Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
* * * * - 1 note(s)

Droits d'auteur et SACEM


  • Veuillez vous connecter pour répondre
272 réponses à ce sujet

#221 + Partager Ludoman

Ludoman
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 843 messages
  • Localisation: Montreuil
  • Groupe(s):Flor de Zinc - Duo Besson Rio - Tizhde'i - Boulas Rio
  • Instrument(s):Accordéon chromatique

Posté 11 févr. 2015 - 10:30

MathieuBb > La Mission Bretonne a déjà eu des soucis avec la Sacem, ça s'est débloqué après plusieurs échanges insistant sur le fait que ce sont des oeuvres du domaine public sans arrangements déposés.


  • Lanost aime ça

#222 + Partager teddy

teddy
  • Administrateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 933 messages
  • Localisation: Groland
  • Activité(s):Trop
  • Groupe(s):Duo/Trio la Chanforgne
  • Instrument(s):Accordéon bi-sonore

Posté 11 févr. 2015 - 11:49

Je serais un brin moins poètico-anarcho-revolutionnaire que lanost en disant juste que tu es tombé sur un(e) employé(e) de la sacem qui ne sait pas trop quoi faire dans ce cas là et qui applique un forfait. Mais peut-être suis-je un brin plus naïf que notre bon vieux chat suisse champion du monde de trad.

 

Soit on tombe tous sur le/la même, soit c'est dû au fonctionnement, on a déjà été confronté à ce genre de situation plusieurs fois (dans des centres différents) avec différentes assos.


  • Eden aime ça

#223 + Partager MathieuBb

MathieuBb
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 918 messages
  • Localisation: Cantal (15)
  • Groupe(s):Duo Schilling-Lepoivre, l'Arlésienne, Fai Anar
  • Instrument(s):trompette/bugle, tin/low wishtle, guitare

Posté 11 févr. 2015 - 14:53

Merci les gars, je vais peut-être appeler en Bretagnie si je n'arrive pas à démêler mes affaires, on verra ça mais j'espère faire entendre mes arguments, les plus sincères et sérieux possibles… Je vous dirais...



#224 + Partager Lanost

Lanost
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 222 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 11 févr. 2015 - 16:06

Si tu veux nous remercier viens poster plus souvent sur Tradzone :)


  • Ludoman et MathieuBb aiment ça

#225 + Partager MathieuBb

MathieuBb
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 918 messages
  • Localisation: Cantal (15)
  • Groupe(s):Duo Schilling-Lepoivre, l'Arlésienne, Fai Anar
  • Instrument(s):trompette/bugle, tin/low wishtle, guitare

Posté 11 févr. 2015 - 16:11

Heu….ah ok ! Ben quoi en fait y a un souci de fréquentation de ma part ?



#226 + Partager Cie Maurel & Frères

Cie Maurel & Frères
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 19 messages
  • Localisation: COMBRONDE (63)
  • Groupe(s):Frères Maurel / Sekkelaar Road / Le chat qui miaule

Posté 12 févr. 2015 - 12:39

Hello,

 

Désolé si mes propos sont redondants avec ce qui a été dit précédemment, je n'ai fait que survoler les dernières réponses.

 

La SACEM est une société privée à qui les auteurs / compositeurs / arrangeurs ont confié, en échange de la promesse d'une bonne gestion, leurs droits moraux sur leurs œuvres. Techniquement, l'auteur / ... conserve en fait son droit moral, sauf qu'il confie le soin d'autoriser ou non la diffusion de son œuvre à la SACEM. Ça va même plus loin : en adhérant, le sociétaire a l'obligation de déposer TOUTES ses créations, et ne peut plus les jouer lui-même sans déclarer la manifestation à la SACEM. Concrètement, si je dépose mes morceaux à la SACEM et que je les joue à mon propre mariage, la SACEM est théoriquement en droit d'exiger que je paye pour mes droits, dans la mesure où même si la manifestation est gratuite et privée, elle n'est pas "limitée au cercle de la famille"...enfin sauf si je n'invite aucun ami à mon mariage.

