Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
* * * * - 1 note(s)

COUP DE GUEULE: Volume sonore


  • Veuillez vous connecter pour répondre
134 réponses à ce sujet

#21 + Partager Fougère

Fougère
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 228 messages
  • Localisation: IdF
  • Groupe(s):Prends garde au loups
  • Instrument(s):Chant trad', 20 & 16 pouces

Posté 18 mai 2015 - 13:23

"there is only one rule of metal: PLAYING FUCKING LOUD!!!"

 

 

(voilà, juste comme ça en passant parce que c'est drôle)

...COCK.



#22 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 796 messages

Posté 18 mai 2015 - 13:34

Y en a un qui est vraiment trop fort, c'est Jean-Michel Gastraud.

 

Cela dit (@panda), je crains que la personne qui ressente une douleur physique ou qui développe des acouphènes ne soit peu réceptive à l'argument culturel que constituerait le volume sonore.

 

Si j'étais dessinateur, je ferais un petit gars en consultation chez son ORL pour une perte d'audition et ce dernier qui l'engueulerait : "Soyez un peu plus ouvert d'esprit!"...


  • loic, Ludoman, Eden et 3 autres aiment ça

#23 + Partager Audrey

Audrey
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 340 messages
  • Localisation: Lozanne ( Beaujolais Sud). Souvent en ballade en Auvergne, en Rhône Alpes et Ailleurs...
  • Activité(s):EJE

Posté 18 mai 2015 - 14:16

Ah bah. Voici mon humble avis sur la question.

J'ai aimé la prestation de Super Parquet avec ce son très novateur en festival folk .Une impression d'être rempli de son, de bain, d'émerger des vieux souvenirs . Additionné à une pratique avec des danseurs  inspirés, je peux dire que j'ai frôlé l'expérience mystique...Pourtant, je ne suis plus de prime jeunesse... J'ai fréquenté  des milieux très sonores, et j'ai peut-être acquis cette "culture" du gros son que j'ai été heureuse de trouver là...

A funambals, je n'avais pas été gênée, il faut dire qu'il fallait bien tout ça pour couvrir mes cris à l'intention de Monsieur Pacher et compagnie...

 

Mais cette lettre ouverte me donne à réfléchir. A l'instar de mes orteils que je bichonne afin de prolonger leur durée de vie, j'aimerais en faire autant pour mon système auditif.... Alors, ce son, dangereux ou pas ???

Parce que, si en plus, y 'a plein de copains qui sortent de la salle, c'est pas drôle quand même...


  • buescher 27 et Fofie aiment ça

#24 + Partager Fofie

Fofie
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 162 messages
  • Localisation: Région lyonnaise

Posté 18 mai 2015 - 15:10

Pourtant, je ne suis plus de prime jeunesse... 

 

'Spèce de vieille.

 

 

A funambals, je n'avais pas été gênée, il faut dire qu'il fallait bien tout ça pour couvrir mes cris à l'intention de Monsieur Pacher et compagnie...

 

Y avait les miens aussi  :puppyeyes:  :sugoi:

 

Mais blague à part, ça fait drôlement réfléchir, oui. Ca ne m'a pas dérangée non plus à Funambals, et comme toi, bain de son, de vibrations. Mais ça m'attriste que ça en ait dérangé plein, c'est un vrai problème... Après, la salle de la Ficelle est réputée difficile à sonoriser...

 

J'en connais qui viennent systématiquement avec leurs bouchons d'oreille, et ils n'ont pas tort. 



#25 + Partager Audrey

Audrey
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 340 messages
  • Localisation: Lozanne ( Beaujolais Sud). Souvent en ballade en Auvergne, en Rhône Alpes et Ailleurs...
  • Activité(s):EJE

Posté 18 mai 2015 - 15:14

Ouais mais tu vois, le bouchon d'oreille, j'ai l'impression d'aller a la piscine et ca gâche -un peu- mon brushing...


  • laclaire et stefanopoulos aiment ça

#26 + Partager Fofie

Fofie
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 162 messages
  • Localisation: Région lyonnaise

Posté 18 mai 2015 - 15:15

Tant que c'est pas le pince-nez et le bonnet en silicone... 



