Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
* * * * - 1 note(s)

COUP DE GUEULE: Volume sonore


  • Veuillez vous connecter pour répondre
134 réponses à ce sujet

#1 + Partager troublyon

troublyon
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 109 messages
  • Localisation: Sur un velo ... quelque part.
  • Activité(s):Artiste/peintre ou peintre/artiste
  • Instrument(s):Accordéon diato, didgeridoo

Posté 18 mai 2015 - 05:05

Bonjour à tous.
Voici une petite lettre ouverte aux organisateurs, musiciens, ingé son….

Je rentre du festival de Chatillon, ou comme chaque année j’y ai passé des moments merveilleux.
Merveilleux, jusqu’au samedi soir, ou le volume sonore est devenu pour moi une nuisance.

Je me permets d’écrire ici mon ressenti, car j’ai vécu la même expérience à Funambal, ou la surenchère sonore qui intervient sur certain groupes qui veulent envoyer la sauce plus que les autres poussent la manette un peu trop loin, parfois sans s’en rendre compte, pour que tous en profitent.

Je ne suis pourtant pas de nature sensible, et je suis rarement de ceux qui s’en plaignent.

A Chatillon, Samedi soir sur le groupe Super Parquet (qu’au passage j’aime beaucoup et que j’ai vu sous des formes très variées ( CD dans mon salon, youtube, concert/garage, bal…) ) c’est la première fois que j’en suis venu à sortir de la salle aux 2/3 du bal !

1 ou 2 morceaux avant, une danseuse s’est excusée de ne pas terminer la danse avec moi, car elle n’arrive pas à danser à cause du mal de tête.
Je persiste un peu plus, puis je sors prendre l’air à mon tour.

Dehors, j’ai été surpris de voir que nous étions nombreux dans ce cas.

Certains n’aiment pas le « style » de musique, mais cela arrive quelque soit la programmation, et d’autres comme moi qui malgré leur appréciation de groupe ne peuvent plus rester dans la salle car cela devient douloureux,  le volume sonore était devenu insupportable, et ceci en quelque endroit de la salle ou nous nous trouvions.

Ayant fait cette « pause » sonore, je décide de rerentrer dans la salle.

Je m’aperçois de deux choses :
Une fois la bulle sonore quittée, il est très dur de revenir dedans si on n’a pas suivit la montée du volume progressivement dès le début du set, et je m’aperçois aussi que contrairement au début du groupe, il reste peu de personnes devant la scène contrairement au début du bal, et beaucoup de place pour danser !

Ayant quand même prit ma dose de « bon son » je patiente dehors jusqu’à MKF, autre groupe que j’adore.
Il me tarde de les revoir depuis Boulegan il y a 4 ou 5 ans.
Mais la encore, je ne tiens que le début du set, et plein de tristesse, je m’assoie au fond de la salle avec toutes les autre personnes qui se bouchent les oreilles.
Pris de vertiges je sors chercher quelques amis tout autant dégoutés que moi, que je retrouve dehors autour des braseros, d’autres sont allés se couchés…

Je suis conscient que ceci peut aussi être accentué par la fatigue après 4 jours de festival, mais doit-on sacrifier des moments de festival pour mieux apprécier les suivants ?

La veille, j’ai eu la même sensation sur DJAL que j’ai vu de (très) nombreuses fois, et jamais je n’avais été gêné de la sorte.

Il en fu de même au festival Funambal le mois dernier.
Le groupe Hammon Martin vendredi soir, puis Ciac Boum le samedi soir.

Mon ressenti fut loin d'être isolé, et même si il n'a pas été partagé par les 600 danseurs présent ce soir la, il me semble qu'une large majorité des personnes présente ont regrettés cette agression sonore.

A Funambal, bénévoles, musiciens d'autre groupe, nombreux sont sortit de la salle car c'était de morceaux en morceaux devenus insupportable.

A la fois pour le volume qui fait mal à la tête, mais pour la qualité d'écoute qui rend la musique brouillonne, sans nuance, mangée par le kick... On ne comprenais même pas les paroles (certes je ne parle pas breton, mais quand même…) car le son était trop fort et résonnais dans la tête, pareil pour la musique de Ciac boum.

A Chatillon, par chance, la qualité du son reste très bonne, tout est audible même très fort grâce aux ingés son et au matériel, mais le volume monte progressivement à chaque morceau, et cela devient douloureux.