Ça va même plus loin :

 

 

Chapitre 10, article 18 des Statuts de la SACEM

Le Conseil d'administration ayant seul le droit de décider de contracter [...], il est interdit à tout Adhérent, Stagiaire, Sociétaire professionnel ou Sociétaire définitif, de céder le droit dont il a déjà investi la société dans le cadre de ses Statuts ainsi que d'autoriser ou d'interdire personnellement l'exécution ou la représentation publique ou la reproduction mécanique de ses œuvres.
Toute autorisation donnée par un Adhérent, Stagiaire, Sociétaire professionnel ou Sociétaire définitif, à l'encontre de cette prohibition est radicalement nulle et le rend passible d'une amende

 

 

L'article 30 du Réglement prévoit une amende de 150 à 1400€, décidée par le Conseil d'administration, et deux ou trois autres réjouissances du genre suppression des avantages accordés par la société pendant 3 mois à 3 ans. Sympa !

 

Bien sûr, je ne verrai qu'une partie (parfois) de l'argent perçu revenir, puisque l'essentiel est englouti dans les frais exorbitants de fonctionnement de la société - et je ne parle même pas des salaires des dirigeants. Chaque année, la Cour des Comptes épingle la SACEM sur ces deux points, mais peu de choses changent. Je n'ai pas regardé s'il y avait rebelote dans le rapport paru hier ou avant-hier. Le règlement de la SACEM expose les règles de calcul, elles sont extrèmement complexe et il faudrait une bonne journée pour que j'arrive à en tirer quelque chose de précis mais dans l'ensemble, sachez qu'une fois les frais de gestion retirés, 25% du montant part aussi au financement d'actions culturelles subventionnées. J'aimerais bien voir vers qui ça va, mais j'ai bien une idée.
 

 

Edit après vérification.

Je me suis en partie trompé mais pas tant que ça. Le rapport ne dit rien, car comme je l'avais oublié, ce n'est pas la Cour pléniaire qui contrôle ces sociétés mais la commission permanente de contrôle des sociétés de perception et de répartition des droits (SPRD), qui rend son rapport en mai ou juin chaque année. On a donc pour l'instant le rapport 2013, qui concerne les activités 2012 essentiellement.

On peut noter que j'ai raison sur le fond. La Commission note que la SACEM a enfin résolu son problème principal qui était ses excédents à la limite de la légalité. Pour l'année 2012 c'est plus raisonnable : un excédent total de 8,70 millions d'euros...sachant que l'exercice est par ailleurs déficitaire de 10% (une première) depuis 2009 au moins...ça laisse présager l'ampleur de la trésorerie accumulée par les excédents précédents.
Sur 802,56 millions d'euros perçus par la SACEM en 2012, 616,08 millions ont été affectés aux ayants droits ou à d'autres sociétés de gestion collective (donc 110 millions à l'étranger). Les charges de gestion s'élèvent à 196,72 millions d'€ en 2012, sachant qu'on a une augmentation régulière depuis 2009 : plus de 2,4% entre 2010 et 2012, qui seraient justifiés par plus d'embauche. Sauf qu'il est précisé dans le tableau suivant (p. 49 du rapport 2013) qu'il y avait 1504 salariés en 2010 pour 125 millions d'euros de charges salariales, 1496 en 2011 pour 124 millions de charges et 1500 salariés pour 131 millions de charges en 2012...Ça veut dire qu'en salariant 4 personnes de moins qu'en 2010, la SACEM a vu augmenter ses charges de personnel de 6 millions d'euros. La revalorisation du SMIC ne suffit, au regard des autres années, pas à expliquer ça...
La réponse est un peu plus loin : "une évolution salariale certes modérée avec une revalorisation du point salaire sur l’année de
1,40%, mais néanmoins en hauss", et "des éléments exceptionnels liés au renouvellement de l’équipe de direction de la SACEM avec le départ de plusieurs dirigeants, correspondant à une modification de leur contrat de travail". Et voilà, on sait tout !