#27 + Partager Bathou

Bathou
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 8 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Technicien du spectacle vivant, régisseur technique, musiciens aux heures duper
  • Instrument(s):diato, Akai ewi, OTamatone

Posté 18 mai 2015 - 15:24

@Diatoto Et si cette personne à chopé des acouphènes en écoutant une bombarde en acoustique ? 

 

Qui peut définir le genre musical de Super Parquet ? ( electro? transe? noize sur les bords?

Ensuite qu'il se rende à un concert du ou des genres en question (avec des protections)

 

Quelle sera la conclusion?

 

Tout ça pour dire qu'il n'y à pas de norme entre toutes nos petites oreilles suivant le milieu culturel ou nous sommes : certaines sont très sensible et d'autres moins où quelles soit, et cela ne changera jamais.

 

La seule solution c'est donc de connaitre son oreille et de se protéger.

 

 

 

PS : Voici un schéma à l'arrache de la diff de samedi pour donner une idée( avec du 120° de largeur sur les HP).

Comme le dit troublyon le son est très homogène, les seuls creux sont sur les côtés de la scène ainsi que devant la scène à côté des enceintes.

Pour avoir un peu moins de son c'est donc là qu'il fallait aller.

On peut remarquer que le son est donc aussi fort, ou presque, devant que derrière.

Bref, du très bon boulot signalons le.

 

Rouge : depuis la scène

Bleu : depuis le grill (en l'air)

kwwhsfee02.jpg


@fofie 

Et oui même moi j'ai toujours mes protections (parce que par exemple dans une cave quand je "sonorise" alias subis du pseudo rock à 110dB c'est une nécessité) 

Il faut savoir que certaines personnes sont encore plus sensible que ceux qui l'ont été samedi.

C'est à dire que même à côté d'une fanfare ou d'instrument acoustique puissant ils peuvent avoir des acouphènes à vie.


Modifié par Bathou, 18 mai 2015 - 15:28.

  • Lanost, -Y-, Eden et 1 autre aiment ça

#28 + Partager troublyon

troublyon
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 109 messages
  • Localisation: Sur un velo ... quelque part.
  • Activité(s):Artiste/peintre ou peintre/artiste
  • Instrument(s):Accordéon diato, didgeridoo

Posté 18 mai 2015 - 16:25

Je suis aussi pour défendre l’aspect novateur dans certains bals avec dans la prog des groupes avant-gardiste qui ouvrent la couleur musicale des bals folk.

Toad, Cats’eye ( je ne sais pas comment cela s’écrit ), Super parquet,  et d’autre…
Ici le débat n’est pas sur la légitimité d’un soirée « concept ».
 

Merci Panda de ton intervention.

Je ne sais pas si c’est avec toi que j’ai discuté après le bal de samedi ( le grand barbu aux poils foncés ;), mais malgré la gène que j’ai ressenti qui m’a fait sortir de la salle et venir en discuter avec le groupe et l’ingé son, nous pouvons tous trois confirmer que nous nous sommes entretenus intelligemment sur le sujet tous les trois.

Vous avez écouté les paroles de certains qui ont dit avoir eu des sensations douloureuses durant votre musique ( je dits bien « douloureux », et non simplement gênant », avec acouphènes, barre dans le front jusqu’au lendemain… et autres phénomènes médicalement descriptibles), et moi j’ai parfaitement écouté que c’est un choix artistique que vous assumez, et que même si vous perdez 10, 20, 30% de votre auditoire à cause du volume, vous ne voulez pas changer votre manière de vivre le son, que c’est volontairement que vous proposez ce fameux « mur du son ».

Ca se défend, même si choisir de ne pas adapter sa musique au contexte me semble un brin obtu.

J’ai reçu d’un organisateur : «  il y a youtube pour savoir quelle va être la programation du week-end. Si tu aimes pas, tu peux sortir, ca fera de la place pour danser. »
On va dire que celui la n’a pas marqué beaucoup de points ce soir là.