Je suis un grand fan de Ciac boum et je ne me lasse pas d'écouter album et de danser bal après bal après tant d'année, mais je suis bien triste d'avoir vu le travail de musicien que j'apprécie gâché de la sorte.

Lors de ces deux événements, je suis allé en discuter avec organisateurs, musiciens, ingénieurs son.
J’ai remarqué que cette nuisance est intervenue systématiquement lorsque c’est l’ingé son du groupe qui est venu.
Pour ceux qui ne le savent pas, les festivals on des ingés son qui sont « embauchés » par les organisateurs, et remplacés au cas par cas lorsque le groupe préfère venir avec son propre ingé son.

Je suis allé les voir pour savoir s’il y avait une raison à cela : L’acoustique de la salle ? Une volonté artistique du groupe ? Un phénomène qui intervient lorsque prit par l’euphorie on ne se rend pas compte que nous sommes allés trop loin ?

Je connais quelques sondiers, et je sais que des fois tu fait pas exprès : la salle change une fois qu'elle est rempli, tu te laisse embarqué par les zikos qui poussent...
Des fois l'sondier à un peu trop de bouteille, et veut pas s'en convaincre...
Je pense aussi que quand tu as du bon matos comme c’était le cas à Chatillon, tu peut te lâcher sur la puissance sans trop t'en rendre compte...
Des fois c'est juste un con, le sondier...
Les sonorisateurs oublient souvent que le public n'est pas composé de geeks de l'audio, qui bichent en lisant les fiches techniques des enceintes et soucieux de les entendre poussées au max…

Bref je suis allé demander, pour savoir.
Les réponses sont variées.

Ne cherchant pas à jeter la responsabilité à l’un ou l’autre, je ne précise pas qui à fait ou dit quoi, mais la réponse a toujours été lorsque je l’ai signalé à la personne concernée: « Je suis l’ingé son du groupe, je les connais bien, et c’est le son qui est voulu par les musiciens.  »
C’est drôle, eux qui ont des boules quiès…

J’ai aussi eu « Certain n’aimes pas la vielle à roue, d’autres les impros Jazz, d’autre le volume, c’est choisit par le groupe, on assume ».

Ou encore entendu par un musicien après un bal, ou je lui montre lors du groupe qui passe après lui tous les gens au fopnd de la salle avec les doigts sur les oreilles ( c’est dingue, j’ai JAMAIS VU CA !)

« Nous jouons pareil ici ou dans un concert dans un garage, , ne sommes pas la pour nous adapter au public.
Cela fait partie de notre son, on veut proposer un « mur du son », et si on perd des gens parce qu’ils n’aiment pas, on assume »
Au moins, là c’est clair.

J’ai vu plusieurs personnes qui comme moi ont prit l’initiative de les voir directement, avec la politesse et la gentillesse que l'on retrouve souvent dans le milieu des bals, et se sont vu remercier d'une manière aussi agressive que le volume de la salle.

« Vous connaissez-votre métier ? Je connais le miens »
ou encore « Si vous n’aimez pas, il fallait regarder la programmation ».
J’ai halluciné.

OU encore « Venez avec des boules quies », comme si j’allais au cinéma avec un bandeau sur les yeux…


Mais savent-ils ce qu’il se passe dans la salle ?

L’un d’eux que je connais bien m’a dit a la fin du set «  l’ambiance était un peu froide non ? »
Je lui ai répondu que pas mal de monde en avaient plein les oreilles et ne profitaient pas.
Les musiciens m’on presque tous dit que leur volonté n’est pas de faire mal au public, même pas à une petite partie, mais qu’ils font confiance en leur ingé son.

J’ai aussi vu des organisateurs (je précise qu’ils sont venus en leur nom propre, et pas au nom de l’organisation », se faire remercier de la même manière, et m’avouer avoir tenté de faire quelque chose, mais sans succès ».
D’autres organisateurs m’ont dit que cela est volontaire, et fait partie de l’expérience, que je ne suis pas obligé d’aimer».

Que se passe-t-il ?
En presque 10 ans de bal, je ne me souviens pas n’avoir jamais eu cette réaction que j’ai eu à Chatillon ou Funambal, que je fais depuis de nombreuses éditons.

Pour en discuter sur place, je suis conscient que mon avis, même si il n’est pas unanime, est largement partagé par la majorité.
Comprendre plus de la moitié des danseurs et mélomanes présent dans la salle.
Et même si l’on danse, comme ce fu mon cas, cela ne veut pas dire que l’on n’est pas géné.

