Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
vidéo

Groupe folklorique - Les Enfants du Morvan



  • Veuillez vous connecter pour répondre
81 réponses à ce sujet

#61 + Partager Sorcier

Sorcier
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 843 messages
  • Localisation: Dijon
  • Activité(s):Sage Femme
  • Groupe(s):Sorciers Vaudoux
  • Instrument(s):Cornemuse, basse, violon, diato, etc...

Posté 25 févr. 2008 - 10:47

bon anniversaire ArcaJack !

pour le logiciel, y'a des flingues à la place qui marchent bien aussi !

#62 + Partager Arcajack

Arcajack
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 006 messages
  • Localisation: S&L

Posté 25 févr. 2008 - 14:22

Merci Sorcier, mais 50 piges çà fait un peu chier....
J'ai ce genre de logiciel...US Army 1858 à poudre noire....on voit çà dans les westerns style" le bon, la brute....etc " :chillout:

#63 + Partager stephaneB

stephaneB
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 182 messages
  • Localisation: auvergne

Posté 25 févr. 2008 - 14:27

cité par patrick,

J'ai voulu, à travers ce spectacle, montrer la diversité des pas de bourrée , des rythmes et des figures.

Voici le texte de présentation de ce spectacle :

Elle vient de la nuit des temps,
Elle vous mène en rond
Dans un sens ou dans l’autre, c’est important.
Elle vous met face à face
Pour une danse de séduction fugace
Elle se fait silence
Pour entendre ses propres temps.
Trois temps pour cette danse
Et pour continuer, une autre à deux temps.
Là voilà avec un bâton en orme
Pour une explication entre hommes.
Là voilà différente avec son pas de côté…
Hé oui ! C’est par envie de féminité.
Alors quand elle vous agite les doigts de pieds,
Oui, c’est bon de danser
LA BOURRÉE.


Tres jolie texte de présentation.

Concernant les rythmes et les chorés, je vais radoter je crois, mais il me semble que les enchainements sont trop rapide, une respiration serait agréable autant pour les spectateurs que pour les danseurs.
D'ailleurs on voit bien que les danseurs parfois sont a la traine par rapport aux enchainements, sa va trop vite, et cela joues sur la clarté de l'enchainement, sur la coordination d'ensemble et sur l'expression individuelle, alors que des petites ponctuations ici et là seraient bénéfique pour tous.
Pour ce qui est de la technique, je crois qu'il faut qu'elle soit, ou bien mise en évidence, ou qu'elle ne rentre pas dans l'interet de la construction de l'enchainement, entre les deux on s'adresse à un public de connaisseur, et pour du scénique faut pas rever, il vaut mieux garder cela pour de l'atelier de démonstration ou d'apprentissage, avec explications.

Et vieux sorcier vaudou, on boit un canon quand tu veux.
Elise, j'éspere étre a la hauteur de vos attentes...jpréfère prévenir...c'est pas gagné!! mais je vais m'appliquer. Il faut optimiser!!! sa c'est pas facile!! l'essentiel, wi, l'essentiel.

Pour ce qui est de la musique, je laisse sa aux connaisseurs, mais moi j'aime bien la vielle...quand elle est bien joué.
C'est un instrument plein de pepse, elle nous manque quand on ne la pas sur scène, notre spectacle perd assurément du tonus, elle est la boite à rythmes.

#64 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 128 messages

Posté 25 févr. 2008 - 15:14

à 7 mn, n'est ce pas un morceau plutot Auvergne ?
à 5mn 30, n'est ce pas un morceau plutot Berry?

Bon anniversaire, Arcajack.
En parlant de musiques, il y a 100 ans, tous les airs de 5'30 à 8'15 avaient déjà atteint le Berry, du moins oriental. Idem pour l'air à 9'40 (Mon pée arrachait dé reuves) et la moitié de l'air final (typiquement sancerrois). A moins qu'il s'agissent d'emprunts faits par nos chorégraphes d'après guerre au Nivernais proche ? Ce serait fort probable, mais il faudrait que je me renseigne. Seuls les premiers airs (jolinette et sautreille) et l'air de la sabottée me semblent exotiques. Par contre, je n'avais jamais entendu quelque chose comme la "suite berrichonne" de 5'30: imbrication de 3 thèmes (ABAC) pour une même choré. Original.

Comme le rappelle Sorcier, il y a 100 ans, en dépit de moyens de communications plus limités, la Loire ne constituait certainement pas une frontière hermétique, ni pour les musiciens, ni pour les danseurs. Pas plus que les montagnes du Morvan sans doute. Pour avoir déjà vu danser des groupes folkloriques de Nevers, je m'étais déjà rendu compte des similitudes entre musiques, pas, et chorégraphies d'une rive à l'autre de la Loire, c'est évident! Sans m'avancer, ces ponts vers l'Est expliqueraient la présence d'une très forte tradition de bourrée à 3 temps en Haut-Berry, isolé de la Mère Auvergne par des territoires de bourrées à 2 temps, à l'ouest et au sud ?? Et le répertoire musical commun.