 

Certains s’excusent d’être sensible, d’autre s’excusent de créer de la souffrance, je continuerais hélas à vous écouter sur mon ampli ;)

 

Dommage car j’ai adoré la mazurka et la bourrée deux temps, des moments « planant » et des ambiances que je ne retrouve qu’avec vous.

 

>"ah les japonais mangent du poisson cru, quels cons!"

 

Etant végétarien, il m’arrive de trouver ceci regrettable. Dire pour autant qu’on est con quand on n’est pas végétarien, heu, non, quand même pas ;)

 

Pour résumer ton message, on n’est pas obligé d’aimer.

Je trouve tout de même cela dommage car en baissant un peu le volume, vous satisferiez de nombreux amateurs de votre musique, sans gêner ceux qui vous apprécient même fort.

Un exemple, Astouria, qui mélange aussi beaucoup d’electro et envoie bien la sauce n’a été douloureux pour personne, et n’a laissé personne de côté (sauf si tu n’aimes pas le style, mais c’est autre chose)

>le niveau de bruit ambiant avoisine sans trop de difficultés le 90dba

 

A Funambal, la table affichait 92 Db de « bruit passif » (si j’ai bien comprit ce qu’affichait la table, je ne suis pas un pro), donc en effet la salle était très bruyante.
A Chatillon, il n’y a pas de bar à l’intérieur de la salle, et le bruit passif était très faible, donc cela n’a pas pu jouer.

 

>peut être en se disant qu'il y a l'espace de danse où pour que chacun puisse profiter de la musique et par >respect pour ceux qui la font, on tâche de ne pas faire trop de bruit et un espace plus pour se retrouver, >discuter (et ce sans devoir crier), boire, manger...
> du coup, je pense que les organisateurs, doivent aussi avoir une réfléxion sur ce sujet dans l'aménagement >de l'espace...

Très bien dit Bruno.
A Chatillon, ceux qui sortaient pour se mettre près des brasero pour se reposer les oreilles, avaient aussi les amplis de la buvette.

Un espace « calme » serait apprécié.
Certes on peut rentrer dans sa tente ou quitter le site, mais je parle de l’aménagement d’un  espace sur le site même, avec les braseros, plus « protégé » de la musique pour pouvoir faire des pauses.

 

Enfin, une dernière chose, certains musiciens ou Ingé son on d’abord commencés par s’excuser d’avoir crée des douleurs, d’autre disent que c’est plutôt volontaire …

Si nous sommes différents vis-à-vis de notre sensibilité auditive, nous sommes aussi apparemment différent vis-à-vis de notre sensibilité tout court.



#29 + Partager AlinWond

AlinWond
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 045 messages
  • Localisation: Sud-Ouest

Posté 18 mai 2015 - 17:53

Je n'étais ni à Châtillon ni à Funambals, mais j'ai rencontré des problèmes similaires dans d'autres bals ou festivals... et des difficultés similaires pour recevoir d'autres réponses que "Faut être ouvert" ou "Si tu n'aimes pas, tu n'as qu'à partir, personne ne te retient".

 

Dans les arguments pour "monter le son", j'en trouve certains légitimes, même s'ils sont discutables : par exemple le fait de dire qu'avec le bruit de la salle, un certain volume est nécessaire pour rendre perceptible tous les aspects, toutes les subtiles nuances, proposées par les musiciens. Discutables quand même parce que je suis persuadée que c'est totalement inefficace : musique plus forte, les gens parleront plus fort ; musique encore plus forte, les gens chercheront à se protéger d'une manière ou d'une autre : en se bouchant les oreilles et au revoir le timbre et les nuances, ou en essayant d'occulter mentalement la musique - idem, au final on n'entend pas "mieux" la musique, loin de là.