Le lendemain, plusieurs personnes au camping avaient encore des résonnances de la veille dans la tête…
Moi j’ai eu jusqu’au réveil ce matin la sensation d’oreilles bouchées… cela ne m’était jamais arrivé.
Je viellis ;)

N’y a-t-il pas une réglementtation ?
J’ai entendu dire que des boule quies doivent être fournit gratuitement par les organisateurs.
En tout cas ce serait tout aussi utile que des capotes en libre distribution comme ce fu le cas dans ces deux festivals dans les toilettes.
L’excès de bruit peut devenir handicapant (sifflements, acouphènes, surdité, stress).

Je lis sur Internet « Une exposition à 85 décibels (dba) ne doit ainsi pas excéder 8 heures, 4 heures pour 88 dBA, 2 heures pour 91 dBA, ou 15 minutes à 100 dBA, rappelle le HCSP. »

Savez vous quel est le volume en bal lors des groupes sus-cités ?

Enfin bref, je poste ce message pour savoir si je suis le seul à être incommodé par le son trop fort, et comprendre pourquoi c'est si fort...

Je comprends qu'il puisse y'avoir des problèmes inhérent à la technique. J'imagine bien qu'il est très difficile de sonoriser une salle. Cependant, n'est-il pas possible de trouver un moyen pour se faire entendre par tous les ingés sons pour résoudre ce problème??
 Juste une petite baisse général du volume histoire d'entendre les nuances, les solos, les chants, tous ce qu'y peut faire qu'un concert ou un bal soit bien pour tous, et ne pas risquer de se détruire les oreilles en allant à un concert ?

Je suis sûr que pour les personnes qui elles ne sont pas gênées par le volume, elle ne viendrait pas dire si celui baisse que c’est « pas assez fort »…


Jérémie


 


  • Lanost, Tirno, clem10 et 5 autres aiment ça

#2 + Partager Lanost

Lanost
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 221 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 18 mai 2015 - 07:18

je suis parfaitement d'accord avec toi, j'ai fais les deux festival et depuis djal le son était particulièrement fort, sauf si pour super parquet j'étais entièrement d'accord pour le volume, mais des bouchons d'oreilles aurait été bienvenus.

Autre précision, le Hamon martin quintet chante en Français et non en Gallo :)



#3 + Partager Le cyclo écolo

Le cyclo écolo
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 464 messages
  • Localisation: Au bord de l'Allier (03)
  • Activité(s):Webmestre (alimentaire...)
  • Instrument(s):Cornemuse 20p + 16p (apprentissage)

Posté 18 mai 2015 - 07:18

Merci énormément pour ce coup de gueule !

Je me sens bien dans le petit monde trad', c'est pour moi un peu comme un espace de résistance à l'absurdité de cette course folle vers le mur où va le monde... D'autres espaces ailleurs existent aussi, heureusement, ça aide en attendant le chaos.

Absurde oui de venir à un concert, un bal avec des bouchons d'oreilles.

Parlons-en entre-nous, autour de nous, ça ne pourra que faire évoluer la situation dans le bon sens.

Pas possible d'imaginer que les organisateurs de manifestations apprécient de voir une salle se vider si le son est trop fort, de mauvaise qualité...


  • clem10 et stefanopoulos aiment ça

#4 + Partager MarieT

MarieT
  • Adhérent(e)
  • PipPipPipPip
  • 469 messages
  • Localisation: La Chabanne-Cusset-Clermont-Ferrand
  • Activité(s):éducatrice spécialisée
  • Instrument(s):voix!

Posté 18 mai 2015 - 07:27

Totalement d'accord avec ce "coup de gueule" ! pour ma part, il m'arrive tout simplement de renoncer à un concert car je ne tiens pas.....ce phénomène se rencontre dans tous les milieux et effectivement on touche bien à l'absurde de mettre des bouchons pour aller écouter! où est alors la dégustation, le plaisir sensuel de se laisser envahir par la musique??


  • stefanopoulos aime ça

#5 + Partager Jérémie

Jérémie
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 962 messages

Posté 18 mai 2015 - 08:04

Je n'ai pas encore rencontré ce genre de situation. Ou alors, je ne l'ai pas remarqué, en tous cas pas au point de ressentir une gêne ou de sortir de la salle.