En parlant de pas, je viens juste d'effectuer un trop court stage avec Raphaël Thiéry, que je ne connaissais pas du tout. Un régal. Cela me permet de mieux apprécier le pas des danseurs sur la vidéo. Inutile de dire que les Berrichons ont souffert! Les vidéos de collectage des années 1980 étaient aussi très belles. Comme sur les vidéos de collectage du Sancerrois, ces vielles gens sont encore à la fois toniques, souples et joueurs. Lors de la veillée, nous avons eu aussi la surprise d'entendre des airs de valses et scottisches connues en Berry. En ce qui concerne les bourrées en revanche, les cornemuseux ont ménagé nos suceptibilités car ils n'ont choisi aucun des airs auxquels nos oreilles étaient habituées, sauf justement le "Mon pée arrachait des reuves"! Bah mince alors, les voleurs! De raves.


pour du scénique faut pas rever, il vaut mieux garder cela pour de l'atelier de démonstration ou d'apprentissage, avec explications.

Autant, je suis pour limiter provisoirement les ambitions si le niveau technique de l'ensemble n'est pas suffisant, autant je crains que, même face à un public peu averti, l'abandon des pas techniques au profit de chorégraphies complexes (donc qui rendent difficiles l'exécution de ces pas) risque de résulter en un simple "piétinement" perceptible par n'importe qui aura assisté à d'autres spectacles, en d'autres régions.

bon...sans reprendre les équivalents du passé, comme certains le font si brillament, faut arréter avec ces images passéistes qui envahissent le tète de certains ici...oui les sabots...non les sabots... c est bon la...la n'est plus le sujet!! on na des groupes de jeunes qui danses la bourrée avec ou sans sabots...la n est pas le probléme, on s'en fou, on danse point!!!! maintenant à savoir comment on danse, lachez nous avec...avant patati...patata...ma cousine en avait deux...alors...c'etais mon cousin??? oh stop!!! si sa vous travail fallait etre né ya 100ans, c est trop tard maintenant.

Délicieusement paradoxal...
Par égard pour les EdM, dont le rendu scènique n'est pas très éloigné de celui de mon propre groupe folklorique lors qu'il est en forme, et qui aurait pû prendre pour (et contre) eux ma réponse initiale, je me contente de faire remarquer que le passéiste n'est pas celui qui cherche à s'informer, informer, témoigner, divertir, ou se divertir, par la danse, la musique, le spectacle. A ce compte, tous les archéologues, historiens et les artistes un tant soit peu inspirés par les répertoires non contemporains seraient des passéistes. Le passéiste ajoute un jugement de valeur vis à vis du passé dont il regrette certains aspects au détriment du présent et de l'avenir. Personnellement, je suis un peu passéiste en ceci que j'ai tendance à méjuger les danses contemporaines, au bénéfice de danses issues de la tradition (il faut dire, qu'il est plus difficile d'apprécier des danses que l'on ne sait pas danser).



Une dernière tirade sur le sujet des spectacles folkloriques, et après, c'est promis, j'arrête. Une nouvelle fois, nous constatons une feinte incompréhension entre les tenants du spectacle et les tenants du spectacle. Pardon, je veux dire, entre ceux qui, en plus de (se) divertir, prétendent faire passer un message (rapport aux traditions, au patrimoine, ...), qui se limitent au niveau artistique pour cette raison, et ceux qui ne prétendent qu'à (se) divertir, sans vouloir faire passer de message, mais qui vont pouvoir ainsi développer l'esthétique du spectacle.

Les premiers gagneraient à sérieusement travailler leurs sources, à ne pas hésiter à se remettre en cause, quitte à se limiter dans le message qu'ils veulent faire passer. Par exemple, dans le Berry, de nombreux groupes, dont le mien, présentent encore les femmes en tenue de "bergère du Centre" (cf iconographies), comme si il était représentatif du vêtement paysan féminin local de l'époque. Pas de problème si le public le sait, mais que de non-dits le laissent croire qu'il s'agit du costume traditionnel berrichon!

Les seconds gagneraient à s'assurer que leur public, plein de préjugés, soit suffisamment informé pour ne pas entendre un message là où il n'y en a volontairement pas. Et vu les préjugés concernant les danses, les musiques et les costumes... je ne comprends pas qu'on puisse à la fois dire que l'important c'est la danse, pas le costume, et présenter des danses en costumes sur des airs traditionnels. N'utiliser le sabot ou tel autre accessoire vestimentaire que pour le plus qu'il apporte au caractère de la danse ? A moins de brouiller les pistes avec des instruments contemporains, des airs "néo-trad", des costumes à la Decouflé, le public va évidemment s'imaginer qu'il assiste non pas à un simple divertissement de très grande qualité, mais à un spectacle folklorique, c'est à dire porteur de message sur le folklore. Le public a compris que le costume et la musique ne sont pas essentiels pour comprendre le message d'une comédie de Molière, mais ce n'est pas encore le cas avec nos spectacles, même si le mot "tradition" n'est pas prononcé.

