Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo

[Chronique] La Peau - De faune et de flore

chronique lanost

  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 + Partager Lanost

Lanost
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 221 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 15 sept. 2015 - 10:17

Bonjour amis lecteurs, aujourd’hui une nouvelle chronique, ça faisait longtemps tient.

Vous savez, pour ceux qui me suivent, que j’écris en fonction de mes coups de cœur, bien souvent mes chroniques sont remplies d’attention à donner l’amour que m’ont offert ces CD ou bal que j’ai vécu, j’écris que j’aime tout, mais voilà cher lecteur il est enfin arrivé le temps pour moi de me lancer dans l’exercice et de chroniquer toujours de façon subjective et personnel un groupe que je n’aime pas.

Je vais me tenter à décortiquer quelque chose qu’un vendeur professionnel de CD autour de la culture traditionnelle à tenter de me faire écouter pour au final, juste m’aseptiser les oreilles. Vous êtes prévenus je n’aime pas cette musique, je risque de ne pas être tendre, mais avant de vraiment rentrer dans le sujet je tiens à prévenir, CETTE MUSIQUE N’EST PAS MOCHE, non mais elle me casse les bonbons pour bien des raisons que je vais essayer de développer dans cette chronique.

 

 

Alors sans plus tarder et comme précisé dans le titre je vous présente La peau :

 

Chloé Dedieu : Accordéon diatonique – Chant.

Nomad : Clarinette – Chant

 

Voilà comment ils se présentent :

"La Peau" celle qui accueille, écoute et transpire dans un "bal d'émotions" nourrit par la douceur et la force du chant, la frénésie de la clarinette et l'énergie de l'accordéon. Le temps d'une soirée plusieurs heures de compositions "néo-riginales" et de reprises du "terreau-trad" s'unissent pour créer l'atmosphère. Le groupe a sorti son premier album « De faune et de flore » accueilli comme un bourgeon aux promesses de belles danses.

 

Voilà comment j’aurais préféré qu’ils se présentent :

"La Peau" celle qui accueille, écoute et transpire dans un "bal d'émotions" nourrit par la douceur et la force du chant, nous voulons faire évoluer les musiques qui pour nous sont traditionnelles, faire du Parasol 2.0, le temps d’une soirée vous aider à devenir encore plus proche et jouer avec émotions, que vous transpiriez l’un sur l’autre que "La Peau" se mélange, les langues se délient dans le "Terri-trad" de l’autre. Plein de composition parasol 2.0 mais aussi du centre France remix et au final "Peau originale", croisement entre Gérard Godon et les frères Champion, nous avons sorti notre premier album« De faune et de flore » accueilli comme une pelle de  "terreau-trad" dans un champ de culture hors sol.

 

 

Le ton est donné, La peau est pour moi un énième groupe qui n’apporte rien au schmilblick, pas original, pas réfléchit, pas de composition transcendante, bref rien de nouveau à l’horizon, nous avons dans ce CD un bal somme toute sommaire, avec un ambiance qui se veut comme ce que parasol est au Berry, la peau semble l’être pour l’auvergne. Avec des scottishs des valses des mazurkas et une bourrée trois temps pour dire que.

Arrêtons-nous sur cette bourrée qui sera un peu l’exemple typique de ce que je trouve raté, ou passé à côté pour cet album. Voilà un peu la recette de cette nouvelle musique dite « néo-trad-un peu plus trad quand même » :

Prenez un morceau trad connu et pêchu, assaisonnez le avec un soupçon clarinette accordéon diato et du chant, mettez le tout à réserver une nuit au frigo.

Le lendemain matin séparez le chant et mettez-le dans une casserole à feux doux mélangez ce chant avec une intro à la Jacques Puech sur l’armoire bleue, puis ajoutez-y un bouquet de technique à la Jean Luc Madier, et faire réduire le tout jusqu’à obtenir un fond ressemblant à du Corine Renaud.

Pendant ce temps prenez la clarinette et le diato, Saupoudrez de ce que Hervé Capel dis à ses ateliers de musique «  la bourrée 3 temps pour moi, c’est finalement que un enchainement de 1 temps » si par hasard il vous reste une petite base de Klezmer dans la cuisine, découpez le en fins dés et ajouter cela à la préparation ça donnera son petit effet.

Pour finir reprenez votre morceau trad, mettez dans un plat rond avec un grand fond, et mélanger y les deux préparations faites auparavant, préchauffez le four à 180°C et deux heures de cuisson devrais suffire. Si comme ces cuisiniers modernes vous ne voulez pas passer 5 heures à cuisiner, nous vous proposons aussi d’acheter nos conserves toutes prêtes, ouvrez la boite 1 heures avant l’arrivée des invitées mettez-le dans le plat sur la table de cuisine afin d’embaumer la maison et quand ils arrivent pour l’apéro aux sirops bio mettez au four et racontez la recette que vous venez de lire pour épater les gens, vous verrez ça fait son effet.

J’exagère un peu, mais voilà on obtient un résultat bien supérieur qu’un groupe nous venant de Belgique, on est à la frontière de l’acceptable mais comme quand je cuisine je ne veux pas manger de boite, je veux pouvoir manger de bon plat fait main.

Je pourrais appliquer la même chose avec tous les morceaux en changeant les noms pour le chant ou les influences musicales. Il y a sommes toutes quelques point positif à noter, les textes écrits et choisis sont quand même de qualités et au final forme un bon ensemble, mais vous l’aurez compris ce n’est pas le genre de choses que je préfère. Et je suis peut-être capable de critiquer, mais comme nous n’avons pas tous les mêmes goûts, je vous laisserais juger par vous-même et avoir votre propre avis sur la question.

Je vous laisse donc un lien pour pouvoir découvrir ce Duo que vous serez en mesure d’apprécier (ou pas) :

 http://lapeaumusique...m/lapeaumusique

 

Voilà vous venez de lire ma première vraie chronique faite sur un groupe que je n’aime pas, mais qui peut être mérite d’être connu afin de prendre le relais de parasol et confrères –c consœurs.

 

A bientôt pour de prochaines aventures.





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : chronique, lanost

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)