Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
* * * * - 7 note(s)

article / Trad Mag n.151 (sept/oct 2013)


  • Veuillez vous connecter pour répondre
418 réponses à ce sujet

#241 + Partager Tiennet

Tiennet
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 389 messages
  • Localisation: Paris
  • Activité(s):Musicien
  • Groupe(s):Mister Klof, Duo TTC, Duo Esbelin/Simonnin, Les Papillons de Nuit, Les Rejetons de Bal
  • Instrument(s):Accordéon chromatique, uilleann pipes, whistle, bouzouki, cabrette...

Posté 03 déc. 2013 - 11:06

Voilà; mais je désespère maintenant de me faire comprendre ici.

 

Mon cher Philippe...

 

Je pense que tout le monde a compris que ce qui te pose problème, c'est la représentativité du courant trad sensus stricto (= revivalisme ayant pour objet les musiques ancrées dans un terroir) au sein de la grande famille "trad" d'aujourd'hui. J'ai essayé de te le dire : ta vision est biaisée. Comme le signale Alinwond, le fait que tu ne connaisses pratiquement aucun des musiciens que je mentionne dans ma précédente intervention montre que tu ne fréquentes qu'une partie de cette grande famille trad et que tu ignores l'existence et le travail de certaines jeunes personnalités fortes et importantes du trad français aujourd'hui. Ce n'est pas un blâme ou un reproche ! Mais force est de constater que tu ne sembles pas avoir toutes les cartes en main, en tout cas pas autant de cartes que certains tradzonards.

 

Puisque ton pessimisme ne semble pas dissipé, je me permets d'évoquer 2 constats que tout le monde a pu faire ces dernières années et qui donnent toutes les raisons d'être optimiste sur l'avenir d'une approche des musiques traditionnelles attentive aux sources, aux styles, aux terroirs (qui n'est pas une approche préférable à une autre, ça fait au moins la 427e fois que je l'écris sur ce forum).

 

1. La re-création de l'immersion et de l'imprégnation

Inutile de rappeler sur ce forum le rôle fondamental que joue l’imprégnation dans les sociétés traditionnelles dans la transmission des musiques et des danses populaires, Yvon Guilcher notamment a largement expliqué cela dans son bouquin. Ce qui est nouveau depuis une dizaine d’années, et ce dont Guilcher ne parle absolument pas (et pour cause, son bouquin datant de 1998), c’est l’apparition d’une forme d’imprégnation dans nos sociétés urbaines, au sein des familles de folkeux.

On le sait, les folkeux des années 70 se sont dirigés vers les musiques traditionnelles par choix et relativement tardivement : ils étaient de jeunes adultes pour la plupart. Et par chance, ces folkeux ont eu la bonne idée de se reproduire : ils ont eu des gosses. Oui mais voilà : grandir en écoutant Malicorne, Le Grand-Rouge, Planxty, Café-Charbons, Perlinpinpin Folc ou Barzaz (barrer les mentions inutiles…), ça laisse des traces. On voit bien chez certains enfants de folkeux, même très jeunes, que leurs connaissances de la musique traditionnelle proviennent notamment d’une certaine forme d’immersion dans cette musique. Alors oui, ce n’est pas l’immersion ou l’imprégnation telle qu’elle peut encore exister en Bolivie, mais c’est une immersion quand même, qui a un impact fort sur la compréhension de cette musique, sur son accent, son style, sa cadence, ses subtilités… même chose pour la danse. Parmi les jeunes musiciens que j’ai cités plus haut, plusieurs sont dans ce cas de figure : ils ont grandi avec de la musique traditionnelle dans les oreilles et parfois de la danse traditionnelle dans les jambes. Résultat : lentement mais sûrement, le niveau monte. Et ces jeunes musiciens commencent déjà à se reproduire eux aussi… Il y a fort à parier que les petits-enfants de folkeux nous surprennent d’ici quelques années !

