Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
* * * * * 1 note(s)
accordéons

Logiciel de tablatures pour diato



  • Veuillez vous connecter pour répondre
80 réponses à ce sujet

#1 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 16 mai 2015 - 19:35

Bonjour,

 

Oui je sais il y en a déjà, mais soit ils sont trop chers, soit même s'ils n'en demandent que quelques dizaines d'euros, franchement vu le rendu graphique,c'est encore trop cher à mon avis.

 

Donc je m'y met. C'est un truc que j'ai en tête depuis des années, mais c'est seulement maintenant que j'arrive à le concrétiser. La partie main droite est opérationnelle, à tel point que j'en ai fait une déclinaison pour les harmonicas. Pour ceux qui veulent voir à quoi peut ressembler une tablature avec mon code, une seule adresse : la mienne ! Blague à part, c'est ici. Vous pourrez voir qu'il y a pas mal de possibilités, et surtout que le rendu pdf est irréprochable.

 

Par contre il faut ne pas avoir peur d'écrire sa musique à la main et pas à la souris : si je veux un la noire j'écris la4 tout simplement et je ne me bats pas avec la souris pour poser un dessin sur une portée. C'est déroutant au départ et ensuite tellement performant...

 

Bref, allez voir, et si vous êtes intéressés dites-moi ce que vous aimeriez d'un tel logiciel, ce que vous détesteriez, et aussi ce que vous êtes prêts à accepter comme contraintes. La question qui tue c'est : si je dis "tu dois pas écrire une mazurka en 9/8 et les basses en 3/4 !" vous hurlez ou vous me demandez comment faire autrement ?



#2 + Partager buescher 27

buescher 27
  • Adhérent(e)
  • PipPipPipPip
  • 404 messages

Posté 16 mai 2015 - 20:19

En parlant de basses,,, je n'ai pas encore pris le temps de tester ton logiciel mais un truc que j'apprécie sur celui que j'utilise est de pouvoir forcer le tiré ou le poussé pour garder la main gauche dans l'accord ^^



#3 + Partager tiramiseb

tiramiseb
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 288 messages
  • Localisation: Colmar
  • Activité(s):développeur informatique
  • Instrument(s):appareil photo, ex- accordéon diato

Posté 16 mai 2015 - 20:39

Salut,

 

Forcément, en utilisant Lilypond le résultat est super propre :)

 

Sinon, il y a un logiciel libre d'écriture de musique, qui gère également les tablatures et qui existe depuis quelques années, Songwrite : http://www.lesfleurs...e/index_fr.html

 

Je ne l'ai qu'essayé un petit peu, je ne peux pas dire s'il est très bien ou pas :)

 

... bon ok, il faut être sous Linusque... et je sais pas si ça fonctionne sous Windows :)



#4 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 509 messages
  • Localisation: Clermeont
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 16 mai 2015 - 21:36

Je connais pas bien LilyPond, mais dans l'idée c'est pas comme TablEdit ou Harmony Assistant, le système ne va pas générer une tab automatiquement a partir d'une parto et d'un plan de clavier, si ? Il faudra entrer a mano la tablature correspondant a la parto ?



#5 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 17 mai 2015 - 05:55

Je répond globalement.

 

D'abord je précise que ça permet d'avoir des tablatures indifféremment en Cadb ou Corgeron, c'est le minimum.

 

On peut évidemment forcer un sens de jeu, c'est même un fondamental.

 

On peut installer Lilypond sur n'importe quel système d'exploitation, et la plupart des éditeurs dédiés aussi.

 

On écrit sa partition à la main comme ça : la4 c'est un la qui dure une noire, sol2 une blanche et sol2. une blanche pointée. Mais pour ceux qui sont un peu habitués il est plus rapide d'écrire à l'anglosaxonne : a4 g2... Si on a 4 noires qui se suivent il suffit d'écrire c4 d e f. Pour un fa dièse c'est fad ou fs en anglais. Bref avec un minimum d'habitude ça va super vite et c'est précis. Il y a mm des éditeurs qui jouent la note qu'on saisit en temps réel.

 

Pour de la musique pour diato on rajoute comme dit plus haut le sens de jeu avec + ou - (j'explique pas c'est intuitif) et là encore il n'est pas nécessaire de l'écrire pour chaque note mais uniquement à chaque changement, ce qu'on sait facilement déterminer à partir des basses.