 

En revanche l'argument du "choix esthétique" me semble, lui, totalement, mais TOTALEMENT illégitime. Porter atteinte à l'intégrité physique de quelqu'un, ça n'est pas un choix esthétique (cf message de Diatoto). Il se trouve que les agressions sonores sont plus pernicieuses que les coups, puisque ça ne laisse pas de trace, et que quelquefois l'impact ne se révèle qu'à retardement ; il se trouve aussi que certaines personnes sont moins sensibles que d'autres, mais j'ai bien peur que pour une partie d'entre elles elles ne se rendent tout simplement pas compte des dégâts qu'elles s'infligent, parce qu'elles ont été habituées à subir ce genre d'agression et/ou qu'elles ont déjà les oreilles abîmées. Il se trouve enfin que les limites "légales" en décibels sont déjà supérieures à ce qui est médicalement recommandé, et ne prennent pas en compte toutes sortes de "trucages" qu'on peut utiliser pour monter le son sans en avoir l'air, ni la durée de l'écoute.

 

La solution qui consisterait à proposer aux "sensibles" de mon espèce de se placer opportunément dans la salle, pas sous les arrosoirs à bruit, a tendance à fichtrement m'agacer aussi ; déjà pour un concert c'est limite (allez vous tasser dans le petit coin là-bas près du mur, vous aurez trois décibels de moins), mais pour un bal ??? Sérieusement ? "Alors tu es la bienvenue, hein, on aime tout le monde ici, ah c'est un cercle, eh ben va faire ton petit cercle à toi là-bas, tu seras tranquille ; c'est une valse, bon, t'explique à ton cavalier qu'il se débrouille pour mener la danse dans ces cinq mètres-carrés là, et ça devrait bien se passer".

 

Enfin l'idée qu'on n'a qu'à vérifier avant de venir quel est le style des groupes programmé, là désolée mais c'est carrément stupide. Sur mon ordi, avec une vidéo youtube ? Vérifier le volume sonore ?

 

Tout ça me rappelle irrésistiblement la situation fumeurs/non-fumeurs d'il y a quelques années, où beaucoup de fumeurs considéraient qu'on avait la liberté de ne pas fumer alors il fallait leur laisser celle de fumer partout (différence de goût, choix personnel, différence culturelle, n'est-ce pas)... et tant pis pour la nuisance que leur fumée constituait pour nous (on leur envoyait bien notre air pur à la figure, hein !).

 

Bon, j'ai conscience que tout cela n'est pas très diplomate de ma part, hein ; je sens que je vais en froisser certains. Notez que j'ai peu d'indulgence envers certaines assertions, ça ne veut pas dire que je considère leurs auteurs comme des imbéciles ou "des cons" ; je crois en revanche que la culture du bruit et de la course aux sensations fortes dans laquelle nous baignons n'aide pas à la lucidité et à la juste mesure quand ces questions se posent.

 

PS : aux Détours du Trad, globalement j'ai trouvé le volume OK, et c'était bien agréable. Seule exception : le concert de Medin'aqui... je me suis placée sur le côté pour n'avoir ni le son façade ni les retours vers moi ; pourtant j'ai dû passer la moitié du concert les doigts dans les oreilles... (d'autant plus bizarre que vu la taille du chapiteau, on était au plus loin à cinq mètres de la scène... dans ces cas-là le fait même de sonoriser pose question ; oui, je sais, une basse en acoustique ça n'est pas possible, et il faut équilibrer les instrus et la voix, mais quand même).


Modifié par AlinWond, 18 mai 2015 - 17:55.

  • Jérémie, Eden et stefanopoulos aiment ça

#30 + Partager Panda

Panda
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 558 messages
  • Localisation: Clermont Ferrand
  • Activité(s):Enseignant
  • Instrument(s):cornemuses, banjo...

Posté 18 mai 2015 - 18:12

Alinwond, je ne sais pas trop quoi te dire sans te vexer.

En tout cas, si tu préfères les concert à petit volume sonore, en effet, il vaut mieux ne pas venir écouter Super Parquet.