 

2. L'accès aux sources facilité

L’autre constat que tout le monde peut faire, c’est qu’il est plus facile d’apprendre une musique traditionnelle française en 2013 qu’en 1973. L’une des raisons, c’est que l’accès aux sources est plus aisé qu’aux débuts du revivalisme. On l’oublie parfois, mais j’en discutais encore l’autre jour avec crmtlimousin par mail : les folkeux des années 70 sont partis de très très loin. Si on s’intéresse à un univers que je connais plutôt bien, celui de la cabrette, Bouscatel et Bergheaud ont été « découverts » par les folkeux à la fin des années 70 seulement. Les cabrettaïres de cette génération racontent avec émotion comment des 78 tours de Bouscatel inédits avaient été copiés sur cassettes, et que ces cassettes passaient sous le manteau comme si on faisait du traffic de drogue. La rareté de ces enregistrements les rendaient précieux. Et que dire de ceux qui avaient trouvé le moyen de ralentir les cassettes pour entendre tous les coups de doigts de Bouscatel… Et aujourd’hui ? Il n’y a jamais autant eu d’enregistrements disponibles. Que ce soit des rééditions d’enregistrements historiques (cylindres de cire, 78 tours) ou de collectages, les enregistrements numérisés sont accessibles à ceux qui s’y intéressent. On peut ralentir en 2 clics du Bouscatel, sans changer la hauteur (le luxe !). C’est comme si Bouscatel nous donnait un cours particulier ! (l’avantage, c’est qu’on peut le faire répéter autant de fois qu’on veut le passage compliqué auquel on ne comprend rien ; le désavantage, c’est qu’il ne nous offre pas le bout de Cantal à la fin du cours…) Même s’il reste des choses à rééditer, et surtout un gros boulot de valorisation de ce patrimoine enregistré avec des analyses ethnomusicologiques de qualité qui restent à écrire (c’est bien beau de se moquer des musiciens du forum qui s’improvisent ethnomusicologues, mais à qui la faute si les universitaires français s’intéressent en priorité aux musiques traditionnelles de Bolivie ou de Papouasie alors que le patrimoine enregistré des musiques traditionnelles françaises est si riche ?), on ne peut que se féliciter de l’accès facile à autant de documents sonores numérisés. Les enfants de folkeux s’en donnent à cœur joie, en tout cas. 

 

@ - Y - : j'ai envie de t'embrasser.


Modifié par Tiennet, 03 déc. 2013 - 11:13.

  • Tirno, loic, Ludoman et 1 autre aiment ça

#242 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 500 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 03 déc. 2013 - 11:22


@ - Y - : j'ai envie de t'embrasser.

 

 

Pfiou, je suis tout chose :shy:



#243 + Partager teddy

teddy
  • Administrateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 933 messages
  • Localisation: Groland
  • Activité(s):Trop
  • Groupe(s):Duo/Trio la Chanforgne
  • Instrument(s):Accordéon bi-sonore

Posté 03 déc. 2013 - 11:43

Je ne sais pas si ça va aider. ^^

 

http://youtu.be/ww5Opt0IC6A?t=41m43s



#244 + Partager philippe carcassés

philippe carcassés
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 14 messages

Posté 03 déc. 2013 - 12:25

Pour Tya:

je n'ai pas écrit à ce journal Trad Mag; c'est quelqu'un qui l'a vu et qui l'a proposé (j'ai dit oui, bien entendu).

 

Pour Diatoto:

non, j'aime beaucoup le musette et la chanson rétro. Le musette est né d'un syncrétisme heureux. Est -il besoin de préciser que je n'ai jamais dénigré le principe de création? Simplement, j'ai essayé d'introduire la notion de limite, sinon on sort, à mon humble avis, du trad. Ce qui n'empêche pas que sortir du Trad peut produire de la bonne musique; voir ce que j'ai dit sur le Flamenco, et personne n'a voulu répondre. Dommage.