Dans un cas comme dans l'autre, les groupes folkloriques sont responsables depuis des décennies des préjugés du public actuel. Il leur revient de chercher au moins à les corriger. En informant, encore et toujours, le public de ce qui est traditionnel et de ce qui n'est pas traditionnel dans le spectacle présenté. Savoir ce que l'on fait et pourquoi on le fait n'est pas suffisant, si le public ne le sait pas! On ne peut pas s'en laver les mains. Il n'y a pas de honte à préciser que l'on présente des enchainements créés à partir de pas représentatifs de tel ou tel pays, mais que la forme traditionnelle de la danse était différente, que pour souligner telle chose, on se permet tel ajout, dans un costume qui est... ou qui n'est pas... et pour telle raison... et même faire des clins d'oeil aux compositions ou chorégraphies récentes. Si il y a trop de choses à dire, et bien que ce soit affiché, avec une carte géographique et quelques documents iconographiques dans un coin de la salle, mais au moins le public aura été prévenu, et ceux qui ne veulent pas rester confortés dans leurs préjugés auront le loisir de s'informer et faire la part des choses entre Art actuel et traditions. Bien sûr, il faut aussi éduquer les membres des groupes. Que chacun connaisse les sources d'inspirations des danses, et le but du spectacle, au cas où il aurait à en parler en public.

#65 + Partager stephaneB

stephaneB
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 182 messages
  • Localisation: auvergne

Posté 25 févr. 2008 - 17:11

Une réponse à tous ces détournements d'idées, genre j'ai jamais dis qu'il fallait pas mettre de technique en spectacle(d'ailleurs bien au contraire viens voir notre prochain spectacle), mais qu'il fallait la mettre en évidence, et sa c'est un détournement parmi tant d'autres, je ne prendrai pas plus le soin de répondre pour aller seulement à l'essentiel.

Moi ce qui m'interresse c est de trouver l'alchimie entre le MESSAGE du passé et L'ENERGIE actuelle, pour résumer, je m'en fou (en matière de spectacle je redis!!!) de savoir pourquoi la bergère du Berry portait un chemisier bleu blanc ou rouge, mais plutôt pourquoi elle était bergère, ça cela m'interresse beaucoup plus (dans quel esprit est-elle cette bergère, quelle force d'humanité peut-elle nous apporter) et si il faut mettre des costumes a la découflé pour comprendre ce message (mais je ne décide pas de tout je suis simple chorégraphe!!!!), et bien allons y alors (encore une fois je parle de spectacles, les informations plus pointues concernant costumes ou autres sont impossibles a expliquer en spectacle, réservons cela pour des rencontres ludiques avec un public averti, ou prêt a entendre, et présent pour cela).
Maintenant exécuter (en spectacle!!!!) des reliques sans y trouver mon compte car plus dans l'esprit actuel, donc répéter sans vivre ce que j'exécute, ben proute, non merci.

Ah wi aussi, je suis pas spécialiste non plus de la danse contemporaine, mais le danseur contemporain apporte une expression, un sentiment à ce qu'il dit.
Les danseurs folkloriques feraient bien de s'en inspirer, oui oui, car à l'époque nos ancêtres exprimaient bien des choses aussi, ils vivaient le moment présent, comme le font nos jeunes danseurs actuels, mais a notre époque quoi!!! maintenant!!!
Beaucoup de groupes folkloriques ne font que répéter, mais que vivent-il personnellement sur scène, offrent t-ils leur caractère, leurs humeurs à travers ces danses et ces musiques qui ne symbolisent plus l'état actuel du monde trad de nos jours?

Pour ce qui est des messages à faire passer sur scène d'un point de vue faits authentiques, faut aller à l'essentiel, c'est au peuple que l'on s'adresse, pas aux membres de l'académie. Par exemple, un thème sur les vendanges, tu vas montrer un gamin pilant pied nu le raisin, cela parle à tout le monde et c'est facile a exprimer, maintenant expliquer scéniquement pourquoi les costumes sont de telle ou telle couleur, accroche toi, tu vas t'embourber (euh, ce n'est qu'UN exemple parmi tant d'autres).

Voila quelques réponses aux détournements d'idées, toutes ces dernières réflexions offrent l'opportunité à d'autres détournements d'idées. Toutes ces parenthèses sont bien posées pour préciser les choses de manière à comprendre plus distinctement mes propos.
Alors oui,il faut divertir tout le monde, ceux qui regardent ton spectacle, mais il faut aussi penser à ceux qui font ton spectacle, cela s'appelle le partage dans la diversité, sinon ton groupe il va se casser la gueule...

#66 + Partager Yannick

Yannick
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 553 messages
  • Localisation: Clermont-Ferrand/ Cusset
  • Activité(s):professeur d'espagnol

Posté 25 févr. 2008 - 17:57

Bien, j'ai visionné à nouveau la vidéo en me concentrant cette fois-ci davantage sur la musique. Eh bien je puis dire que je suis agréablement surpris: j'ai l'habitude de vadrouiller dans les groupes folkloriques de la région de Vichy et le niveau musical est loin d'être le même.