Juste une info concernant la limite autorisée, il me semble qu'il s'agit de 90db. Pour mesurer ça, (si tu possède un smartphone) tu peux télécharger une application gratuite qui s'appelle "DA TUNER LITE" qui est à la base un accordeur chromatique mais qui à l’avantage de posséder un décibelomètre qui a l'air tout à fait efficace.


  • clem10 aime ça

#6 + Partager troublyon

troublyon
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 109 messages
  • Localisation: Sur un velo ... quelque part.
  • Activité(s):Artiste/peintre ou peintre/artiste
  • Instrument(s):Accordéon diato, didgeridoo

Posté 18 mai 2015 - 08:36

"HAMMON MARTIN chante en Français et non en Gallo"

-> Tu vois, je n'ai même pas comprit ;)

 

 

Trève de blagues, j'aimerais bien avoir le retour de personnes qui se trouvaient présent lors des festivals aussi. Pour nuancer mes propos, completer, etc...


  • Ludoman aime ça

#7 + Partager Julien 2

Julien 2
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 2 messages

Posté 18 mai 2015 - 09:06

Moi j'ai eu des acouphènes pendant 5 jours, après Funambals. J'ai vraiment flippé qu'ils ne partent pas. Cà a commencé le vendredi soir, le samedi j'avais des bouchons d'oreilles et même le dimanche sinon la musique me "faisait mal" à l'oreille.


Modifié par Julien 2, 18 mai 2015 - 09:07.


#8 + Partager teddy

teddy
  • Administrateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 932 messages
  • Localisation: Groland
  • Activité(s):Trop
  • Groupe(s):Duo/Trio la Chanforgne
  • Instrument(s):Accordéon bi-sonore

Posté 18 mai 2015 - 09:52

À DDT on a une charte concernant le son, on doit pouvoir discuter à la buvette sans hurler.

 

 

 

(tout dépends où se situe la buvette évidemment, nous elle est en fond de salle)


  • Eden aime ça

#9 + Partager Lanost

Lanost
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 221 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 18 mai 2015 - 10:06

Bon j'y ai consacré un code de la route du bal :

 

http://forum.tradzon...r-bal/?p=347983

 

il est vrai que ces dernière années le son est assez conséquent pour pas mal de festival-bal, pour une musique dites acoustique c'est étrange, de plus arrive beaucoup de machine par dessus ces instruments acoustique et bien souvent on met le compte du son sur les groupes, mais bien sur ce sont les sonorisateurs qui boostent le tout, d'où le problème, car si ces sondier ne sont pas du milieu ou veulent mettre du son, ce sont leur responsabilité, le cas particulier pour des groupes comme super parquet, c'est qu'ils ne sont pas "pour le bal" leur musique est une musique de concert avant une musique de bal, du coup normal que leur sonorisateur mettent les watts si ils les a à disposition :)



#10 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 459 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 18 mai 2015 - 10:18

Ne cherchant pas à jeter la responsabilité à l’un ou l’autre, je ne précise pas qui à fait ou dit quoi, mais la réponse a toujours été lorsque je l’ai signalé à la personne concernée: « Je suis l’ingé son du groupe, je les connais bien, et c’est le son qui est voulu par les musiciens.  »
C’est drôle, eux qui ont des boules quiès…


Qu'ils aient des boules quiès, ça se comprend tout à fait : tu reprocherais à ton radiologue de se mettre derrière sa plaque en plomb ? Même à niveau modéré, l'exposition au son est bien plus grande pour ceux dont c'est le métier que pour les auditeurs occasionnels (c'est aussi pour ça que certains musiciens se font faire des bouchons d'oreille sur mesure). Cela étant, ça n'excuse pas les réponses que tu cites :).

#11 + Partager JWPhoto

JWPhoto
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 15 messages
  • Localisation: Paris
  • Activité(s):Photographe
  • Groupe(s):The Four Leafs Shamrock
  • Instrument(s):guitare, bodhran, banjo, accrodéon chromatique, mandoline

Posté 18 mai 2015 - 10:18

Bonjour !

 

Je ne suis pas aussi sensible au volume (pour le moment) et je n'ai pas senti le besoin de sortir de la salle à Funambal (sauf aux balances ou on ne pouvait pas du tout parler au bar) et Chatillon.

Mais je me joins à vous parce qu'effectivement depuis quelques festivals j'entends beaucoup de gens remonter cette info. Je trouve ça dommage que tout le monde ne puisse pas profiter de tous les bals jusqu'au bout et je ne pense pas que la surenchère sonore soit nécessaire aux groupes pour proposer une "expérience", cette expérience devrait rester musicale.