Diatoto, d'accord avec toi par contre pour dire que le jacobinisme est un sacré problème en France.

Pas tout à fait d'accord en revanche pour dire qu'il est illusoire de parler de ces pays lointains. Ils ont quelque chose à nous apprendre.

Pour information, le thème Condor de los Andes et a été composé par un péruvien du nom de Robles, mort dans la misère, pendant que d'autres, que je ne citerai pas, se sont gavés en déposant ce morceau sous le nom de El Condor pasa. Le côté galvaudé et "trop joué" de ce thème mis à part, c'est quand même une belle mélodie touchante, accompagné aux cordes avec des accords "européens" (mineurs, septièmes etc), et j'ai parlé de ce syncrétisme heureux d'une musique un peu savante se mettant au service d'un genre musical ancestral.

 

Diatoto, tu argumentes bien, mais je ne crois pas quand même que ce soit exactement le copié-collé de l'éternelle querelle des anciens et des modernes. Si ce n'était que ça, j'en aurais évidemment conscience ! je ne suis pas naïf à ce point. Ce que je pense, c'est qu'actuellement il se passe quelque chose de neuf qui vient amplifier cette querelle. Ce sont d'une part les formidables moyens techniques du numérique et d'internet qui font qu'on est ici à discuter, et que tout est maintenant à portée de clic, contrairement à avant, et d'autre part une mentalité qui me paraît bien française, et dont visiblement tu as conscience aussi: à savoir le jacobinisme, auquel je rajoute personnellement le culte étrange du nouveau à tout prix.

Donc comme a dit rljp avec sa fougue (je le remercie de son soutien), c'est la diversité du monde qui (pour certains) est en danger.C'est un peu plus étendu que la simple querelle des anciens et des modernes.

Une fois que j'ai dit cela, que reste-t-il? Arrêtons de nous engueuler. Certains, dont je fais partie, se font du souci pour l'avenir, notamment au sujet de cette diversité culturelle qu'ils croient menacée. Est-il besoin de dire qu'actuellement les jeunes boliviens, les jeunes chinois...etc sont branchés sur Internet? Comprend qui peut notre souci.

D'autres (plus jeunes?), ne l'ont pas ce souci. D'autres encore diront qu'on n'arrête pas le monde, et ils n'ont pas tort.

 

En fait, grâce à ces intéressantes discussions, j'ai réalisé quelque chose: qu'il ne faut pas se braquer sur le néo-trad. Ne mélangeons pas la cause et l'effet...Le véritable souci, le fougueux jljp et le plus mesuré Ph. Carcassés l'ont évoqué: ils sont inquiets, car ils ont l'impression que la diversité du monde est en danger, que la mémoire n'est plus de mise dans une société désormais sans transmission verticale, et que quelque chose va se perdre, auquel ils tiennent.

Je crois savoir que M. Alain Finkielkraut, dont on pensera ce qu'on voudra mais qui n'est ni un fasciste ni un imbécile, partage ce sentiment.

http://www.lavie.fr/...013-47004_7.php

 

Donc, Diatoto et les autres, si vous ne partagez pas nos inquiétudes (qui maintenant, je pense, sont bien expliquées), je ne vous donne pas tort: je vous envie, tout simplement ! il ne vous reste plus qu'une chose à faire.

Nous rassurer...



#245 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 500 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 03 déc. 2013 - 12:28

ni un fasciste ni un imbécile

Pas fasciste c'est sur, pour la deuxième partie je sais pas...
  • Eden aime ça

#246 + Partager philippe carcassés

philippe carcassés
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 14 messages

Posté 03 déc. 2013 - 12:36

Ah, mais j'oubliais Tiennet...j'aime bien sa réponse... rassurante!

Il n'est pas entièrement d'accord avec moi, mais qui peut faire l'unanimité.