Une fois qu'on a écrit sa musique, on compile (le programme transforme le texte en pdf et en midi).

 

Et la tablature est générée automatiquement bien entendu, on la rentre pas à la mano. Par contre il faut indiquer quel configuration de clavier on a. Pour le sol do que tout le monde connaît on choisit Continental Viennois, (c' est le vrai nom) et on choisit sa tonalité (sol suffit) et on a sa tablature. J'ai implémenté la quasi-totalité des configurations connues, du mélodéon au 4 rangs de Marc Perrone (en passant par les basques et irlandais), mais j'ai mis qu'un seul 2 rangs 1/2, celui de Leray, il y a trop de fabricants qui proposent leur propre config pour s'en sortir. Mais il y a un utilitaire permettant de générer facilement un nouveau dictionnaire pour les manquants. Pour l'instant il y a qd mm une 12aine de configs, et ça marche dans toutes les tonalités.

 

On peut donc saisir une partition ou une tablature pour n'importe quel type de diato, n'importe quelle tonalité, et avoir la tablature pour son diato dans sa tonalité. La partition (mélodie, basses et accords) sera également automatiquement transposée.

 

Les boutons et rangées de clavier affichés dans la tablature seront par défaut ceux correspondant au sens de jeu mais les autres possibilités seront également par défaut affichées en exposant, ce qui permettra de dire par exemple que le sol qui est affiché sur la rangée 2 je le veux sur la rangée 1 avec \1 à la suite de la note. Une fois qu'on est content on désactive cette option et on a une tablature toute propre.

 

Tout ça marche déjà très bien, de même qu'on peut aussi écrire directement en mode tablature, et ça génère la partition. Pour le diato j'ai pas finit mais pour l'harmo ça marche très bien. On peut même mélanger notes de musique et boutons et mon code retrouve ses petits.

 

Maintenant je vais attaquer la gestion des basses et c'est là que j'hésite.

 

Pour la saisie on a plusieurs possibilités :

  • écrire de vrais beaux accords, la mineur, sol 7 etc. comme sur une partition pour guitare, et ces accords seront affichés en lettre au-dessus de la partition, et traduits en ligne de basse dans la tablature ;
  • à l'inverse n'écrire que des notes la sol etc. et ce sera traduit en accords (mais seulement La Sol) au-dessus de la partition ;
  • on peut écrire les durées de la façon qu'on veut : la1 pour dire que le la dure toute la mesure à 4/4, mais aussi la4 la la la, et si le la est répété sur deux mesures la1*2 marche aussi.

La tablature de basse affichera le nom des basses A a automatiquement, et dans la bonne tonalité.

 

Le problème vient du motif rythmique (Basse silence accord silence par exemple que je noterai brcr, r comme rest en anglais). On n'a fondamentalement que trois motifs :

  • brcr pour le 2 temps, doublé pour du 4 temps ;
  • brcrcr pour du 3 tps ;
  • brc pour du ternaire, répété autant qu'il le faut ;
  • et des combinaisons des deux premiers pour les 5 7 et 11 temps.

Normalement ça devrait se calculer facilement à partir de la métrique, et tout serait déjà fini. Mais je trouve tellement de partitions ou tablatures écrites sans respect des règles de la théorie musicale que ça en devient pénible :

  • danses à 4 temps (scottish ou polka notamment) écrites en 2/4 ;
  • mazurkas (dans à 3 tps) écrites en 9/8 (ternaire) et les basses en 3/4 (binaire) or on ne peut pas mélanger ça dans une partition ;
  • gavottes (danse à 4 tps) écrite aussi en 9/8...

 

Et j'en passe !

 

OK une scottish en 2/4 où les temps des basses sont des croches et non des noires, à l'oreille c'est exactement pareil que du 4/4 où les basses jouent des temps et non des demis. Oui à l'oreille. Mais ça ne respecte pas les règles de la théorie musicale. C'est comme si j'écris se au lieu de ce dans une phrase, ça s'entend pareil mais ça veut pas dire la mm chose. Dans le cas précis de la scottish il aurait fallu l'écrire en 4/8, c'est une métrique valide et les basses seraient correctes.