Ajoutons que la commission note "l'ampleur du patrimoine bâti" de la SACEM. La Commission rappelle aussi un léger détail qu'elle pointe pourtant depuis 2009 : "un ancien dirigeant de la SACEM et de la SDRM reçoit, de la part de cette dernière société, une "allocation retraite supplémentaire" de 5000 € par mois, par décision d'une assemblée générale extraordinaire remontant à 1996". Ça ne pose pas de problème que 60 000€ par an (soit 960 000€ depuis 1996, en 2012 ; je doute que la SACEM soit revenu sur cette décision depuis donc on peut considérer qu'on est à 1,08 million fin 2014) partent en fumée dans les poches d'un ancien dirigeant, pendant qu'on fait croire aux associations qu'elles doivent payer pour du domaine public (p. 292 du rapport).

Enfin, j'ai découvert où allait l'argent que la SACEM récolte frauduleusement, c'est à dire quand ils exigent une déclaration préalable alors qu'il n'y a que du domaine public : il existe une catégorie "sommes irrépartissables", qui, après retrait des frais de gestion, partent vers de l'aide à la création...Depuis 2010. Avant, ces sommes s'évanouissaient manifestement dans la nature. Pour info, bizarrement, en 2008 et 2009, le montant de ces sommes irrépartissables était égal dans les deux cas à 140 000€ (après ponction des 14% de frais de gestion). D'un coup, en 2010, on passe à 2,83 millions pour arriver à 2,92 millions en 2012. Ça veut dire que la SACEM prélève de plus en plus de thunes sur du domaine public, puisque paradoxalement elle a enregistré une légère baisse des perceptions générales entre 2011 et 2012.
On peut se féliciter que cet argent ne soit plus versé dans les poches des dirigeants et soit utilisé pour de l'aide à la création.
On peut quand même se demander par quel procédé intellectuel la SACEM a estimé qu'au lieu de rendre les sommes relevant de la facturation illicite d'exploitation du domaine public aux organisateurs faiseurs de culture sur le terrain, il valait mieux l'investir dans la culture "officielle" subventionnée par elle-même. Évidemment ça coûterait cher de rendre ces 3 millions d'euros (au moins, en tout cas déclarés, et après déduction des 14% de frais de gestion !) volés par an aux associations, puisqu'il faut payer des gens pour ça.
Bref, c'est de l'escroquerie en bande organisée.


BREF. Dans la mesure où les auteurs / ... ont confié à la SACEM la mission de percevoir leurs droits intellectuels puis de les reverser à Johnny (ce qui s'explique essentiellement par le fait que les compositeurs n'ont pas vraiment le temps ni les moyens de traquer les endroits où seraient jouées leurs œuvres sans leur consentement !), cette dernière a reçu une forme de bénédiction gouvernementale dont on trouve mention dans l'article R111-1 du Code de la propriété intellectuelle...masi pas seulement :

 

 

Article L321-10 du Code de la propriété intellecturelle

Les sociétés de perception et de répartition des droits des producteurs de phonogrammes et de vidéogrammes et des artistes-interprètes ont la faculté, dans la limite des mandats qui leur sont donnés soit par tout ou partie des associés, soit par des organismes étrangers ayant le même objet, d'exercer collectivement les droits prévus aux articles L. 213-1 et L. 215-1 en concluant des contrats généraux d'intérêt commun avec les utilisateurs de phonogrammes ou de vidéogrammes dans le but d'améliorer la diffusion de ceux-ci ou de promouvoir le progrès technique ou économique.

Concrètement, ça veut dire que la SACEM est compétente pour faire un procès à l'organisateur d'une manifestation qui diffuse des œuvres déposées. Rien d'autre, mais cela emporte bien sûr des conséquences.

Qu'en conclure ?

1/ La SACEM a un droit de regard sur les œuvres jouées dans les manifestations non privées, gratuites et limitées au cadre familial. Cela est indispensable pour pouvoir garantir une bonne gestion des droits. Lorsqu'un sociétaire est programmé quelque part, vous pouvez être sûrs que la SACEM ne vous lâchera pas, jusqu'à ce que le sociétaire lui-même déclare avoir joué ses airs ou, mais la SACEM n'aime pas trop ça, que des airs du domaine public.