 

Bonne nouvelle: je suis moins inquiet qu'avant (un peu moins, pour être franc).

Après tout, les vieux cons comme nous servent peut-être d'"alerteurs"...

Allez, bon appétit à tous.


  • Ludoman, Tiennet et -Y- aiment ça

#247 + Partager Ludoman

Ludoman
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 833 messages
  • Localisation: Montreuil
  • Groupe(s):Flor de Zinc - Duo Besson Rio - Tizhde'i - Boulas Rio
  • Instrument(s):Accordéon chromatique

Posté 03 déc. 2013 - 12:43

Donc, Diatoto et les autres, si vous ne partagez pas nos inquiétudes (qui maintenant, je pense, sont bien expliquées), je ne vous donne pas tort: je vous envie, tout simplement ! il ne vous reste plus qu'une chose à faire.

Nous rassurer...

 

Merci pour tes réponses philippe, c'est chouette de continuer le dialogue :)

 

Pour te rassurer, renseigne-toi par exemple sur les personnes citées par Tiennet (ici), via Internet, ou mieux en vrai dans des sessions, des concerts, en festivals :) :) :)



#248 + Partager crmtlimousin

crmtlimousin
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 136 messages

Posté 03 déc. 2013 - 15:35

Oulà… mais je sens que Diatoto commence à s'impatienter...on va être obligé de ranger les billes et de rentrer à la maison...juste une dernière pour la route!!!

Que je sache, la patrimonialisation du monde occidental n'est pas une donnée culturelle aujourd'hui mais procède d'une démographie imparable qui fait que, dans une société vieillissante, la pente patrimoniale non choisie est à l'oeuvre, que nous le voulions où non.

Je ne sais pas ou la plupart d'entre vous habitent mais moi qui vis en Corrèze dans la région "la plus vieille d'Europe" démographiquement parlant, je sais comment le poids du vieillissement agit sur le moral des troupes et comment "la modernité" (allez, on recommence pas sur le sens du mot !!) semble toujours d'avant-avant hier, ce qui fait parfois des situations et quiproquos cocasses mais le plus souvent tristes et pesants. Je dis souvent "En Limousin, le passé dure longtemps"...

Nous avons essayé il y a vingt ans de remettre en route des cultures musicales qui étaient encore dans leur jus (et tout le monde, ici ou ailleurs, en a profité de ces disponibilités, n'est-ce-pas !) c'était même le projet du crmtl : " Ne touchons à rien, rallumons la lumière". Peine perdue, le courant inverse était trop fort et plus rien ne marchait " dans le jus".

Tiennet, tu parles des jeunes musiciens qui re-pratiquent, entre autres la musique des violoneux de l'Artense : très bien, formidable, j'applaudis et j’en suis sincérement fier. Mais, pour le moment, de cette musique si enracinée dans ce putain d'Artense, aucun d’entre eux n'a refait le « chemin » qui sépare le Gamounet en Limagne, lieu dédié à ces musiques aujourd’hui, de l’Artense… et le chemin n’est pas que kilométrique ou géographique, ni lié qu’à la seule récupération d’un répertoire ou d’une technique. Et d’ailleurs sur place, repratiquer le modèle à l’identique n’est pas toujours la solution la plus logique. C’est si vrai qu’aujourd’hui, le seul violoneux de l’Artense, au sens complet du terme, est l’accordéoniste Hervé Capel, ce qui est, quand on y songe, et indépendamment du talent du bonhomme, la seule façon d’être cohérent avec le monde ambiant.

Ras le bol de la Bolivie et de la Chine ?!!…Mais au jour d’aujourd’hui et dans la situation de porosité des cultures, ce sont nos voisins du bas de la rue qui seront nos voisins de paliers sans tarder. Les meilleurs accordéons Maugein-Frères, avec le son musette des années 38 et les jeux d’anches Brascchi de la meilleure époque plus fabriqués depuis longtemps, seront bientôt fait en Chine, parce qu’ils auront tout récupéré (c’est déjà fait !!!).