 

Donc la question est la suivante : est-il élitiste de dire qu'il y a des règles à respecter, et que c'est pas parce qu'on joue du trad' qu'on peut écrire n'importe quoi ? Ce que je fais est basé sur Lilypond, qui est tellement puissant qu'il est utilisé pour des partitions d'opéras etc. D'ailleurs il y a un compositeur qui dit qu'il va 10 fois plus vite à saisir depuis qu'il a laissé Finale pour Lilypond, c'est pour dire...

 

Je ne fais pas un logiciel de dessin comme certain éditeur de tablatures à qq 10aines d'euros qui autorise de n'écrire que deux noires dans une mesure à 3/4...

 

Mais autant on peut dire aux gens d'écrire 4/8 et non 2/4, autant écrire 3/4 au lieu de 9/8 c'est infiniment plus compliqué. Dois-je me prendre la tête à écrire du code tordu permettant de ne pas respecter les règles ou pas ?

 

À vous de réagir !


Modifié par dcartron, 17 mai 2015 - 08:28.


#6 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 17 mai 2015 - 06:05

Deux précisions pour la ligne de basses.

 

Bien que ce soit l'usage d'écrire le nom des notes, pour moi une tablature qui comporte des notes et non des numéros ça s'appelle une partition... Donc mon système permettra également d'avoir la ligne de basse avec des numéros de boutons/rangées, dans le mm système que la mélodie, en plus des noms de notes.

 

Pour la sortie midi, la basse sera descendue d'une octave, et l'accord jouera la quinte en plus, comme sur beaucoup de diatos j'ai laissé tomber la tierce (encore que c'est idiot de fabriquer des diatos comme ça, sur un sol/do il n'y a que le mi qui puisse être soit majeur soit mineur, tous les autres sont forcément majeurs ou mineurs quelle que soit la tonalité et le mode alors pourquoi virer leurs tierces ?).



#7 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 17 mai 2015 - 08:36

Salut,

 

Forcément, en utilisant Lilypond le résultat est super propre :)

 

Sinon, il y a un logiciel libre d'écriture de musique, qui gère également les tablatures et qui existe depuis quelques années, Songwrite : http://www.lesfleurs...e/index_fr.html

 

Je ne l'ai qu'essayé un petit peu, je ne peux pas dire s'il est très bien ou pas :)

 

... bon ok, il faut être sous Linusque... et je sais pas si ça fonctionne sous Windows :)

J'ai pris le temps d'aller voir et je me souviens l'avoir testé il y a quelques temps, et ensuite je me suis mis à écrire mon propre code... C'est dire ce que j'en pense. Rien que l'interface ça fait jouet pour môme...

 

Alors évidemment oui avec Lilypond non seulement le résultat est super propre (voir ici une tablature pour harmonica) mais en plus le code (je veux dire les notes de musique) est contrôlé, s'il manque une croche dans une mesure on le sait, et il y a des tonnes de possibilités tant du point de vue mise en page que musicales. Si je peux tout transposer dans n'importe quelle tonalité automatiquement c'est Lilypond qui le fait, et ça machinTab (ou Tabmachin) ne le fera pas.



#8 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 17 mai 2015 - 10:27

Je continue avec les questions au sujet de vos attentes.

 

J'ai aussi prévu comme je l'ai dit un mode tablature, qui permet de saisir le numéro de bouton et son sens et rang.

 

Lilypond a des contraintes très strictes, qui veulent que toute note commence par un nom de note valide (logique) suivi d'une durée facultative sinon on répète la précédente (pratique) et éventuellement d'autres indications précédées d'un signe spécifique, qui peut être - \ ou _.

 

L'astuce que j'utilise est de créer de nouvelles notes pour indiquer le sens de jeu par exemple. Donc mettons p et t (je n'explique pas la signification). OK je peux le faire aucune note ne s'appelle déjà comme ça. Mais en anglais d et c (draw et close) ça marchera pas, c'est ré et do. Alors je me i (in) et o (out) et là ça passe. On dit que c'est le sens de l'air, in l'air rentre, et on a un i comme tirer, etc.