 

à Détours Du Trad il y avait d'ailleur une sonde au niveau de la sono avec un micro directionnel qui mesurait le volume au niveau de la scène et c'était très bien !

 

Donc pour les organisateurs, sondiers, groupes qui passeraient par là. Merci d'entendre cet appel.

 

Et pour les festivaliers je pense qu'il faut continuer à sensibiliser les personnes en charge en allant leur en parler gentillement. Au bout de 10-20-30 personnes ils ne pourront plus faire la "sourde oreille" (enfin s'il continuent ça ne restera pas qu'une expression..). Il faut savoir que si une personne en parle elle se fait souvent la voix de 3-4 autres qui subiront sans oser intervenir.

 

Espérons que le message passe !

Julien


  • Jérémie et stefanopoulos aiment ça

#12 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 459 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 18 mai 2015 - 10:19

à Détours Du Trad il y avait d'ailleur une sonde au niveau de la sono avec un micro directionnel qui mesurait le volume au niveau de la scène et c'était très bien !


Logiquement cette sonde est obligatoire. Au-delà d'un certain seuil ça coupe le son.

#13 + Partager JWPhoto

JWPhoto
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 15 messages
  • Localisation: Paris
  • Activité(s):Photographe
  • Groupe(s):The Four Leafs Shamrock
  • Instrument(s):guitare, bodhran, banjo, accrodéon chromatique, mandoline

Posté 18 mai 2015 - 10:29

 

à Détours Du Trad il y avait d'ailleur une sonde au niveau de la sono avec un micro directionnel qui mesurait le volume au niveau de la scène et c'était très bien !


Logiquement cette sonde est obligatoire. Au-delà d'un certain seuil ça coupe le son.

 

 

La sonde est obligatoire mais l'endroit de la prise de son et le type de micro sont-ils imposés ?

 

Un micro directionel vers la scène mesure le son précisément au niveau de la façade, un micro cardioïde ou omni mesure le niveau sonore dans la salle là où il se trouve ce qui est beaucoup plus "flou" et moins représentatif de ce que "crachent" les HP.

Je ne pourrai pas dire pour les autres festivals le système mis en place je n'ai pas fait attention. A DDT elle était très visible et j'ai demandé au sondier.



#14 + Partager Pierrick69

Pierrick69
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 1 messages

Posté 18 mai 2015 - 10:38

Je ne sais pas si c'était lié à la fatigue ou autre mais même constat que Jérémie. Je n'arrivais pas à supporter le son durant le passage de "Super parquet". Du coup j'ai préféré sortir pendant une heure, en revenant de temps en temps, en attendant le groupe suivant.

 

Ce qui m'a étonné c'est de voir pas mal de personnes qui se plaignaient du son. Mais il faut aussi noter qu'il restait bien la moitié des danseurs qui n'ont pas forcément été gênés. J'ai discuté un peu avec d'autres qui n'ont ressenti strictement aucune gène.

 

En tous cas, pas mal de danseurs sont effectivement revenus pour MKF, j'avais l'impression que presque la moitié des danseurs s'étaient absentés...



#15 + Partager Panda

Panda
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 560 messages
  • Localisation: Clermont Ferrand
  • Activité(s):Enseignant
  • Instrument(s):cornemuses, banjo...

Posté 18 mai 2015 - 11:01

Bonjour à tous,

c'est en effet une question délicate, et j'espère que personne ne pense que les groupes et les sondiers montent le volume soit pour faire mal au gens, soit pour juste pour embeter l'orga!

Je jouais avec Super Parquet à Folk en Diois (super festoche d'ailleurs, accueil mortel), et en effet, des gens sont venu nous voir pour nous signaler qu'ils avaient trouvé le volume sonore trop élevé lors de notre prestation. Ce qui entraine des discussion souvent intéressantes s'il on décide d'écouter les arguments des uns et des autres.

Pour moi le point central, c'est que nous n'avons pas tous la même culture du son, live ou pas. Et quand deux culture différentes se rencontrent, souvent, ça génère de l'incompréhension (au pire du rejet). Je m'explique.