En effet, je n'ai relevé que très peu de fausses notes, l'ensemble est fluide, cohérent, les enchaînements sont clairs et précis, les ornements, justes et bien placés. En outre, les quelques contrepoints en mouvement semblable sont simples et efficaces et les accords à la main droite par les accordéons viennent ponctuer allègrement les fins de phrases mélodiques. Bref, l'ensemble est coordonné, synchro, il n'y a pas de décalages, tout est propre.

Ceci étant dit, comme le soulignait je ne sais plus qui, il est regrettable que l'on n'entende pas assez la vielle, car c'est un instrument qui a un grand rôle rythmique et apporte beaucoup de punch au spectacle.

D'autre part, on notera quelques fluctuations des tempi (plutôt des ralentissements que des accélérations) qui plombent un peu l'ensemble mais elles sont, somme toute, asses rares.

Moins rares, mais pas non plus très récurrentes, enfin, cela dépend des bourrées, et là je m'adresse aux accordéonistes, certains appuis et attaques inhérents à la bourrée ne sont pas toujours respectés et c'est là toute la difficulté de bien les rendre au diatonique. Je m'explique: à certains moments, le phrasé de la bourrée n'est pas toujours bien fidèle car les accents ne sont pas assez marqués, ce qui fait que l'on a l'impression d'écouter de la valse plus que de la bourrée.

Par ailleurs, on regrettera qu'il n'y ait pas davantage de moments de pause, de respiration, comme le soulignait StéphaneB pour la danse. En effet, bien qu'il est vrai que ce spectacle met à l'honneur une danse tonique, la bourrée à trois temps, rien n'empêche, pour calmer le jeu de temps en temps, de réserver quelques parties à des soli ou duos, pour ensuite rebondir sur les tutti, qui auraient de ce fait plus d'impact, tout en respectant les choré et les enchaînements de danse, bien sûr.

Pour terminer, je donnerai un avis plus personnel concernant le répertoire, et c'est ce qui fait que le folklore dit "authentique" me rebute autant. Je suis bien conscient que l'on ne peut trop y changer car les danses représentées mettent en scène des chorégraphies "authentiques" et les morceaux doivent correspondre à ces chorégraphies anciennes, mais cette paillassée de morceaux ennuyeux, souvent laids, primaires, inintéressants à jouer peut lasser, et les musiciens, et les spectateurs à cause de son caractère répétitif et lancinant. La semaine dernière, je suis allé dépanner mon ancien groupe folklorique et cela faisait longtemps que je ne m'étais pas autant ennuyé sur scène. C'est pourquoi il serait heureux, pour rompre un tant soit peu la monotonie, si l'on ne peut changer le répertoire, au moins d'orchestrer un minimum les morceaux pour que ceux-ci soient plus plaisants à jouer. Je pense que quelques arrangements simples et efficaces viendraient embellir le répertoire sans pour autant nuire au caractère authentique qu'il affiche. Enfin, c'est mon humble avis!!

#67 + Partager Sorcier

Sorcier
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 843 messages
  • Localisation: Dijon
  • Activité(s):Sage Femme
  • Groupe(s):Sorciers Vaudoux
  • Instrument(s):Cornemuse, basse, violon, diato, etc...

Posté 25 févr. 2008 - 18:28

ouais hey !!!

là je suis plus du tout d'accord !! faut pas filer des idées comme ça à nos concurrents de Dijon !!

Qu'est ce que c'est que ça !?!!

...

bon à part dire des conneries, j'ai cru entendre que les Enfants du Morvan étaient actuellement dans une "réorganisation" de leur spectacle, dans des interrogations importante.

Plus on sera nombreux à leur dire des choses, plus ils s'orienteront vers un consensus qui pourra être, ma foi, très intéressant. ça apporte de l'eau au moulin.

Dites les EDM ... à quand un spectacle commun avec nous ? ça m'intéressse de plus en plus depuis Cuisery, y'a vraiment un coup ENORME à jouer en s'associant. Enfin ... moi j'dis ça ... j'dis rien ;)

#68 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 128 messages

Posté 25 févr. 2008 - 21:53

[quote name="stephaneB"]Pour ce qui est de la technique, je crois qu'il faut qu'elle soit, ou bien mise en évidence, ou qu'elle ne rentre pas dans l'interet de la construction de l'enchainement, entre les deux on s'adresse à un public de connaisseur, et pour du scénique faut pas rever, il vaut mieux garder cela pour de l'atelier de démonstration ou d'apprentissage, avec explications.[/quote]Je n'ai pas volontairement cherché à détourner quoi que ce soit, je me suis permis d'interpréter ce passage que je n'avais pas très bien compris, en effet:[quote name='"Rodrigue"]je crains que' date=' même face à un public peu averti, l'abandon des pas techniques au profit de chorégraphies complexes[/quote']