C'est très compliqué, parce qu'en disant que "l'argument du "choix esthétique" me semble, lui, totalement, mais TOTALEMENT illégitime", et bien je prends ça comme une attaque esthétique, donc que la musique que je fais est sans valeur, puisque l'esthétique de ma musique inclut ce paramètre de volume au même titre que les paramètres mélodico-rythmique. Dire au sondier de baisser le volume, pour moi c'est comme si tu montais sur scène pour me dire "je n'aime pas la note do. Enlève-les et ta musique sera bien".

Après tu as tout fait le droit de ne pas aimer ma musique, c'est pas grave!

 

Diatoto, je suis d'accord, il faut faire de la prévention, mais si une personne souffre lors d'un concert, elle sort ou elle se protège.

C'est pour ma part ce que je fait, vu qu'il m'arrive d'aller à des concerts où je trouve le volume trop élevé.

Et surtout, personne ne souhaite pas faire mal au gens avec les volumes de concerts, les gens qui disent ça ne le pensent pas et font ça à mon avis pour la provoc'.


Modifié par Panda, 18 mai 2015 - 18:13.


#31 + Partager Véronique Chochon

Véronique Chochon
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 9 messages

Posté 18 mai 2015 - 18:15

Bonjour, 
plein de choses intéressantes dans ce débat!
Alors de mon côté, depuis 2 ans je me déplace toujours en bal avec mes protections auditives (celles-ci: http://www.irma.asso...ianissimo-S20),ce qui me permet de rester dans la salle sans souffrance. C'est quand même un peu paradoxal de venir profiter de la musique vivante, et de devoir en passer par là, mais bon je fais avec.
Pour Funambals, je n'étais là que le samedi. Pendant l'extraordinairement fou bal Ciac, j'étais tellement motivée que je n'ai pas mis mes bouchons, et ça m'a été tolérable, mais j'ai atteint juste ma limite avec eux, et par contre quand le Sextet à Claques a démarré après, et légèrement plus fort je crois, j'étais en overdose. Sûrement que la sensibilité de mes oreilles fluctue aussi en fonction de l'intérêt que je porte au groupe...
Parmi ceux qui disent ne pas être gênés, je me demande combien ont déjà une perte auditive plus ou moins avancée. On est là aussi dans un cercle vicieux qui fait que certains ont besoin de toujours plus pour ressentir des sensations au fur et à mesure que leur surdité augmente. Peut-être que cela concerne aussi certains sonorisateurs, qui sait?
Un autre problème, c'est celui des jeunes oreilles présentes dans la salle. Il y a une bonne dizaine d'années je suis allée à la fête de Lou Dalfin en Italie. Le puissance sonore était monstrueuse, la salle remplie de familles et pas un seul gamin protégé, sidérant...



#32 + Partager Bathou

Bathou
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 8 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Technicien du spectacle vivant, régisseur technique, musiciens aux heures duper
  • Instrument(s):diato, Akai ewi, OTamatone

Posté 18 mai 2015 - 18:27

je rejoins Panda sur l'esthétique.

C'est comme écouté du Rock à 95dB.


Modifié par Bathou, 18 mai 2015 - 18:28.


#33 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 420 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 18 mai 2015 - 18:30

Avoir un gros volume a dessein c'est une chose, diminuer la portée des symptômes c'en est une autre. Je conçois très bien l'approche « fort sinon rien » (je dirais même, j'approuve bien que mon jugement on s'en tape), en revanche pour les personnes qui en ont souffert, ça n'a rien à voir avec les critères de goûts musicaux, dans le sens qu'il est possible qu'une musique qu'on apprécie soit objectivement trop forte (« trop forte » étant une appréciation variable selon les personnes, on est d'accord). Il y a moyen de provoquer cet de puissance sonore, ce oumph! sans pour autant provoquer la douleur ni remettre en cause le moins du monde votre démarche.

Je n'y étais pas, je peux donc pas parler pour ceux qui y étaient, l'impression qui ressort à la lecture, c'est que ça n'était pas forcément beaucoup trop fort, juste le petit poil qui fait la différence entre le oumph! et la douleur.