De par la lutherie, nos vies musicales et artistiques, et par l'essence même du projet, nous jouons avec Super Parquet dans des lieux et des réseaux très différents. Principalement les réseaux dits de musiques actuelles (souvent dans des toutes petites salles, des squats, avec des groupes de mat-rock, de noise, de musique expérimentale...) et le trad/folk.
Or les deux milieux ne partage pas DU TOUT la même idée d'un volume sonore idéal pour un concert!
L'erreur première serait d'assener des vérités toutes prêtes du style : "les folkeux ne comprennent pas les paramètres de timbre et ne rentrent jamais dans les textures du son, quels cons!" ou "les musiques act' sont des gros bourrins qui se font mal aux oreilles et dénaturent la musique!". Dire ça c'est comme dire "ah les japonais mangent du poisson cru, quels cons!" ou plus proche de nos considération "les Sénoufos ne respectent pas l'harmonie tonale au balafon, le gros bourrins!".

Notre musique est faites pour sonner à un certain niveau sonore, que seul notre sondier est capable d'estimer lorsque nous sommes sur scène. Il nous suit sur toutes les dates, repete avec nous, et fait parti du groupe au même titre que nous qui sommes sur scène. Sans lui, pas de Super Parquet. Donc s'il a estimé que le volume sonore était le niveau nécessaire pour la cohérence de la prestation, c'est que, pour moi artiste c'est vrai.

Il est cependant vrai que nous avons pas tous les mêmes oreilles ni, comme je le disais plus haut, la même culture.

Ça va paraître fou à certains, mais il nous arrive avec SP de jouer dans des festivals où les orgas ou certains sondier à l'accueil passent plusieurs fois derrière la table pour monter le volume ou le sub. Hey ben je peux vous dire que c'est tout aussi énervant pour le sondier!

 

Je n'ai pas de solution miracle pour ce problème, c'est comme si on se retrouvait autour d'une tarte au citron et que certains n'aiment pas ça parce que ça pique et que ça donne du diabète, et que d'autre adorent quitte à tout bouffer. Tout ça pour dire que l'important c'est de discuter et d'échanger avec les gens qui propose un projet artistique, comme nous discutons avec les gens qui écoutent et dansent sur notre musique. Ne clouer pas au pilori les sondiers, soyons respectueux entre nous.


  • loic et Pierrick69 aiment ça

#16 + Partager Bruno SENTOU

Bruno SENTOU
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 5 messages

Posté 18 mai 2015 - 11:12

Bonjour,

je trouve ce sujet intéressant

il m'arrive d'étre sondier dans certains bals et certains festivals, je suis aussi musicien et aussi public...

comme sondier, à 2 minutes d'intervale et sans rien changer, je peux avoir quelqu'un qui vienne me dire "c'est pas assez fort" puis quelqu'un qui me dise "c'est trop fort"... c'est évident, nous ne sommes pas sensible de la même manière au bruit... mais comment faire alors?

la loi donne une limite à 105dba et non pas 90dba... pour moi, c'est beaucoup trop, je supporte sans trop de problème jusqu'à 98, 100dba... à 103, 105, j'ai mal...

à détour du trad, la dite sonde n'était pas là pour mesurer le niveau sonore mais pour une analyse spectrale...

mais le point qui m'importe le plus est le suivant:

dans bon nombre de festival et bal, le niveau de bruit ambiant avoisine sans trop de difficultés le 90dba

j'entends par niveau de bruit ambiant, le bruit produit par les conversations, les cris, rires et autres du public...

cela signifie que la musique, pour être entendue, doit avoir un niveau supérieur à ces 90db... et c'est là que commencent les problèmes...

alors comment faire? c'est bien normal d'être content de retrouver ses potes et d'exprimer cette joie... c'est bien normal de se fendre la gueule au cours de certaines danses... le bal c'est la danse mais aussi avant tout le plaisir de se retrouver... oui mais voilà: 90db de bruit ambiant...

je pense qu'il est bon que les sondiers soient vigilants dans leur pratique, il sera difficile pour eux de contenter tout le monde mais bon... je pense aussi qu'il est bon que les danseurs réfléchissent à une attitude qui permette d'éviter d'en arriver à ces niveaux de bruit ambiant... peut être en se disant qu'il y a l'espace de danse où pour que chacun puisse profiter de la musique et par respect pour ceux qui la font, on tâche de ne pas faire trop de bruit et un espace plus pour se retrouver, discuter (et ce sans devoir crier), boire, manger...

 du coup, je pense que les organisateurs, doivent aussi avoir une réfléxion sur ce sujet dans l'aménagement de l'espace...