L'exemple de la bergère, c'était pour dire qu'il n'y avait pas de bergères, en fait, seulement des fermières qui, entre autres, pouvaient avoir à garder un troupeau, ou qui envoyaient une fille de (la) ferme, parce qu'elles avaient autre chose à faire de plus rentable. Tu vas dire que je pinaille et qu'on s'en fout en spectacle. D'accord, sauf lorsqu'on fait porter à des quadragénaires ou sextagénaires des vêtements d'adolescentes, ou lorsqu'on laisse croire, par ommission, que le bon peuple berrichon était exclusivement pastoral. Je suis indécrottable... Sinon bonne idée pour le gamin au pressoir. Mais si la quantité de raisin à fouler est importante, je dirais même plus: plusieurs adultes nus... ou plutôt en chemise, retroussée et nouée comme un pagne. Pour la tenue précise des fouleurs au pied des vignobles berrichons, il faudrait que je me renseigne. Indécrottable...

Stéphane, Yannick, je sais bien que la musique trad mal jouée c'est chiant, comme la danse trad mal dansée d'ailleurs.
Ce n'est pas pour rien que pas mal de groupes dissimulent leur médiocrité en déployant un effectif pléthorique, là où un duo (ou solo) de musiciens traditionnels ou un couple de danseurs suffiraient.
Il n'y a quand même pas qu'au tango où le regard peut être capté par de beaux danseurs. Après c'est sûr qu'une super chorégraphie, comme certaines dont on a le secret en Berry, ça en impose forcément au public qui ne regardera pas trop les pieds. Maintenant, si en plus d'une chorégraphie au point, on a les pas, les postures, la jeunesse, le feu dans les regards, etc., et bien c'est... c'est comme les vidéos qui sont partagées ici: il y a quelque chose qui passe dans l'assistance, c'est certain. De même si un super arrangement enjolive bien des mélodies, il ne suffira jamais à pallier aux petits défauts que vous arrivez à déceler dans un jeu d'ensemble, et qui font que le danseur exécutera la danse plutôt qu'être transporté par elle.

#69 + Partager Chamusique

Chamusique
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 923 messages
  • Localisation: Ambierle (Loire)
  • Groupe(s):La Tourmentine (folk généraliste) Tchernobal (bal rock)
  • Instrument(s):saxo, clarinette, musettes, whistles, trucs à vent, électronique...

Posté 25 févr. 2008 - 22:01

Pour terminer, je donnerai un avis plus personnel concernant le répertoire, et c'est ce qui fait que le folklore dit "authentique" me rebute autant. Je suis bien conscient que l'on ne peut trop y changer car les danses représentées mettent en scène des chorégraphies "authentiques" et les morceaux doivent correspondre à ces chorégraphies anciennes, mais cette paillassée de morceaux ennuyeux, souvent laids, primaires, inintéressants à jouer peut lasser, et les musiciens, et les spectateurs à cause de son caractère répétitif et lancinant. La semaine dernière, je suis allé dépanner mon ancien groupe folklorique et cela faisait longtemps que je ne m'étais pas autant ennuyé sur scène. C'est pourquoi il serait heureux, pour rompre un tant soit peu la monotonie, si l'on ne peut changer le répertoire, au moins d'orchestrer un minimum les morceaux pour que ceux-ci soient plus plaisants à jouer. Je pense que quelques arrangements simples et efficaces viendraient embellir le répertoire sans pour autant nuire au caractère authentique qu'il affiche. Enfin, c'est mon humble avis!!


Je souscris entièrement, le plus dur étant de convaincre les gens de changer leurs habitudes. Améliorer les choses sur le plan de la musique contribuerait sans doute à combler quelque peu le fossé et à resserrer les rangs... je me comprends, vous me suivez ? (Décidément, ce soir je suis d'un confus... désolé...)

#70 + Partager Laulau

Laulau
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 182 messages
  • Localisation: Bourges
  • Activité(s):Formatrice informatique
  • Instrument(s):accordéon, cornemuse

Posté 26 févr. 2008 - 10:27

Bon alors je vais réagir ici de mon point de vue de musicienne ayant participé à ce spectacle...

Tout d'abord merci Yannick pour tes compliments sur le niveau surprenant à l'orchestre, ça fait plaisir mais je crois que c'est parce que on n'entend pas très bien sur la vidéo lol! J'ai bien réécouté hier et c'est vrai que la vielle est quasi inexistante... moi j'entends une cornemuse (normal il n'y en avait qu'une) et un accordéon principal voire un deuxième moins fort.

Pour construire cet spectacle à la musique, il nous a été demandé d'enchainer tous les morceaux... étant tout de même nombreux il nous a semblé difficile que tous les musiciens fassent les enchaînements (en plus ça signifie se souvenir du morceau suivant et ça ce n'est pas évident pour tout le monde). On a donc décidé qu'à chaque changement, un accordéon joue la première phrase du nouveau morceau seul et ensuite tout le monde reprend. Autant dire que le spectacle reposait tout de même pas mal sur cet accordéon car une erreur de morceau enchainé dans la mélodie ou autre et c'était fichu les autres musiciens ayant avoué juste avant d'entrer sur scène que si cet accordéon avait un trou de mémoire eh bah ils ne savaient pas quoi faire!!!!

