'autres groupes (Zef, Minuit Guibolles, beaucoup de projets belges, etc.).
Idéologiquement, ou par méconnaissance de l'éventail des offres musicales actuelles, le néo-trad devient le genre par défaut de tout ce qui ne fleure pas bon le pur trad, et pas seulement selon des critères esthétiques et politiques mais également des jugements de valeurs et du coup des goûts personnels (à la fois au niveau de la musique et de la danse). On a tous nos préjugés (par exemple vis à vis de l'accordéon chromatique), mais le néo-trad ne se définit pas parce qu'il est mal joué, mal documenté ou pas adapté à certaines formes de danses. Ce genre de comportement approximatifs se rencontrent aussi dans le "trad" (ou alors, comment définir le genre musical de celui qui joue machinalement deux lignes sur une partition sans même en connaître ni son auteur ni la danse ?). Tu le constates toi-même ("Aujourd'hui, le terme néo-trad semble englober tout et n'importe quoi.") mais tu ne sembles pas en avoir tenu compte dans ta première réponse sous forme de lettre ouverte à Philippe (la lettre de Mustradem n'étant pas une réponse, je le sais bien).

 

Version:1.0 StartHTML:0000000105 EndHTML:0000008521 StartFragment:0000002355 EndFragment:0000008485

 

Mon cher Rodrigue

 

Evidemment d'accord avec tous tes points positifs (!!), tu resitues très bien les débuts de ce qu'on a essayé de faire...Je doute un peu que nous ayons eu autant d'influence dans le Centre France, mais bon...La rupture : oui, faut croire qu'il y en a eu une. Je pense qu'elle ne vient pas des mots. Après coup, on peut bien raconter ce qu'on veut, si ça a plu ou pas, les mots n'y sont pour rien, nous n'avons jamais pris un clairon pour dire que nous allions tout casser...J'ai dit bien des fois que nous voulions juste faire du folk progressif - comme ça s'appelait à l'époque. Sauf qu'à la fin des années 80, les artistes que nous aimions, les Eric Montbel et consorts, ils ne faisaient plus de bal, ils en avaient ras le cul, déjà excédés par une forme d'intégrisme. Il restait quoi en bal à cette époque qui nous bottait bien - juste avant la déferlante Blowzabella ? Le Gop, Sédéloc, Ti Jaz. C'est tout. (Et aussi les vieux routiers du fest noz en Bretagne, les Du, les Bleizi Ruz, mais c'était plutôt mes goûts perso ça...) Tous les autres faisaient ce qu'ils voulaient, en concert devant 15 pelés, et ils ont tous disparu dans l'indifférence générale, comme Obsession Quintet qui était une musique bien plus radicale que Dédale. Notre rupture vient de la chaîne du rapport aux modèles dont nous avons pété un maillon supplémentaire en remplaçant les airs trad par des compos souvent sophistiquées respectant peu les schémas mélodico-rythmiques d'origine. Ca nous a certes coupé d'un public mais ça en a créé un autre. Et comme nous étions un peu jusquauboutistes, avec Dédale quand nous avons compris que nous ne ferions jamais de concert sans bal et ça tombait bien, l'ambiance du bal était bien plus stimulante, nous avons mis le plus possible de ce que nous voulions faire là-dedans, et ce qu'il n'était vraiment pas possible d'y mettre s'est retrouvé dans d'autres groupes "à écouter" : Obsession ou Aquartet. On a un peu reculé là-dessus plus tard avec Djal - question de tempéraments aussi. Ce que je dis dans l'édito, c'est qu'à la base d'une démarche musicale, il n'y a pas de projet, pas de programme : il y a rencontre entre des musiciens, des envies, un cadre et des moyens. On ne se dit pas "on va faire ceci et cela" (ou alors, une feuille de route minimaliste, une commande, une direction...), on joue et on voit ce qui se passe. Et tant que ça marche, on continue. Le reste est littérature, projection, idéalisme, moraline. C'est ce que nous avons fait avec Dédale jusqu'à ce que ça ne marche plus et que le public se lasse. Le fait qu'on en parle encore aujourd'hui me fait mesurer cette rupture. A l'époque, la recette en bal progressif, c'était le folk rock : on gardait les mélodies, on rajoutait basse batterie et roulez jeunesse. Nous on a fait le contraire...Je pense encore que nous aurions pu égorger des petits chiens sur scène comme des punks, ou faire danser le cercle circassien sur "Maréchal nous voilà", ça serait passé comme une lettre à la Poste, et aujourd'hui personne n'en parlerait plus.

 

Du coup, ayant compris tout cela, je ne comprends pas bien qu'en dernier recours, tu te raccroches à cet argument littéralement contre-nature : vous faites ce que vous voulez en concert les gars, mais en bal il faut vous adapter...Ben, euh…plus ou moins !! On s’adapte toujours plus ou moins, au-delà d’un certain point on tombe dans le convenu…Et comme le trio de base de Dédale pratiquait la danse, on ne faisait pas tout à fait n’importe quoi quand même, sans être tout le temps d’accord entre nous (dans Djal non plus d’ailleurs). Je crois que vous avez un peu oublié les mentalités de certains danseurs et organisateurs de l’époque !! Quand à Anost après le concert de Dédale (1988), Nono Pignol a ouvert le bal avec un truc de Boby Lapointe et qu’une équipe de débiles locaux est montée sur scène en courant  pour nous intimer l’ordre d’arrêter de jouer (ce que nous avons fait), ben…à côté de ça, je trouve nos petites pointes d’humour bien innocentes ! On a bien fait de titiller certaines limites, c’est pour ça qu’on en parle encore. Oui, toute musique est autonome. Plus personne n’écouterait de tango aujourd’hui sans Piazzolla et ses compos indansables. Que 20 ans après ça en fasse vomir certains, c’est dommage, mais c’est comme en politique, on ne peut pas plaire à tout le monde.

Quant à Philippe Carcassés, je pense que ses propos ont eu une audience qu’il ne souhaitait pas lui-même au départ, et je redis qu’il a bien raison de penser ce qu’il veut et de le dire, et même je l’en remercie. Son élargissement spontané de l’étiquette néo-trad à tout et n’importe quoi montre simplement (ce qu’il a du reste lui-même reconnu) qu’il n’y connaît pas grand-chose…On pourrait très bien ignorer cela et dire « tout ça c’est de la musique, foin des étiquettes, et youpi ». Trad, néotrad, archéofolk ? Je crois que je m’en fous…Mais je trouve que l’opinion de Carcassés, au-delà de son auteur, homme libre et excellent musicien, véhicule des idées, révèle un parfum d’air du temps, une vision du passé, une salade niçoise patrimoniale, avec lesquels je suis fondamentalement en désaccord. Je le dis.

Bien à toi.


  • Ludoman, wedell et Hugal aiment ça


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)