 

2/ La SACEM n'a pas nécessairement à percevoir d'argent, ce qu'elle précise elle-même dans sa FAQ (nouvelle catégorie sur son site pour "plus de transparence", tu m'étonnes) :

 

 

En effet, vous n’avez pas à payer la Sacem lorsque vous diffusez exclusivement des œuvres du domaine public ou des musiques dont les droits ne seraient pas gérés par la Sacem. De même pour la diffusion de musique dans le cadre de manifestations qui sont à la fois privées, gratuites et limitées au cercle de la famille.

 

On sent que ça leur fait mal de le reconnaître...

 

3/ Par conséquent dès lors que seules des œuvres non déposées (= domaine public) composées soit par un non-sociétaire, soit par un inconne ("trad"), la SACEM n'a aucun droit de demander de l'argent. Elle conserve le droit d'exiger de voir la liste des œuvres diffusées à titre de vérification, mais pas de facturer.

 

4/ Cela signifie, dernière conséquence, que la campagne publicitaire "déclarez votre manifestation à l'avance, vous payez un forfait moins cher et on n'en parle plus" et la tendance que la SACEM a de réprimander tout organisateur qui n'aurait pas déclaré à l'avance sa manifestation est un SCANDALE. Si vous déclarez à l'avance, le forfait est calculé sur la base du prix de l'entrée, du prix de la boisson la plus chère etc...Mais pas sur les morceaux joués, puisque de toutes façons la SACEM n'a pas le droit de toucher quoi que ce soit pour du domaine public. Bien sûr elle se garde bien de le dire, et pour répondre à ta question Mathieu, là ils essayent de te la mettre profonde.

5/ Conséquence subsidiaire : pour les "petits" compositeurs trad que nous sommes souvent, une adhésion à la SACEM est plus gênante qu'autre chose. D'autres solutions existent, comme copyright etc., qui en font que protéger, et non gérer, nos droits. Comme ça, un co***rd ne va pas déposer nos compos à la SACEM pour se faire 2 centimes par an...



Bref, c'est du pipeau, envoie-leur la déclaration en rappelant que tout est dans le demaine public et demande-leur de prouver que l'un des morceaux joués est protégé par leur organisme s'ils veulent que tu donnes quoi que ce soit.
Quant à leur autorisation préalable, tu peux leur dire qu'il n'y a aucune obligation légale et que c'est pas bien de mentir en faisant croire aux organisateurs que s'ils ne payent pas un forfait à l'avance, ils payeront pour des œuvres du domaine public.

++

Raphnin


Modifié par Cie Maurel & Frères, 12 févr. 2015 - 13:58.

  • Lanost, Marie, Tirno et 8 autres aiment ça

#227 + Partager Lanost

Lanost
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 222 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 12 févr. 2015 - 13:06

Voila qui est clair et documenté.



#228 + Partager Cie Maurel & Frères

Cie Maurel & Frères
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 19 messages
  • Localisation: COMBRONDE (63)
  • Groupe(s):Frères Maurel / Sekkelaar Road / Le chat qui miaule

Posté 12 févr. 2015 - 13:55

J'ai édité mon message pour ajouter les éléments contenus dans le rapport 2013 sur les sociétés de droits d'auteur.



#229 + Partager crmtlimousin

crmtlimousin
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 136 messages

Posté 12 févr. 2015 - 15:21

Deux choses assez graves me semblent pointer leur nez dans toute cette histoire:

1. la facturation a priori, puisque c'est ce que Mathieu a reçu de la SACEM,conjointement à la demande de déclaration des oeuvres. "Payez, on vérifiera après si votre musique relève ou non de la juridiction de notre société". Au delà du passage en force qu'elle représente par les procédés d'intimidation bien connus, chers aux sociétés de recouvrement de contentieux, elle est, en réduisant la musique à un objet privé, une atteinte au libre exercice de la musique. Je sais c'est symbolique, mais la musique n'est pas " avant tout" une marchandise et l'espace privé du repertoire déposé à la SACEM n'est, somme toute, qu'une toute petite partie de la musicalité mondiale...