J'ai noté aussi les fluctuations de tempi mais c'est vrai que dans le vif du spectacle c'est dur à gérer... effectivement pour une danse en particulier il y a un ralentissement, volontaire de la part de l'accordéon qui fait l'enchainement car pour les danseurs il ne faut pas la faire aussi rapide que la précédente... toujours pour cette même danse, j'ai noté aussi le côté "valse" dans la mélodie... alors là je te réponds Yannick que je suis tout à fait d'accord pour un cours d'accordéon avec toi sur les accents dans la bourrée et comment éviter de donner ce côté valse!!!! :-)

Quant à la monotonie des morceaux, je suis à 200% d'accord avec toi!!!! Ces morceaux sont rébarbatifs, surtout quand on les joue depuis 15-20 ans. Pour ce spectacle là en particulier, l'accordéon qui menait le tout à la musique ne s'est pas permis trop d'arrangements car les danseurs ont besoin de la mélodie principale sinon ils sont perdus et les autres musiciens ne sont pas forcément capables de travailler des arrangements. Il aurait été possible de faire un chouette truc avec la cornemuse qu'on entend mais cette personne (mon petit frère (pas Emir, l'autre) alors je peux dire ce que je veux!) s'est ramené la veille du spectacle! autant dire trop tard pour bosser qqchose! C'est dommage car il en est capable et ça aurait amené un plus au spectacle.

Le problème existant aussi au sein des EDM est le nombre croissant de musiciens. L'orchestre est beaucoup trop important à mon goût pour bosser qqchose... en plus la plupart étant débutant ou pas forcément à l'aise il est difficile de compliquer les choses... la politique aussi de cet orchestre est que tout le monde doit pouvoir jouer, ce qui est bien en soi mais ce qui a comme conséquences de ne jouer que des morceaux "simples" pour contenter tout le monde.
Les musiciens plus confirmés se lassent, n'y trouvent pas leur épanouissement car s'ils veulent faire des morceaux plus complexes ça passe mal car les autres ne jouent pas, se sentent exclus... du coup les musiciens les plus confirmés s'en vont ou ne viennent que rarement...

Malgré tout, j'ai vraiment été ravie de participer à ce spectacle qui était une première pour nous (et une dernière pour moi...).

#71 + Partager Sorcier

Sorcier
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 843 messages
  • Localisation: Dijon
  • Activité(s):Sage Femme
  • Groupe(s):Sorciers Vaudoux
  • Instrument(s):Cornemuse, basse, violon, diato, etc...

Posté 26 févr. 2008 - 10:39

Salut Laulau !

Le problème existant aussi au sein des EDM est le nombre croissant de musiciens. L'orchestre est beaucoup trop important à mon goût pour bosser qqchose... en plus la plupart étant débutant ou pas forcément à l'aise il est difficile de compliquer les choses... la politique aussi de cet orchestre est que tout le monde doit pouvoir jouer, ce qui est bien en soi mais ce qui a comme conséquences de ne jouer que des morceaux "simples" pour contenter tout le monde.
Les musiciens plus confirmés se lassent, n'y trouvent pas leur épanouissement car s'ils veulent faire des morceaux plus complexes ça passe mal car les autres ne jouent pas, se sentent exclus... du coup les musiciens les plus confirmés s'en vont ou ne viennent que rarement...


ça se ramène en gros à ce que disait Yan sur les groupes de folklore aujourd'hui. La vision "minable" des musiciens sur la musique. Tout ce qui est difficile à jouer, ben on le joue pas.

Je connais des Bourrées 3 temps mineures ou modales complètement folles ( je suis sûr que tu les connais aussi ;) ) mais évidement, je rejoins ton approche, faut pas forcément des débutants ... :S

C'est sûr qu'ensuite, les bons veulent franchir le pas et avancer, et les groupes, dans leur majorité, refusent de le faire. C'est bien dommage.


Ha aussi !
te fait pas de bile pour ton niveau d'accordéon. Je l'ai toujours trouvé épuré, mais sans flon-flon inutiles et très propre ^^

allez à la revoyure !

#72 + Partager Laulau

Laulau
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 182 messages
  • Localisation: Bourges
  • Activité(s):Formatrice informatique
  • Instrument(s):accordéon, cornemuse

Posté 26 févr. 2008 - 10:48

T'inquiète pas pour moi, je suis tout à fait consciente de mon niveau en accordéon!!! Je suis très très loin derrière des Lucas, Yannick, Quentin ou autres... mais je m'en accomode très bien!
Mais j'essaie de m'améliorer en faisant des stages et en prenant tous les conseils qu'on veut bien me donner!!!