 

Ensuite le numéro de rangée, \1 \2 ou \3 ce qui utilise la notation des numéros de cordes des guitares violons etc. Mais si c'est parfaitement jouable sur un clavier qwerty, sur de l'azerty c'est vite pénible. Donc pourquoi pas une autre lettre accolée, puisqu'on a les doigts sur le pavé alpha ? Et tant qu'a faire une lettre utilisable isolément, comme ça on pourra aussi saisir la rangée sans le sens et inversement, puisque ces deux infos sont mémorisées et facultatives.

 

J'ai déjà utilisé p t i et o. Restent  j k l m n u v w x y z. Ça fait pas des masses en fait, et surtout rien de très parlant. Ma proposition est de dire que le rang un c'est u (pas trop difficile) et  en plus le i et le o (voire le p et le t) sont à côté ou pas loin. et comme c'est sur la rangée du haut du clavier, on descend pour le rang 2, on a j qui est dispo, et pour le rang 3 on se décale un peu pour revenir à l'aplomb du u et on a n qui est aussi dispo.

 

Et la notation \1 \2 ou \3 sera aussi implémentée, car utilisée pour la saisie en mode partition. On aura donc l'embarras du choix.

 

Vous en pensez quoi ?



#9 + Partager teddy

teddy
  • Administrateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 933 messages
  • Localisation: Groland
  • Activité(s):Trop
  • Groupe(s):Duo/Trio la Chanforgne
  • Instrument(s):Accordéon bi-sonore

Posté 17 mai 2015 - 11:41

[HS]Le top, ça serait un logiciel pour apprendre à connaitre son clavier. B-)[/HS]


  • Marie aime ça

#10 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 509 messages
  • Localisation: Clermeont
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 17 mai 2015 - 12:10

[HS]Le top, ça serait un logiciel pour apprendre à connaitre son clavier. B-)[/HS]

 

[HS] Ca existe deja plus ou moins je crois, cf. ici. [/HS]



#11 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 509 messages
  • Localisation: Clermeont
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 17 mai 2015 - 12:44

Plusieurs questions/remarques : 

 

En anglais il me semble qu'on dit pull et draw pour tiré. Ce qui fait que tu pourrais t'en tirer en utilisant seulement p pour dire que c'est tiré et ne rien indiquer pour le poussé, non ?

Perso, je pense que ça produirait quand même un code plus lisible en utilisant les numéros pour les rangées. De toutes façons, je pense que sans être en mode GUI, ça disqualifie d'office une très large majorité de diatonistes, donc les justifications liées au clavier Azerty je vois pas le souci (d'autant que bon nombre de clavier ont un pavé numérique, a moins que tu parlais du \).

 

Sur la main gauche, ça serait bien de pouvoir mettre une grille au-dessus de la partition tout en gardant la possibilité de mettre la tablature main gauche (dans le sens ou c'est pas toujours faisable de faire mettons un majeur 7 a la main gauche avec nos instruments, mais qu'une autre personne - piano,guitare, accordéon en accords MD, etc.) puisse y avoir accès ça semble important.

Ensuite, les motifs rythmiques que tu listes ils sont loin d’être les seuls, et même s'ils doivent couvrir une large majorité de cas, comment gérer les changements de motifs en cours de jeu sans alourdir la notation ? Pareillement, si tu veux noter un contrepoint ou une ligne de basses (ou d'accords), celle-ci ne doit pas générée automatiquement a partir de l'information de la grille, on doit pouvoir spécifier les notes je pense. Est-ce que, du coup, il ne serait pas plus simple de voir cette main gauche comme une deuxième voix (ou tout autre vocabulaire adéquat) ou on peut spécifier directement les notes qu'on veut ?



#12 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 17 mai 2015 - 13:50

Pull ou draw (moi j'ai trouvé draw dans wikipédia) peu importe, le close ne pourra pas passer et il faut impérativement une lettre.

 

Les numéros pour les rangées c'est plus lisible je suis d'accord mais plus pénible à noter. C'est là que je demande jusqu'où vous êtes prêt à aller pour pouvoir saisir en mode tablature. Et bien entendu je parle uniquement du mode texte pur, il n'y a pas de gui à ma connaissance qui propose d'écrire \1 avec un clic sur le bon bouton. Mais finalement je pense pouvoir implémenter le tout (\1 ou diverses lettres) de façon non concurrente. Ce serait un paramétrage à définir.