2. la deuxième chose c'est l'erreur faite par la représentante de la SACEM qui prétend assujettir la soirée à sa taxe du fait de la présence dans l'orchestre de personnes sociétaires de la Sacem. Or évidemment c'est un répertoire et des arrangements qui sont déposés et "protégés" par la SACEM, pas les personnes qui les déposent. Même si c'est une erreur grossière, on voit bien le glissement qui s'opére vers une globalisation de la notion de propriété privée qui appelle, par les temps qui courent, à réfléchir et à s'interroger sur cette privatisation de l'espace public en quelque sorte...

On sait les justes raisons de protection du travail de chacun qui ont présidé en son temps à la naissance d'organismes de défense, y compris de la SACEM à partir du XIXe siècle, mais ces systèmes de protection ont aussi des effets secondaires pas forcément souhaités...

Prenons garde qu'à terme les effets secondaires ne prennent le pas sur les bien-fondés initiaux et que la protection des intérêts privés ne rendent l'espace commun de circulation de la musique totalement impraticable... 


  • MathieuBb et teddy aiment ça

#230 + Partager MathieuBb

MathieuBb
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 918 messages
  • Localisation: Cantal (15)
  • Groupe(s):Duo Schilling-Lepoivre, l'Arlésienne, Fai Anar
  • Instrument(s):trompette/bugle, tin/low wishtle, guitare

Posté 12 févr. 2015 - 16:52

Merci pour vos contributions, je vais continuer à répondre poliment (mais un peu sèchement quand même, peux pas m'empêcher !) sur les 2 points contestables (programme 100 % trad et simple présence de sociétaires Sacem), et je vous tiens au courant sur les prochains événements.

 

En parallèle, je sens monter en moi une envie "d'en savoir plus" concernant la légalité des pratiques Sacem et la connaissance (le laisser faire ?) de ces dispositifs ("obligation" de déclarer le programme avant tout bal, comme s'il fallait "demander l'autorisation", c'est ce que la Sacem m'a écrit) par les "institutions trad" de mon coin, j'ai nommé l'AMTA et les CDMDT... Suis-je un mauvais "tradeux" mal informé qui aurait du me lancer dans l'organisation d'un gentil petit bal en commençant, avant toute chose, par voir "ce que je devais à la Sacem" ? Oups personne ne m'avait enseigné ce réflexe, pas même mes 2 copains sociétaires Sacem !



#231 + Partager Jérémie

Jérémie
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 962 messages

Posté 12 févr. 2015 - 18:39

Je ne pense pas qu'il soit question d'une obligation de déclarer à l'avance. il y a simplement une réduction sur le montant de la facture si la déclaration préalable a été faite.

#232 + Partager MathieuBb

MathieuBb
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 918 messages
  • Localisation: Cantal (15)
  • Groupe(s):Duo Schilling-Lepoivre, l'Arlésienne, Fai Anar
  • Instrument(s):trompette/bugle, tin/low wishtle, guitare

Posté 12 févr. 2015 - 19:57

Moui on peut le dire comme cela mais ça ressemble à une quasi obligation puisqu'on a une prune si on déclare pas avant. Par ailleurs, la dame au téléphone m'a dit en substance "dans la mesure où on n'a pas le programme avant, puisqu'on ne peut pas venir vérifier sur place, en général on intervient". Et elle ajoutait : "envoyez nous le programme mais en principe, on le regarde même pas, on intervient".

 

C'est leur grand mot ça "on intervient" ! Pudeur de ne pas dire : "on facture".