bien à vous

Bruno


  • Lanost, Tof Sacchettini, Jérémie et 1 autre aiment ça

#17 + Partager SieurK

SieurK
  • Tradzonard(e)
  • PipPip
  • 34 messages

Posté 18 mai 2015 - 11:18

Pour Super Parquet, je les ai vu à La Triperie et à Grrr Zero en mode concert. Clairement, le son était trop fort. Cependant, on est sur un registre transe-trad. Il faut s'inbiber de la musique pour rentrer dans la trance. Quand je suis à un concert de transe, j'essaie d'arréter d'écouter la musique et j'essaie de la prendre comme bruit de fond.

 

Là, je m'explique, au niveau des oreilles, y a plusieurs niveaux d'écoute comme au niveau des yeux et du regard. On peut faire un focus dans le vague pour ne rien regarder en particulier et c'est assez grisant. Moi, perso, quand je danse, je ne ferme pas les yeux, je regarde rien. C'est ma vision périphérique qui me donne des infos super vagues sur mon environnement et qui me permet de me refocaliser quand un déplacement brusque est à faire pour éviter une colision. J'imagine que ça parle à certains.

 

Bon bah, au niveau écoute, c'est pareil. Il ne faut pas de concentrer sur Super Parquet, le son est trop fort, ça fait brouhaha sonore. Si tu ne les écoute pas, c'est assez cool.

 

Je suis d'accord pour une puissance sonore en bal. Notamment parce que ça donne une impression d'énergie. Après, si c'est tout le temps à fond, ça peut perdre cet aspect intéressant. Il faut aussi tenir compte de la différence de puissance des instru. Une cornemuse, si utilisé avec une harpe, va obliger l'ingé son à pousser la harpe au max.

 

J'ai fait Funambal. C'est vrai que parfois, on avait envie de crier "Y a t-il un ingé son pour sauver le bal?" mais dans l'ensemble, c'était plutôt bien géré. Effectivement, la fatigue peut influencer sur ta tolérance au son. Pourquoi ne pas proposer une bal silencieux l'an prochain ? Comme ça, chacun choisit sa musique et sa puissance de son :D



#18 + Partager SieurK

SieurK
  • Tradzonard(e)
  • PipPip
  • 34 messages

Posté 18 mai 2015 - 11:23

"dans bon nombre de festival et bal, le niveau de bruit ambiant avoisine sans trop de difficultés le 90dba

j'entends par niveau de bruit ambiant, le bruit produit par les conversations, les cris, rires et autres du public...

cela signifie que la musique, pour être entendue, doit avoir un niveau supérieur à ces 90db... et c'est là que commencent les problèmes...

alors comment faire? c'est bien normal d'être content de retrouver ses potes et d'exprimer cette joie... c'est bien normal de se fendre la gueule au cours de certaines danses... le bal c'est la danse mais aussi avant tout le plaisir de se retrouver... oui mais voilà: 90db de bruit ambiant..."

 

Là, je suis d'accord avec Bruno. Mais je pense que c'est un cercle vicieux. Plus la musique est forte, plus les gens parlent fort... Et là, idéalement, il faudrait que les gens arrètent de parler en bal :D


  • Lanost, Ludoman et Pierrick69 aiment ça

#19 + Partager raph

raph
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 077 messages
  • Localisation: beaujolais
  • Activité(s):facteur de cornemuses

Posté 18 mai 2015 - 12:17

"there is only one rule of metal: PLAYING FUCKING LOUD!!!"

 

 

(voilà, juste comme ça en passant parce que c'est drôle)


Modifié par raph, 18 mai 2015 - 12:20.

  • loic, -Y- et Septante huit aiment ça

#20 + Partager Bathou

Bathou
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 8 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Technicien du spectacle vivant, régisseur technique, musiciens aux heures duper
  • Instrument(s):diato, Akai ewi, OTamatone

Posté 18 mai 2015 - 13:21

Bonjour, 

 

Dans un premier temps nous voudrions remercier l'orga et les groupes du samedi pour avoir assumé pleinement cette soirée novatrice.

 

Pour notre part nous avons adoré : enfin de bonnes basses sur de la musique à danser dans un bal. 

Entendre Super Parquet dans ces conditions était tout à fait cohérent.

En espérant que ce n'est pas été la première et la dernière fois... ^^

 

Bapt Maé Nath et les autres...

 

 

 




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)