 

Pour les accords main gauche je pense aussi que c'est bien d'avoir une belle grille avec un sol 7 et pas seulement sol. Ce que j'ai prévu de faire est d'extraire la tonique de l'accord écrit, que je traite ensuite comme une note de basse. Un sol 7 ou dim ou autre aura toujours un sol comme tonique.

 

Pour les motifs rythmiques, je veux bien des exemples de choses différentes. Sachant que j'ai omis de parler des modificateurs que je pense introduire. Je reprend mes explications de façon plus précises :

  • l'immense majorité des tablatures que je vois c'est basique, la rythmique point barre. Mis à part le fait que la métrique est souvent fausse, ce qui est un autre sujet. Donc pourquoi ne pas proposer une ligne de basse pré-digérée ?
  • brcr ça veut dire b8r8c8r8, donc basse une croche, silence accord puis silence idem. Mais je sais que pour les bourrées certains aiment bien b4c8r8c8r8 au lieu de b8r8c8r8c8r8. Tu suis ? Ça c'est un modificateur rythmique, qui dit que sur le bcc on ne découpe pas tous les temps en demi-temps demi-silence mais autrement. C'est juste une indication qu'on met avant un accord (mais on peut en mettre plusieurs voire toute la ligne de basses) et qui fera que le code saura comment découper. Donc le découpage ou non d'un temps ne fait pas partie des motifs. C'est un modificateur.
  • idem pour le fait de jouer la basse sur toute la durée d'une mesure, avec ou sans accords, qu'ils soient eux aussi sur toute la durée ou qu'ils suivent leur rythmique de base.

Quand je dis qu'il n'y a que trois motifs, c'est 2 3 (avec multiples et combinaisons) ou ternaire. Le reste ce sont des modificateurs. Sur une métrique en 3/4 je découpe les accords en autant de temps que nécessaire et ensuite j'applique le motif, corrigé ou non par le modificateur.

 

Et il sera possible d'appliquer plusieurs modificateurs simultanément ou séparément, mais là on rentre dans un domaine qui n'est plus de la tablature de base. Pourtant ce sera possible très simplement.

 

Et bien entendu il y aura les cas particuliers, du genre je veux jouer une mélodie main gauche uniquement sur les basses pendant que je plaque un ou plusieurs accords main droite. Et là on écrira soit-même les choses, avec des instructions du genre \bs ou \ch pour dire qu'on veut une basse ou un accord, avec la bonne durée, quitte à les mettre dans des accords qu'on écrirait de façon explicite. Mais encore une fois ça représenterait quel pourcentage ? Et pourtant c'est prévu.



#13 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 17 mai 2015 - 14:04

Pour les métriques incorrectes, j'ai peut-être une idée. Si une scottish est écrite en 2/4 ou 2/2 au lieu de 4/4 on met un paramètre 4 dans la fonction qui écrit la ligne de basse, pour dire qu'on a 4 temps de basse/accord par mesure et non deux. Idem pour les mazurkas en 9/8 on met 3. Je n'ai pas fait le tour de la question mais ça pourrait être pas mal. Écrire 2 pour du 4/4 ferait l'inverse, uniquement deux temps main gauche sur du 4 temps main droite.

 

Par contre ça ne réglera pas le fait que dans le cas de transformation de ternaire en binaire les têtes de notes ne seront pas alignées. La plupart du temps on ne les affiche pas sur la ligne de basse, c'est facile, ça permet de masquer les fautes, mais n'empêche qu'elles seront là.

 

Allez, encore une fois, exprimez-vous, pour une fois qu'on vous dit qu'on vous fait un logiciel gratuit sur mesure...



#14 + Partager lebarducentre

lebarducentre
  • Tradzonard(e)
  • PipPip
  • 26 messages
  • Localisation: toulon
  • Instrument(s):diato

Posté 17 mai 2015 - 20:29

Franchement, je comprend que dalle à ce que vous racontez mais bravo pour le partage, ta démarche est belle.

#15 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 18 mai 2015 - 05:00


Perso, je pense que ça produirait quand même un code plus lisible en utilisant les numéros pour les rangées.