 

Bref n'empêche qu'avec quelques efforts je veux bien comprendre que leur système de recouvrement ne peut tenir que s'ils peuvent venir vérifier sur place (donc nécessité d'être au courant de tous les bals, je me demande s'ils visitent tradzone tous les jours car c'est bien fait, on peut rapidement savoir où y a des bals !  :hihi: ), mais ma grosse question est : est-ce légal ?


Je ne pense pas qu'il soit question d'une obligation de déclarer à l'avance. il y a simplement une réduction sur le montant de la facture si la déclaration préalable a été faite.

Et puis merde : pourquoi il y aurait "facture" si tous les airs sont domaine public à la fin ? Peut-être qu'en déclarant avant j'aurais eu une réduction sur 0€ c'est ça ? La moutarde me remonte au nez...



#233 + Partager buescher 27

buescher 27
  • Adhérent(e)
  • PipPipPipPip
  • 397 messages

Posté 12 févr. 2015 - 21:17

Il n'y a à ma connaissance aucune obligation légale de déclarer a priori. L'obligation de la preuve incombe bien à la SACEM, à savoir que c'est à eux d'établir que lors de l'évènement concerné ils sont fondés à réclamer... Nous organisons régulièrement des festou-noz et nous participons à bien d'autres. En tant que groupe, nous fournissons à l'organisateur une liste des morceaux en spécifiant à chaque fois "trad". Et circulez, ils n'ont rien à réclamer ;D

Et pour faire écho à une autre réponse, nous n'avons jamais déclaré une de nos compos à la SACEM pour les mêmes raisons. Ma dernière mazurka s'appelle justement "Mazur'cadeau". Il faut faire la différence entre protéger sa propriété intellectuelle (empêcher que gugusse ne s'approprie ma création) et vouloir récolter du blé avec un morceau B-)


  • Hugal aime ça

#234 + Partager MathieuBb

MathieuBb
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 918 messages
  • Localisation: Cantal (15)
  • Groupe(s):Duo Schilling-Lepoivre, l'Arlésienne, Fai Anar
  • Instrument(s):trompette/bugle, tin/low wishtle, guitare

Posté 13 févr. 2015 - 14:14

...réfléchir et s'interroger sur cette privatisation de l'espace public en quelque sorte...

 

Ce débat est vraiment intéressant, on peut remercier la Sacem pour ça ? Allez ok !

 

Non sans blague, j'avoue n'avoir pas tellement réfléchi jusque là à la valeur des morceaux trad que je joue après les avoir appris par un copain, sur un cd, à un boeuf, une session. Je les trouve d'une grande valeur car ils ma plaisent bien sûr, mais ces histoires pourraient me conduire à essayer de chiffrer "ce qu'ils valent" au sens économique. Devrais-je mettre 1, 2 ou 100 € dans une boîte chaque fois que je joue un morceau collecté par un moustachu (clin d'oeil au CRMTL) en 1975 pour donner cet argent à ce collecteur pour le remercier de son travail ?

 

Et en gratouillant ma guitare un soir, si une mélodie "qui sonne trad" me vient et que je m'en souviens les jours qui suivent au point que ça devienne une compo, est-ce qu'il faudrait que je la dépose pour que la prochaine fois qu'un copain la joue, il me file 2 ou 3 € ?



#235 + Partager MathieuBb

MathieuBb
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 918 messages
  • Localisation: Cantal (15)
  • Groupe(s):Duo Schilling-Lepoivre, l'Arlésienne, Fai Anar
  • Instrument(s):trompette/bugle, tin/low wishtle, guitare

Posté 17 févr. 2015 - 17:57

Voici la dernière réponse de ma "chargée de clientèle" à la Sacem après, donc, 3 allers-retour de mails :

 

"Monsieur,

 

Je fais suite à votre courriel de ce jour concernant les droits d’auteur des manifestations visées en objet. Je vous informe qu’à titre exceptionnel, et en raison de la composition du programme musical, vous n’aurez pas de droits d’auteur à régler pour les séances des 16 et 17 janvier 2015.

Vous recevrez une note de crédit dans les prochains jours.