Allez, il y aura d’autres choses à partager à un autre moment…Courage et fraternité.



#249 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 805 messages

Posté 03 déc. 2013 - 16:14

Je pensais qu'avec sa pratique assidue du tir à l'arc, Hervé était le dernier des Mohicans plutôt que le dernier violoneux de l'Artense...
Je sais c'est mauvais mais je suis rincé et j'ai épuisé mon stock de posts sérieux pour trois semaines au moins. J'ai dû aller me défouler en urgence sur le topic du code de la route pour bal... Et je sens mon tiroir à conneries s'ouvrir doucement mais inexorablement... C'est pas que je m'impatiente mais je décroche sincèrement et je n'ai pas tout compris de ta dernière intervention...Pas grave! On aura au moins battu le record de la moyenne du nombre de mots par post pour ce topic et ça c'est une belle performance que Teddy devrait nous confirmer avec sa nouvelle passion des stats.
  • Ludoman, Tiennet et Eden aiment ça

#250 + Partager Ludoman

Ludoman
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 833 messages
  • Localisation: Montreuil
  • Groupe(s):Flor de Zinc - Duo Besson Rio - Tizhde'i - Boulas Rio
  • Instrument(s):Accordéon chromatique

Posté 03 déc. 2013 - 16:19

On s'amuse beaucoup plus sur l'autre forum ;)


Modifié par Ludoman, 03 déc. 2013 - 16:19.


#251 + Partager Tiennet

Tiennet
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 389 messages
  • Localisation: Paris
  • Activité(s):Musicien
  • Groupe(s):Mister Klof, Duo TTC, Duo Esbelin/Simonnin, Les Papillons de Nuit, Les Rejetons de Bal
  • Instrument(s):Accordéon chromatique, uilleann pipes, whistle, bouzouki, cabrette...

Posté 03 déc. 2013 - 17:42

Effectivement, c'est plus cool pour le musico, qui peut faire ce qu'il veut, interpréter à sa manière et délirer autant qu'il lui plaira. Tant mieux pour lui. Tant pis pour les danseurs ! Enfin... comme dit Guilcher dans sa réponse sur Trad Mag, les VRAIS danseurs... pas ceux qui s'éclatent simplement... D'ailleurs ces derniers passeront dans peu de temps à autre chose... On va essayer de définir les vrais danseurs en disant ceux qui ont a peu près assimilé les subtilités de la danse et le plaisir de la différence, et qui s'intéressent (de près ou parfois d'un peu plus loin, selon le degré de maturité de chacun et son vécu) à la culture qu'il y a derrière... si c'est un peu trad !

 

Mon cher rljp...

 

Tu déplores un débat de fond, mais as-tu conscience de la médiocrité de tes arguments ? Tu n'aimes pas le néotrad, en bloc visiblement (comme s'il n'y avait qu'un seul type de néotrad !?), soit, on a compris, et je respecte tes goûts, je suis moi-même loin d'aimer tout ce qui ce fait dans ce courant à vrai dire. Mais il est scandaleux de porter un jugement de valeur comme tu le fais. Sérieusement, sur ce forum, les donneurs de leçons, on ne les supporte plus ! Tu sous-entends que le danseur néotrad n'est pas un VRAI danseur. Le pire, c'est que tu le penses, ce n'est même pas de la provocation, tu ne sembles pas te rendre compte de l'absurdité de ce que tu dis. Si tu ne te donnes pas la peine de comprendre un peu ce qu'est la danse néotrad, on est mal partis. T'es-tu demandé ce qui plaisait tant dans cette approche de la danse ? Quel était l'intérêt ? As-tu cherché à discuter avec les meilleurs pratiquant(e)s ? (car oui, tous les danseurs néotrad ne se valent pas, il y a du bon et du moins bon)...