Il y a une autre solution qui était mon idée initiale, et que j'avais finalement écartée parce que quelqu'un m'avait dit que pouvoir mélanger des boutons et des notes c'était un plus. Donc l'idée de départ était de noter les rangées à la cadb : p' veut dire je pousse sur le rang 2. Ensuite le numéro de bouton, p'-8 veut dire bouton 8... et t-4 pour le bouton 4 tiré rang 1. Mais ça impose de ne mettre que du code tablature et d'écrire la musique en notation absolue (les lilypondistes comprendront), parce que les ' servent à noter un changement d'octave. Et pour ceux qui voudraient mélanger le \1 marchera aussi.



#16 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 18 mai 2015 - 05:08

Franchement, je comprend que dalle à ce que vous racontez mais bravo pour le partage, ta démarche est belle.

Merci, mais c'est le principe de base du logiciel libre. J'ai besoin d'un truc qui n'existe pas, donc je le fait. Une fois que ça marche j'en fais quoi ? Je le garde pour moi tout seul ? Idiot ! Je le vend ? Il faut que ce soit super fini, sinon personne n'achètera. Je le donne. Comme ça il y aura beaucoup plus de monde qui s'en servira mm si c'est pas ou mal fini, et sur le tas il y en aura forcément un ou deux qui me diront là tu as écrit ça mais comme ça ce serait plus performant ou plus efficace et puis là j'aurais rajouté telle option... Au bout du compte le résultat sera supérieur et tout le monde y gagne moi y compris.

Et surtout j'y gagne de la reconnaissance et ça a aussi un prix. Ou plus exactement ça n'a pas de prix mais beaucoup de valeur.


Modifié par dcartron, 18 mai 2015 - 06:31.

  • -Y- aime ça

#17 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 509 messages
  • Localisation: Clermeont
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 18 mai 2015 - 09:28

l'immense majorité des tablatures que je vois c'est basique, la rythmique point barre. Mis à part le fait que la métrique est souvent fausse, ce qui est un autre sujet. Donc pourquoi ne pas proposer une ligne de basse pré-digérée ?
[...]
Et bien entendu il y aura les cas particuliers, du genre je veux jouer une mélodie main gauche uniquement sur les basses pendant que je plaque un ou plusieurs accords main droite. Et là on écrira soit-même les choses, avec des instructions du genre \bs ou \ch pour dire qu'on veut une basse ou un accord, avec la bonne durée, quitte à les mettre dans des accords qu'on écrirait de façon explicite. Mais encore une fois ça représenterait quel pourcentage ? Et pourtant c'est prévu.

 

Pas de méprise : oui il y a un intérêt à générer automatiquement la main gauche, après si les contrepoints et autres lignes de basse ça représente un pourcentage faible, ça serait quand même dommage de pas pouvoir le gérer. Du coup, si tu fais une génération à partir de la grille d'accords, comment tu gères les changements de sens ? Ce que je veux dire c'est que, bien souvent, tu vas rester sur les deux boutons basse-accord indépendamment du sens d'action du soufflet, et l'accordéon étant conçu comme ça, harmoniquement ça va passer. C'est une généralité, et c'est souvent plus vrai pour les airs majeurs que les airs mineurs. Dans ce cas, c'est plus l'indication des touches MG utilisées que la grille qui sont pertinents.

 

Pour les métriques, je mettrais beaucoup de guillemets à « incorrect », cf. les discussions sur le forum à propos de la notation 3/8 vs. 3/4 de la bourrée : la seule différence théorique entre les deux, c'est l'unité de base de durée (la croche vs. la noire, respectivement), le reste ce ne sont que des conventions et des habitudes propres à certains milieux (d'autant que pour les musiques trad la partition a bien plus souvent le rôle d'aide-mémoire que de transcription fidèle). Indépendamment de ça, le fonctionnement de LilyPond fait que l'utilisateur doit avoir intégré ce concept de longueur de notes, et qu'il mette une métrique en 2/4 ou en 4/4 ou en 2/2, etc., il mettra la durée ad hoc sur son motif rythmique, non ? (Je ne connais pas trop LilyPond, à toi de dire).

 

Pour la syntaxe, est-ce que tu as moyen quand tu as le temps de donner des exemples de ce que ça pourrait donner, par exemple avec les \1, \2 ou avec les lettres, qu'on puisse comparer ?