Toutefois, je me permets de vous rappeler que pour toute diffusion musicale, il est nécessaire de faire une déclaration au préalable au moins 15 jours à l’avance. Dans le cas où les œuvres diffusées ne seraient plus protégées par notre société, le programme doit nous être adressé avant la séance.

Restant à votre entière disposition..."

Ô victoire donc et j'ai poliment remercié tout en promettant de "penser à la Sacem lors de mes prochains événements", sans chercher à être revanchard ni faire la révolution car je doute que ce soit auprès de la chargé de clientèle car ça se jouera mais…j'ai bien envie de faire un courrier récapitulatif de nos échanges à diffuser à la direction, l'AMTA, les CDMDT, etc…histoire que chacun puisse constater les aberrations de la procédure. Qu'en pensez-vous ? Inutile ?


  • Lanost aime ça

#236 + Partager Tya

Tya
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 265 messages

Posté 18 févr. 2015 - 12:15

 

[…]

 

Et en gratouillant ma guitare un soir, si une mélodie "qui sonne trad" me vient et que je m'en souviens les jours qui suivent au point que ça devienne une compo, est-ce qu'il faudrait que je la dépose pour que la prochaine fois qu'un copain la joue, il me file 2 ou 3 € ?

 

 

Il ne faut pas, mais tu le peux (à la condition d'adhérer à la Sacem).

C'est une démarche, un choix. Il y a des musiciens, des pros et des amateurs, sur ce forum, qui déposent leurs compos à la Sacem.

 

Fais-toi pléz' :

¡ http://www.sacem.fr/...oeuvre/index.do !



#237 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 806 messages

Posté 18 févr. 2015 - 12:50

j'ai cherché à diatoto, j'ai rien trouvé. :]

 

Alors Tya , je crois malheureusement que ta carrière d'anonymous ou de médiaparteur sur Tz risque fort de végéter. Ca m'étonnerait que tu lèves du gros gibier. (Je pense qu'au bout de 10 ans, en ce qui me concerne, mon solde est encore négatif entre ce qu'on paye à l'inscription et à chaque réalisation de "phonogramme" comme on dit). Par contre si tu trouves le même lien avec HSBC, ce serait génial pour le coup!...



#238 + Partager Tiennet

Tiennet
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 389 messages
  • Localisation: Paris
  • Activité(s):Musicien
  • Groupe(s):Mister Klof, Duo TTC, Duo Esbelin/Simonnin, Les Papillons de Nuit, Les Rejetons de Bal
  • Instrument(s):Accordéon chromatique, uilleann pipes, whistle, bouzouki, cabrette...

Posté 18 févr. 2015 - 14:28

 

Fais-toi pléz' :

¡ http://www.sacem.fr/...oeuvre/index.do !

 

 

:diatoto:  > 12 résultats

 

:tiennet:  > 1501 résultats...

 

Et voilà pourquoi tu ne gagnes rien avec la SACEM mon cher Diatoto. CQFD.

 

Allez hop, au boulot !!! Encore 1489 compos pour rattraper le Maître.


  • Ludoman, Jérémie, Fougère et 1 autre aiment ça

#239 + Partager Ludoman

Ludoman
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 843 messages
  • Localisation: Montreuil
  • Groupe(s):Flor de Zinc - Duo Besson Rio - Tizhde'i - Boulas Rio
  • Instrument(s):Accordéon chromatique

Posté 18 févr. 2015 - 15:08

Pruvot devant Séguel et Verchu !



#240 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 806 messages

Posté 18 févr. 2015 - 19:03

Inutile d'en faire des milliers, une seule qui cartonne, c'est nettement plus rentable. D'ailleurs je place quelques espoirs dans ma dernière compo, une petite chanson qui s'appelle "né pour être vivant". Je l'ai fait sur une mélodie que j'espère entraînante. C'est plutôt à destination des discothèques et radios mais ce qui est marrant, c'est qu'on peut y danser un rondeau en couple dessus. Bref, sait-on jamais, souhaitez-moi bonne chance.


  • Lanost, -Y-, Jérémie et 2 autres aiment ça


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)