#34 + Partager AlinWond

AlinWond
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 045 messages
  • Localisation: Sud-Ouest

Posté 18 mai 2015 - 19:19


C'est très compliqué, parce qu'en disant que "l'argument du "choix esthétique" me semble, lui, totalement, mais TOTALEMENT illégitime", et bien je prends ça comme une attaque esthétique, donc que la musique que je fais est sans valeur, puisque l'esthétique de ma musique inclut ce paramètre de volume au même titre que les paramètres mélodico-rythmique. Dire au sondier de baisser le volume, pour moi c'est comme si tu montais sur scène pour me dire "je n'aime pas la note do. Enlève-les et ta musique sera bien".

Hum, je n'ai pas réussi à m'exprimer sans ambiguïté... et forcément, compris comme ça, c'est mon propre argument qui est illégitime.

J'essaie de clarifier : ce que je trouve illégitime, c'est d'utiliser l'argument du choix esthétique (pour dire les choses de façon très simpliste "on trouve ça beau/intéressant, ça nous plaît, c'est à notre goût, notre recherche") pour justifier une décision qui engendre une nuisance sur autrui (souffrance physique, danger pour l'ouïe).  C'est-à-dire qu'à mon avis, à partir d'un certain niveau le volume n'est plus une "option musicale" ; on sort de la question du choix esthétique dès que c'est pénible/dangereux.

Pour reprendre ta comparaison, je peux aimer ou pas la note do (ou les valses en la mineur), c'est une question de goût et je n'ai aucun droit à te les interdire, évidemment. Pas plus qu'à dire que c'est de la mauvaise musique - juste que ça ne me plaît pas. En revanche si on me bousille les oreilles, je subis une agression physique - et là, je ne dirai pas que cette musique est sans valeur - pour la bonne et simple raison que je ne pourrai pas l'écouter (donc encore moins la juger, l'apprécier, l'évaluer de quelque manière que ce soit). Si tu considères que le paramètre de volume est strictement indissociable de l'esthétique de ta musique, je peux donc juste dire que pour moi elle sera toujours "inaudible" au sens premier du mot - ce qui ne veut pas dire que dans l'absolu je ne l'apprécierai pas, ou qu'elle n'a pas une grande valeur - c'est juste comme si, par exemple, tu étais un cuisinier qui me propose un plat peut-être délicieux, mais enfermé dans une boîte électrifiée impossible à ouvrir sans me brûler la main, et que "ça faisait partie du concept". Je n'ouvre pas la boîte, et je trouve la démarche franchement dommage (on peut trouver ça égocentrique de ma part : après tout le cuisinier peut élaborer sa création culinaire pour la beauté du geste ; si je ne mange pas, tant pis pour moi ; le musicien peut créer une musique que personne n'est en mesure d'écouter, ou qui exclue d'emblée beaucoup de monde... libre à lui).

 

Je précise que je ne veux pas dire que la question du volume n'est aucunement en jeu dans un choix musical. Par principe, c'est une des caractéristiques du son donc on joue avec, ne serait-ce qu'avec des crescendos-decrescendos, évidemment. Donc le fait de jouer (ou éventuellement de sonoriser) forte ou pianissimo, aussi. Mais au contraire du timbre ou de la durée, cette caractéristique-là du son, passé une certaine limite, elle peut devenir une vraie agression (pas seulement un truc que je trouve moche : un truc qui me fait mal). Et là, je pense que la responsabilité du musicien et du sondier est de se soucier de cette limite.

Tu peux évidemment me répondre qu'il suffit de sortir de la salle et que ceux qui n'ont pas mal resteront (pour te citer, "elle sort ou elle se protège" - donc finalement c'est à elle de se débrouiller pour ne pas avoir mal) - et, concrètement, c'est ce qui se passe. Sauf que :

- ceux qui n'ont pas mal, je pense qu'il y a de grandes chances pour que ça leur fasse du mal, même s'ils ne s'en rendent pas compte sur le moment ; OK, tu pourras toujours dire que c'est leur problème, leur choix ;

- dans la salle, il y a souvent des enfants qui n'ont pas le choix de sortir ou non (et qui ne se rendent pas forcément compte de ce qui leur arrive, ou qui sont trop petits pour se protéger)  OK,  tu pourras toujours dire que ce n'est pas ton problème mais celui des parents ;

- et surtout, surtout, quand c'est le choix du sonorisateur, et non des musiciens (OK, tu pourras toujours dire que ce n'est pas le cas de Super Parquet...) de nous abrutir de décibels, là, je suis dans une colère noire parce que ce !§*£=+ de sondier me fout dehors, me prive arbitrairement de la musique que j'aime et pour laquelle j'ai fait parfois des centaines de kilomètres. La raison du sonorisateur est toujours la meilleure, nous l'allons montrer tout à l'heure...