#18 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 18 mai 2015 - 10:33

Au sujet de 3/8 vs 3/4 je trouve que ce n'est pas un problème. Ce qu'on m'a appris en théorie musicale c'est que si c'est rapide on écrit en croche et si ça l'est moins on écrit en noires, indépendamment de l'indication de tempo. Pourquoi ? À cause de l'impact visuel. Si tu voies des croches tu penses rapide. Dans ce cas de figure, aucun pb on a bien 3 tps.

 

2/2 vs 4/4 c'est beaucoup plus problématique. D'une part on ne peut pas mettre de métrique différentes. Donc si je met la mélodie en 2/2 et  les basses en 4/4 tout sera écrit en 4/4 c'est le dernier qui gagne. C'est pas moi qui dit ça c'est Lilypond qui le fait comme ça et en général c'est pas n'importe quoi.  Donc le mieux c'est de bien écrire les choses, mais comme tu le liras ci-dessous je pense avoir trouvé une solution. Et effectivement c'est une question d'habitudes et de conventions, vouloir noter une scottish en 2/2 pour bien montrer que c'est plus "sage" qu'une polka, mais ne mettre que des noires dans les mesures, bof bof...

 

Par contre le fait d'écrire des mazurkas en 6/8 ça c'est un effet de mode qui ne rime à rien. Avant tout le monde écrivait ça en 3/4 avec des croches pointées / doubles et ça passait très bien. Maintenant on veut que ce soit plus "swingué", et on écrit 9/8 alors que la bonne approche serait de continuer à écrire en 3/4 et indiquer "jouer swing" comme on met allegro ou forte. C'est prévu, pas la peine de réinventer les règles et écrire des trucs faux. Parce que les basses sont encore en 3/4 sur ces morceaux.

 

Ce que je prévoie (pour l'instant, c'est susceptible d'évoluer, c'est le but de ce sujet) c'est :

  • génération automatique à partir de la métrique : du 3/4 donnera brcrcr ;
  • possibilité d'introduire un coef modificateur pour corriger les métriques - si on veut malgré tout écrire une scottish en 2/2 il faudra écrire 4 pour dire que les basses seront sur 4 tps, comme expliqué plus haut ;
  • pour les motifs ne rentrant pas dans le cadre des trois motifs de base (et leurs modificateurs) on écrit explicitement ce passage et ensuite on assemble. J'expliquerai un peu mieux plus tard.

Faut voir quels modificateurs sont nécessaires. J'ai recensé les suivants :

  • basse sur tout le temps, sans silence, accords sur 1/2 tps + silence (souvent sur les bourrées) ;
  • basse tenue sur toute la mesure, sans les accords ;
  • basse et accord joués ensembles.

En vois-tu d'autres, suffisamment répandus pour mériter un bout de code spécifique ? Il faut savoir que ces modificateurs sont combinables. Basse tenue + basse et accords, par exemple, fera qu'on indiquera que la basse et l'accord sont joués ensemble sur toute la mesure. Au niveau de la tablature ça ferait B---- ou Bc----. Pour une basse tenue pendant qu'on continue à jouer les accords, j'hésite entre considérer ça comme un modificateur indépendant ou imaginer comment obtenir ça avec une combinaison.

 

Pour la notation ce serait à la sauce Lilypond, \bc devant la note pour indiquer qu'on joue basse+accord, et \bc {a b c d} pour indique qu'on le fait pour toutes les notes entre bracelets,  \lb pour une longue basse (cas 1) et \bp (pour bass pedal) pour le cas 2. Remarque ce serait pas vraiment compliqué de créer aussi \bcp pour éviter de saisir \bc et \bp... Mais trop de trucs à mémoriser pour des cas très particuliers, est-ce une bonne chose ? Trop simplifier parfois complique...

 

Le changement de sens : il est indiqué dans la mélodie, il n'y a que là qu'on en a vraiment besoin, c'est très rarement indiqué au niveau des basses je n'ai à vrai dire vu ça que sur quelques tablatures écrites à la main par Corgeron pour Frédéric Paris.

 

Un exemple de notation en mode tablature :

  • une noire tirée : t4 ou i4 ;
  • rangée 2 : \1 ;
  • bouton 5 :-5.