On veut bien t'aider à comprendre, mais donne-toi la peine de réfléchir.


Mais, pour le moment, de cette musique si enracinée dans ce putain d'Artense, aucun d’entre eux n'a refait le « chemin » qui sépare le Gamounet en Limagne, lieu dédié à ces musiques aujourd’hui, de l’Artense… et le chemin n’est pas que kilométrique ou géographique, ni lié qu’à la seule récupération d’un répertoire ou d’une technique. Et d’ailleurs sur place, repratiquer le modèle à l’identique n’est pas toujours la solution la plus logique. C’est si vrai qu’aujourd’hui, le seul violoneux de l’Artense, au sens complet du terme, est l’accordéoniste Hervé Capel, ce qui est, quand on y songe, et indépendamment du talent du bonhomme, la seule façon d’être cohérent avec le monde ambiant.

 

T'as compris Clémeuh ? C'est bien beau de jouer des bourrées de l'Artense, mais tant que tu n'habiteras pas en Artense, tu ne seras pas cohérente avec le monde ambiant.

 

Non bah moi j'ai pas tout compris non plus, désolé...



#252 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 500 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 03 déc. 2013 - 17:47

 

Mais, pour le moment, de cette musique si enracinée dans ce putain d'Artense, aucun d’entre eux n'a refait le « chemin » qui sépare le Gamounet en Limagne, lieu dédié à ces musiques aujourd’hui, de l’Artense… et le chemin n’est pas que kilométrique ou géographique, ni lié qu’à la seule récupération d’un répertoire ou d’une technique. Et d’ailleurs sur place, repratiquer le modèle à l’identique n’est pas toujours la solution la plus logique. C’est si vrai qu’aujourd’hui, le seul violoneux de l’Artense, au sens complet du terme, est l’accordéoniste Hervé Capel, ce qui est, quand on y songe, et indépendamment du talent du bonhomme, la seule façon d’être cohérent avec le monde ambiant.

 
T'as compris Clémeuh ? C'est bien beau de jouer des bourrées de l'Artense, mais tant que tu n'habiteras pas en Artense, tu ne seras pas cohérente avec le monde ambiant.
 
Non bah moi j'ai pas tout compris non plus, désolé...

 


C'est un corrolaire du fameux théorème qui dit que les gens de Poullaouen (par exemple) savent mieux jouer de la gavotte que les gens de Rennes (par exemple) parce qu'ils sont du coin. Marche avec n'importe quelle combinaison de lieux et de danses.


  • Ludoman aime ça

#253 + Partager crmtlimousin

crmtlimousin
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 136 messages

Posté 03 déc. 2013 - 18:49

Il est tard...Non? c'est l'heure des simplifications ou des balles perdues...je ne m'attardes pas...mais à votre disposition...



#254 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 500 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 03 déc. 2013 - 18:51

Rooo si on peut même plus troller un peu.



#255 + Partager rljp

rljp
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 10 messages
  • Localisation: Toulon
  • Instrument(s):accordéon

Posté 03 déc. 2013 - 20:58

 

Effectivement, c'est plus cool pour le musico, qui peut faire ce qu'il veut, interpréter à sa manière et délirer autant qu'il lui plaira. Tant mieux pour lui. Tant pis pour les danseurs ! Enfin... comme dit Guilcher dans sa réponse sur Trad Mag, les VRAIS danseurs... pas ceux qui s'éclatent simplement... D'ailleurs ces derniers passeront dans peu de temps à autre chose... On va essayer de définir les vrais danseurs en disant ceux qui ont a peu près assimilé les subtilités de la danse et le plaisir de la différence, et qui s'intéressent (de près ou parfois d'un peu plus loin, selon le degré de maturité de chacun et son vécu) à la culture qu'il y a derrière... si c'est un peu trad !

 

Mon cher rljp...