 

Et ce dernier cas, oui, il arrive souvent.


Modifié par AlinWond, 18 mai 2015 - 19:21.

  • stefanopoulos, lauba et buescher 27 aiment ça

#35 + Partager buescher 27

buescher 27
  • Adhérent(e)
  • PipPipPipPip
  • 327 messages

Posté 18 mai 2015 - 19:53

Moi je vote avec mes pieds... et en effet j'évite quand je peux certains sondiages (si si ça existe quand un sondier prend le pas sur les zicos, je l'ai rencontré plusieurs fois). Donc je préfère privilégier la survie de mon audition à certaines expériences musicales...

Mais souventes fois il ne s'agit que d'un sondier qui ne mesure pas le stress sonore qu'il impose. En fest-noz, nous avons plusieurs fois dû  batailler avec un ingé-son imposé qui refusait de baisser le général. Pour moi, un bon ingé-son est celui qui sait équilibrer les instruments entre eux, pas celui qui va noyer de décibels un public qui ne souhaite que danser...

Et oui, en effet il m'arrive de sortir quand plusieurs binious braz sont sur scène (et pourtant je suis talabarder à l'origine)..

Et oui aussi, dans d'autres styles de musique je préfère sortir plutôt que mettre ma tête à l'épreuve...

Comme dit plus haut, le côté pernicieux de la chose est que les dommages ne se constatent que bien après.

Quand je vais en BAL, c'est pour danser. Si je veux expéreimenter d'autres formes de musiques je vais en concert... ou pas :O


  • Eden aime ça

#36 + Partager Panda

Panda
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 558 messages
  • Localisation: Clermont Ferrand
  • Activité(s):Enseignant
  • Instrument(s):cornemuses, banjo...

Posté 18 mai 2015 - 20:01

"Quand je vais en BAL, c'est pour danser. Si je veux expérimenter d'autres formes de musiques je vais en concert"

Alors la par contre, pas du tout d'accord!



#37 + Partager buescher 27

buescher 27
  • Adhérent(e)
  • PipPipPipPip
  • 327 messages

Posté 18 mai 2015 - 20:11

J'entends bien...mais la différence entre bal et concert me parait intéressante...

Le concert est une expérience axée sur la musique, le bal est pour moi avant out une occasion de danser. J'ai souvent retrouvé cette confusion chez les meilleurs des musiciens actuels qui nous offrent une musique sublime mais pas dansable par le commun...

J'ai plus l'expérience du fest-noz et c'est flagrant que certains groupes sont plus orientés danse ou concert. Et je crois qu'en trad cela se produit aussi... La transe d'accord... mais au prix de mes oreilles ?

Je peux ressentir la transe sur une bête gavotte et apprécier des plus bruyants pour la qualité de leur jeu, mêm si il ne me viendrait pas à l'esprit d'essayer de danser un plinn sur leur musique. :no:


  • Ludoman aime ça

#38 + Partager lauba

lauba
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 193 messages
  • Localisation: Bâle

Posté 18 mai 2015 - 20:22


  Pas plus qu'à dire que c'est de la mauvaise musique

 

Pas d'accord. Tu as le droit de le dire, c'est ce qu'on appelle la liberte d expression. Apres il y a la facon de le dire, et d'avoir les arguments pour supporter ton assertion.

En plus ce qui est bon ou mauvais est tres subjectif, et cela n'engage que toi.

 

- juste que ça ne me plaît pas.