Ce qui donne t4-5\1 ou i4\1-5 indifféremment.

 

Si la note suivante a la mm durée, ou le mm clavier ou le mm numéro de bouton on n'a pas à répéter. Si tu joues sol noire la sur le rang 2 tu écris p4-5\2 t. Pas besoin d'autre chose. C'est le mm bouton mais tiré. Du coup je me dis que c'est probablement pas si dérangeant de devoir utiliser les \. Au vu de qq tablatures vite fait je réalise qu'il n'y a pas de changement de claviers si fréquents. Mais c'est certainement pas une génératilé.

 

L'autre option donnerait p'4-5 t.

 

La première option permet de mélanger notes et boutons, pas la seconde. Je me demande si j'implémente les deux ou pas. Ton avis ?


Modifié par dcartron, 18 mai 2015 - 10:49.


#19 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 18 mai 2015 - 11:16

Motifs manuels

 

On pourrait se dire que l'utilisateur va écrire a2."A" (je simplifie volontairement la syntaxe lilypondienne) mais ça ne sera pas transposable, donc inadmis. Ce sera donc a2.\bs ou g4\ch ce qui aura pour effet lors de la compilation de traiter le la comme une basse etc.

De cette façon si on passe de do en sol on n'aura plus A mais E automatiquement. De plus au niveau midi, la basse sera jouée sur la bonne durée et à l'octave inférieure, et l'accord comme expliqué précédemment. Et transposable également.

 

Les assemblages

 

Bref rappel (ou explication pour les néophytes) de la syntaxe lilypond.

On écrit la musique dans une variable musicale comme ceci :

Melody = {a4 b c d} et idem pour les basses. Pour les accords, ce sera plutôt a1:m pour un la mineur.

On insère ensuite cette variable dans la partie du code qui sert à la transformer soit en pdf soit en midi avec \Melody ou \Basses. Tout ça est bien entendu parfaitement pré-paramétré dans mon code.

Si on veut avoir une tablature on passe la variable à la moulinette de la fonction qui fait le boulot : \makeTab \Basses.

 

Disons qu'on a les basses comme ça :

Basses = { a1:m e:m g2 c }

ce qui veut dire un la mineur qui dure la mesure (on est en 4/4), un mi mineur idem, un sol qui ne dure que la moitié et un do idem.

 

Donc si on veut mettre un ou des modificateurs on pourra écrire :

Basses = {

  \lb a1:m

  e:m

  \bc {g2 c }

}

 

Les motifs automatiques sont appliqués, mais avec les éventuelles corrections dues aux modificateurs.

 

On veut mettre un motif perso au milieu, on l'écrit dans une variable séparée :

Monmotif = { a8\ b16\ch c16\ch .....}

 

On sépare en deux (éventuellement) la variable basse :

BassesDebut = {

  \lb a1:m

  e:m

}

 

BassesFin = {

  bc {g2 c }

}

 

Et ensuite on assemble :

 

Basses = {

  \makeTab \BassesDebut

  \Monmotif

  \makeTab \BassesFin

}

 

Ça peut paraître compliqué mais je rappelle que c'est pour écrire qq chose de compliqué de tte façon et que de cette façon ça reste transposable et adaptable à tous les claviers.


Modifié par dcartron, 18 mai 2015 - 11:18.


#20 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 18 mai 2015 - 12:53

Je répond globalement.

D'abord je précise que ça permet d'avoir des tablatures indifféremment en Cadb ou Corgeron, c'est le minimum.
On peut évidemment forcer un sens de jeu, c'est même un fondamental.
On peut installer Lilypond sur n'importe quel système d'exploitation, et la plupart des éditeurs dédiés aussi.
...
À vous de réagir !

Je ne connais rien aux partitions d'accordéon mais pratique également Lilypond.
Mes motivations doivent se rapprocher des vôtres :
- qualité du résultat,
- éviter les aléas (et la fatigue visuelle) de la saisie à la souris,
- gratuit (et libre ce qui garantit sa pérénité).

Il faut effectivement investir un temps non négligeable, mais c'est le cas pour l'apprentissage de tout logiciel performant.

Rappel : http://forum.tradzon...-vielle-à-roue/



Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : accordéons

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)