#73 + Partager luce

luce
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 422 messages
  • Localisation: Jouy en Josas

Posté 26 févr. 2008 - 13:51

voila je m'en mèle encore

juste une petite réfléxion en ce qui concerne l'explication des costumes sur scène pour stephaneB tu dis que ce n'est pas important voir pas réalisable sur un spéctacle
pour ma part j'ai prit par a des spéctacles où les costumes étaient expliqués et les gens ont bien rigolé ça entrait parfaitement dans le spéctacle
faut juste trouver la manière de la faire et surtout savoir de quoi on parle(c'est souvent pas le cas, si c'est pour entendre dire que les gens dansaient en sabots... autant c'en passé)

#74 + Partager Arcajack

Arcajack
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 006 messages
  • Localisation: S&L

Posté 26 févr. 2008 - 14:10

En réponse aux deux derniers postes de Laulau et Sorcier:

Laulau, 300% d'accord avec toi...Le nombre de zicos...etc...mais nous sommes dans des associations et c'est pas facile à gérer...Nous avons exactement les mêmes faits chez nous à Arcadanse. J'ai suggérer une fois de plus partager "le boulot": les uns sur une suite, les autres sur une autre suite...J'ai aussi proposé qu'on pouvais avoir des "titulaires" et d'autre un peu moins affuté...un peu comme dans une équipe sportive...On m'a fait comprendre que dans une assos, çà n'était pas souhaitable...Alors tout le monde joue au détriment de réels progrès...Si nous progressons, mais tranquillou....Et puis il y a les limites techniques de chacun! Perso je suis quasi au taquet...Et y'a pas foule pour me remplacer...alors je reste...mais je cède volontier ma place...
Pour Sorcier: Après, quand on veut aller plus loin, se pose un problème de technique...les arrangements oui et oui...seulement si par exemple on fait une partis B' en mineur par une vielle....suivant la sono...bin y'a ou y'a pas !!! Puis le moins à l'aise qui se recule du micro...on pousse un peu et paf...çà larsen...les pb sont innombrables...tu connais mieux que moi tous ces pb.Pis des fois le sono a même jamais vu une vielle !!!Comment veux-tu !!
(sourtout quand on sais les dégats que provoque une vielle dans les circuits électronique des ampli et autre machine)lol
-Plus un truc pour les postes précédants: ok les morceaux ont traversé la Loire depuis 100 ans ....machin ...machin....Mais le deuxième de votre suite, c'est bien la Tournijaïre et çà me parait typiquement Auvergne?

#75 + Partager stephaneB

stephaneB
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 182 messages
  • Localisation: auvergne

Posté 26 févr. 2008 - 14:38

Oui luce, je suis d'accord avec toi, mais cela vaux quand tu a 1h30 de spectacle, et quand ton spectacle est orienté pour un public francophone, et dans des conditions particulières.
On parle bien de spectacle de danses, et non pas de comédie musicale ou danses chants et théâtres sont mélangés.
Mais quand tu as que 20 minutes de spectacle, ou que tu danses devant 2000 personnes, ou quand c'est un spectacle que tu exécutes à l'étranger, l'explication des costumes théâtralement parlant est beaucoup moins évidente, et imagines quand les trois sont réunis.

Après il faut adapter ton spectacle aux situations que tu rencontres.
Un exemple, nous avons fait une animation spectacle dans une fête de village, où la proximité du public permettait de captiver l'attention des spectateurs sur la distinction des costumes. Cela, pour nous, s'improvise plus ou moins en temps réel.

Les spectacles doivent être universels, ils doivent être aussi bien appréciés à l'étranger qu'en France, ils doivent être destinés aussi bien pour des petites scènes comme pour des grandes scènes.
Il faut vraiment réussir à adapter les spectacles en fonction des scènes que l'on rencontre, mais vu que les groupes folkloriques ne sont que des amateurs, et que pour la plupart ils n'ont qu'une répétition par semaine, un moment donné il faut faire un choix, et bidouiller le reste en connaissance de cause.

Un autre petit exemple, t'imagines dans la situation des EDM , spectacle au Zenith de Dijon, ayant que 10-15 minutes de spectacle, présenter leurs costumes!!!???...je crains que ce ne soit vraiment pas approprié à ce que l'on attend d'un groupe folklorique sur de telles scènes.

Mais la mise en scène de la présentation des costumes est bien entendu une excellente idée, mais il faut alors que cela soit une priorité pour présenter qqchose qui est l'équivalence en qualité d'une suite de danses bien réalisée, et surtout, encore une fois, que la scène soit appropriée à cet art.
Mais bon, chacun sa politique, et elle est forcement différente en fonction des capacités et des perspectives de chacun.

Désolé de m'éloigner du sujet par moment...mais ça c'est la passion !!!

#76 + Partager Yannick

Yannick
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 553 messages
  • Localisation: Clermont-Ferrand/ Cusset
  • Activité(s):professeur d'espagnol

Posté 26 févr. 2008 - 16:04

Pour construire cet spectacle à la musique, il nous a été demandé d'enchainer tous les morceaux... étant tout de même nombreux il nous a semblé difficile que tous les musiciens fassent les enchaînements (en plus ça signifie se souvenir du morceau suivant et ça ce n'est pas évident pour tout le monde). On a donc décidé qu'à chaque changement, un accordéon joue la première phrase du nouveau morceau seul et ensuite tout le monde reprend. Autant dire que le spectacle reposait tout de même pas mal sur cet accordéon car une erreur de morceau enchainé dans la mélodie ou autre et c'était fichu les autres musiciens ayant avoué juste avant d'entrer sur scène que si cet accordéon avait un trou de mémoire eh bah ils ne savaient pas quoi faire.