 

Le fait que cela ne te plait pas n'engage pas automatiquement une opinion sur le bon ou le mauvais de la chose.



#39 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 420 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 18 mai 2015 - 20:25

J'entends bien...mais la différence entre bal et concert me parait intéressante...
Le concert est une expérience axée sur la musique, le bal est pour moi avant out une occasion de danser. J'ai souvent retrouvé cette confusion chez les meilleurs des musiciens actuels qui nous offrent une musique sublime mais pas dansable par le commun...


C'est un gros lieu commun de dire ça. Pour la scène fest-noz, les groupes qui n'ont rien a carrer des danseurs c'est une infime, mais alors infime, minorité. Pour les autres, la danse est au cœur de leurs priorités, c'est le fil conducteur de leur démarche, et un souci constant. Qu'il y ait une différence entre ce qui te parait dansable et leur démarche, je le conçois très bien, d'une part parce que même avec la meilleure volonté du monde, tous les plans ne marchent pas, et d'autre part parce que tout le monde peut ne pas ressentir la musique de la mémé façon. C'est source de malentendus de considérer qu'il y a une ligne de démarcation entre musique et danse en bal. L'un est indissociable de l'autre. C'est pour ca que les discours sur la danse ou la musique seules sont a coté de la plaque.

J'ai plus l'expérience du fest-noz et c'est flagrant que certains groupes sont plus orientés danse ou concert. Et je crois qu'en trad cela se produit aussi... La transe d'accord... mais au prix de mes oreilles ?
Je peux ressentir la transe sur une bête gavotte et apprécier des plus bruyants pour la qualité de leur jeu, mêm si il ne me viendrait pas à l'esprit d'essayer de danser un plinn sur leur musique. :no:


Un autre sujet de maldonne, c'est que, si la danse est le souci principal des musiciens de bal, certains d'entre eux essayent de faire bouger les lignes, de proposer une autre façon de sentir le mouvement, une autre façon d'appréhender le rapport entre musique et danse (je pense que Super Parquet entre dans cette catégorie, que ça soit volontaire ou non). Cette façon différente de faire, elle tombe pas ex nihilo de l'imagination des musiciens, c'est une musique qui part de quelque part et qui tente quelque chose. Pour moi c'est une façon de transposer dans la pratique actuelle la transformation permanente de la musique dans le contexte traditionnel. C'est comme ça que le swing est venu redéfinir par endroits la gavotte par exemple. C'est aussi comme ça que le revival s'est approprié les codes de la musique pop/rock/folk (rayer la mention inutile) dans les années 70, ou que des groupes comme Djal et consorts proposent une nouvelle musique a danser. Au bout d'un moment, le bal, c'est pas non plus une boite de nuit, y'a un échange entre les musiciens et les danseurs, il ne doit pas y avoir que les musiciens a questionner leur pratique et a la faire évoluer (et quand je dis ça, je dis pas que tous les danseurs n'ont pas cette idée la en tête).
  • Panda aime ça

#40 + Partager Panda

Panda
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 558 messages
  • Localisation: Clermont Ferrand
  • Activité(s):Enseignant
  • Instrument(s):cornemuses, banjo...

Posté 18 mai 2015 - 21:02

En effet, pour Parquet une musique de danse. Il s'avère que pas mal de gens dansent sur notre musique, selon les codes qu'on peut qualifier de "bal folk".
C'est sur qu'on ne danse pas de la même façon sur un morceau de 4 minutes cabrette/chroma (qui défonce) que sur un morceau de 15 minutes drone. Je dois dire que j'aimerais beaucoup travailler avec des danseurs, car je sais que l'on peut danser sur un morceau de 15 minutes, vu que je l'ai moi-même déjà fait sur de groupes comme Jéricho (qui défonce).

 

Sinon, je joue dans le groupe La Preyra. Si vous aimez la musique intimiste à petit volume sonore, on sort un album donc vous pouvez l'acheter contre de l'argent....

Oui oui, c'est de la pub honteuse.


  • Nanan, Jérémie, Eden et 1 autre aiment ça


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)