 

Tu déplores un débat de fond, mais as-tu conscience de la médiocrité de tes arguments ? Tu n'aimes pas le néotrad, en bloc visiblement (comme s'il n'y avait qu'un seul type de néotrad !?), soit, on a compris, et je respecte tes goûts, je suis moi-même loin d'aimer tout ce qui ce fait dans ce courant à vrai dire. Mais il est scandaleux de porter un jugement de valeur comme tu le fais. Sérieusement, sur ce forum, les donneurs de leçons, on ne les supporte plus ! Tu sous-entends que le danseur néotrad n'est pas un VRAI danseur. Le pire, c'est que tu le penses, ce n'est même pas de la provocation, tu ne sembles pas te rendre compte de l'absurdité de ce que tu dis. Si tu ne te donnes pas la peine de comprendre un peu ce qu'est la danse néotrad, on est mal partis. T'es-tu demandé ce qui plaisait tant dans cette approche de la danse ? Quel était l'intérêt ? As-tu cherché à discuter avec les meilleurs pratiquant(e)s ? (car oui, tous les danseurs néotrad ne se valent pas, il y a du bon et du moins bon)...

On veut bien t'aider à comprendre, mais donne-toi la peine de réfléchir.

 

Yop la ! On se calme ! Respire un grand coup ça ira mieux ! Faut s'énerver comme ça, c'est mauvais pour la santé ! C'est ton boulot de prof qui est en jeu ou quoi ? Je pensais que les leçons, c'était plutôt ton job, non ? Je plaisante... pour moi ce n'est qu'un débat d'idées, sans enjeux autres. Alors, pas d'animosité excessive, restons civilisés. Me serais-je exprimé avec insuffisamment de nuances ?

Carcasses et moi on est sur la même longueur d'onde : on demande simplement à ce que la musique trad ait droit à une petite niche... qu'elle ne disparaisse pas. C'est vrai heureusement qu'il y a des jeunes brillants qui continuent d'assurer... mais la proportion est faible face à la vague de fond du néotrad, beaucoup plus dans le vent, beaucoup plus accessible à tous ceux qui n'ont pas la chance d'être "tombés" sur des cultures minoritaires/ringardes/ ou au moins un peu à l'écart. Et je parle surtout des bals folks : toujours les mêmes 5 ou 6 danses, alors qu'on est dans un pays qui en comporte sûrement plus d'un milliers, sans compter les créations récentes... voir http://www.accrofolk...gennetines-2010

 

Quand à la médiocrité supposée de mes arguments, je te renvoie simplement au dernier Trad Mag : je n'ai fait que reprendre ce que dit le grand manitou (scientifique !) de la danse trad .... Yvon Guilcher. Moi, modestement, me comparer à une telle médiocrité, ça me va, j'en demandais pas tant !

C'est lui qui dit que les gens qui dansent "néotrad", ou qui s'éclatent sans codes ni références, tant mieux pour eux. J'ai rien contre le newage et autres délires. Mais qu'ils sachent que ça n'a rien à voir avec le trad. Voir l'ex. de Moustaki qu'il donne.

Oui, il m'arrive de danser avec des néotradeux. Effectivement ils s'éclatent bien et ça m'arrive de m'éclater avec eux. Mais je suis souvent affreusement déçu quand je m'aperçois que ma partenaire néotradeuse (mignonne !) qui délire dans une danse de couple Mazurscottishvalse (schamallow, c'est chaud !!!! et c'est bon !!!!), est en fait totalement incapable de danser une seule de ces trois danses de couple. Quel dommage ! Après disons qu'il s'agit d'une forme d'expression corporelle (new-âge ?) qui relève de la danse, c'est vrai, ça peut être très joli, mais plutôt de la danse contemporaine... D'ailleurs j'ai pu constater que ceux qui font de belles choses.... viennent souvent de la danse contemporaine. Mais quel rapport avec la musique trad ? Pour moi.... très peu ! Mais ne t'énerve pas. C'est bien aussi la conclusion de Guilcher.