Bonjour Laulau, c'était qui l'accordéoniste principal(e), c'était toi? Si c'était toi, chapeau, parce que je sais combien il est dfficile de se rappeler tous les airs, et ça rajoute un stress supplémentaire...

toujours pour cette même danse, j'ai noté aussi le côté "valse" dans la mélodie... alors là je te réponds Yannick que je suis tout à fait d'accord pour un cours d'accordéon avec toi sur les accents dans la bourrée et comment éviter de donner ce côté valse!!!! :-)


Oui, sachant que la critique est facile, et l'art est difficile. Je ne suis pas un grand spécialiste de la bourrée à 3 temps, les amis auvergnats y arrivent bien mieux que moi!! Mais bon, à notre prochaine rencontre, je veux bien te donner quelques petits tuyaux...

Pour ce spectacle là en particulier, l'accordéon qui menait le tout à la musique ne s'est pas permis trop d'arrangements car les danseurs ont besoin de la mélodie principale sinon ils sont perdus et les autres musiciens ne sont pas forcément capables de travailler des arrangements.


Oui, je connais le problème, j'ai moi-même pris de belles charges lorsque je faisais quelques petites variations dans mon ancien groupe folklorique.

Il aurait été possible de faire un chouette truc avec la cornemuse qu'on entend mais cette personne (mon petit frère (pas Emir, l'autre) alors je peux dire ce que je veux!) s'est ramené la veille du spectacle! autant dire trop tard pour bosser qqchose! C'est dommage car il en est capable et ça aurait amené un plus au spectacle.


Ah, c'est donc Romu, le cornemuseux. Oui, c'est vrai qu'il gère pas mal à la cornemuse, ton petit frère.

#77 + Partager Laulau

Laulau
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 182 messages
  • Localisation: Bourges
  • Activité(s):Formatrice informatique
  • Instrument(s):accordéon, cornemuse

Posté 26 févr. 2008 - 16:49

Merki Yannick ^^

Vivement notre prochaine rencontre alors!!!!

#78 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 805 messages

Posté 26 févr. 2008 - 18:07

Je ne suis pas un grand spécialiste de la bourrée à 3 temps, les amis auvergnats y arrivent bien mieux que moi!!


J'osais pas te le dire Yannick mais c'est vrai que t'es souvent à la rue sur les bourrées trois temps! :lmao: (sacré Yannick!...)

#79 + Partager luce

luce
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 422 messages
  • Localisation: Jouy en Josas

Posté 26 févr. 2008 - 21:32

En effet stephaneB je pensais a un spectacle de 1h30 pour moi 20 minutes c'est trop cours pour l'appellé un spectacle (ce n'est que de la terminologie et en plus c'est la mienne)
de plus on peut faire passé plus que l'histoire de costume même a un public étranger.(c'est toujours mon point de vue et je sais que la majorité des gens ne pense pas pareille)

Pour ma part je pense que chaque spectacle doit être unique et travaillé en fonction de leur destination (une représentation au zénith de 20min est différente d'un spectacle de 1h30 dans une petite salle)

#80 + Partager stephaneB

stephaneB
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 182 messages
  • Localisation: auvergne

Posté 27 févr. 2008 - 01:30

Je sais pas comment fonctionnent exactement les autres groupes folkloriques luce, mais pour notre part, nous avons un grand spectacle travaillé d'environs une heure, mais divisé en partie de 10 à 20 minutes.
Il nous arrivent que très rarement de présenter les une heure d affilée, car en général nous participons à des festivals dont la durée total de la prestation demandée atteint rarement les 30 minutes par...petit spectacle journalier !!! mais plein de petit spectacle répété tout les jours...sa usent sa usent, plein de petits spectacles sa usent les sabots.

Si je puis me permettre concernant les zikos.
Sur simple constatation d'une expérience qui date et est pérenniser maintenant, outre avoir attirer du zikos de qualité par le fait d'avoir évoluer chorégraphiquement, et donc musicalement, le fait de mettre un chef d'orchestre motivé et compétent peut aussi engendré une envie de se surpasser et de se mettre au service du groupe ( comme le font les danseurs) de la part des musiciens n'ayant pas compris que musique et danse dans un ensemble folk ne font qu'un.
Ensuite, cela suit ou pas, mais cela ne doit pas mettre en péril l'envie d'avancer.
Il faut que chacun y trouve son compte, et il me semble que le compte d'un musicien( comme celui du danseur!!) c'est d'évoluer non ?
Et c'est bien en prônant cette politique que nous n'avons plus de problème, dans l'immédiat, à ce sujet dans notre groupe.
J'ai même l'impression parfois que les zikos sont plus motivés que les danseurs!!!



Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : vidéo

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)