Ceci dit, tu n'as pas tort, la notion de "vrai" danseur et à utiliser avec précaution. Vrai par rapport à quoi ? Disons ici par rapport à une culture, une tradition. Mais restons prudent, le dogme, et la recherche de la vérité absolue conduit à la folie furieuse.

Disons qu'il y a des danseurs qui font des choses en rapport avec l'esprit, la dimension culturelle de la danse (si c'est de la musique un tant soi peu trad, évidemment, pas si c'est du néotrad). Et d'autres qui font des choses sans rapport.... ce qui est plus facile et plus juvénile... c'est normal, tout le monde passe par là. Et c'est toujours bien de pratiquer les deux. Et puis les pratiques sociales de la danse évoluent forcément, donc forcément, il faut casser un peu le cadre à un moment donné. Sauf que ça suppose qu'on ait connaissance du cadre, du code comme le disait un intervenant plus haut. Et faut encore s'y intéresser un tant soi peu et AIMER un pays, une culture, des gens, des musique.... particulières (trad !), mais qui concourent à leur manière à l'UNIVERSEL.

Comme les langues, il faut défendre les façons de parler, de penser, de vivre le monde, de faire la musique particulière, toutes ces formes de génie particulière de l'homme. Et éviter la Mcdonaldisation de la culture : le monde ne doit pas avoir le même goût, la même couleur, la même odeur quelque soit le lieu où l'on vit.



#256 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 985 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 03 déc. 2013 - 21:18

Bahahaha

Vous me faites bien marrer
  • Ludoman aime ça

#257 + Partager BOUTONEUX

BOUTONEUX
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 90 messages
  • Localisation: Indre & Loire
  • Activité(s):Futur retraité à 62 ans
  • Groupe(s):Salaisons PALLUT à CONDAT(15)
  • Instrument(s):diato violon chant plus si affinités

Posté 03 déc. 2013 - 21:42

je réponds à TYA, message d' hier soir

Je n'ai jamais mis les pieds dans un bal folk, et ne vais jamais aux concerts,

ce pendant je me sens "autorisé " à discuter ferme sur la musique "folk" et ce qu'elle devient , fort que je pratique depuis 35 ans cette musique, dont j'en hérité le gout de mes racines auvergnates et du fait que j'ai côtoyé de très près les dépositaires de cette musique et des paysages qui vont avec. je ne vois pas en quoi je devais être censuré aux prétextes de non participation aux bals et concerts,

elle est bien bonne celle là; on vit une époque formidable.

bonne nuit



#258 + Partager teddy

teddy
  • Administrateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 933 messages
  • Localisation: Groland
  • Activité(s):Trop
  • Groupe(s):Duo/Trio la Chanforgne
  • Instrument(s):Accordéon bi-sonore

Posté 03 déc. 2013 - 22:45

Bon, alors, je suis obligé d'intervenir. C'est le modérateur qui parle.
Continuez. Merci.
  • loic, Ludoman et Eden aiment ça

#259 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 500 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 03 déc. 2013 - 23:06

Rljp, je sais pas si c'est lié à l'environnement local, où personne ne se réclame du neotrad (quand bien même la démarche est similaire) mais j'aurais du mal à partager ton pessimisme. Je vois pas ce qui te fait croire ca.
Rien à voir, mais y'a un truc que je pige pas dans ce que tu dis, c'est de reprocher qu'il n'y ait que « 5-6 danses » en bal folk, alors que c'est précisément la restriction à un nombre réduit de danses qui caractérise la pratique « trad ».
  • Tirno et loic aiment ça

#260 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 805 messages

Posté 03 déc. 2013 - 23:14

:hmm: Pareil j'avais noté cette contradiction mais bon... En matière de surréalisme la palme revient quand même à Boutoneux.


  • Ludoman aime ça


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)