Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
* * * * - 9 note(s)

Code de la route pour bal


  • Veuillez vous connecter pour répondre
370 réponses à ce sujet

Sondage : Code de la route

Un code de la route pour les bals neccessaire?

Vous ne pouvez pas voir les résultats du sondage tant que vous n'avez pas voté. Veuillez vous connecter et voter pour voir les résultats.
Vote Les invités ne peuvent pas voter

#141 + Partager Tya

Tya
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 250 messages

Posté 27 mars 2014 - 10:56

Lanost,

 

Tu as oublié le "premier" Niveau :

 

   0. Je veux juste que la danse se termine vite.


  • Lanost aime ça

#142 + Partager Lanost

Lanost
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 221 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 27 mars 2014 - 11:02

Lanost,

 

Tu as oublié le "premier" Niveau :

 

   0. Je veux juste que la danse se termine vite.

 

Cela fera partit d'un prochain sujet. Mais j'ai hésité à le mettre.

 

Ca va faire plaisir à Torpen ! :)

 

Je l'avait déjà raconté à Pierre Yves il me semble ou c'est à toi, tu en fais partit non ?



#143 + Partager Ludoman

Ludoman
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 734 messages
  • Localisation: Montreuil
  • Groupe(s):Flor de Zinc - Duo Besson Rio - Tizhde'i - Boulas Rio
  • Instrument(s):Accordéon chromatique

Posté 27 mars 2014 - 11:04

Ca va faire plaisir à Torpen ! :)

 

Je l'avait déjà raconté à Pierre Yves il me semble ou c'est à toi, tu en fais partit non ?

 

Non, pas à moi.

J'ai fait 2 remplacements il y a quelques années  :moon:



#144 + Partager deniis

deniis
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 539 messages

Posté 27 mars 2014 - 11:52

À la fin de la danse elle lui glisse gentiment que ce n’est pas grave, cela arrive facilement quand un homme prend du plaisir à danser, et lui tout penaud lui répond, « ah! ça! Bah, attend. » Tout en disant cela il fourre sa main dans le pantalon et sort de son slip une paire de chaussette…

 

 

c'est un peu gros comme situation, quant même  ^^U

il a pas plutôt sorti la paire de chaussettes de sa poche de pantalon ? chaussettes qu'il vient d'enlever pour danser pieds nus ?

 

 

dans les deux cas, c'est très drôle comme anecdote


Modifié par deniis, 27 mars 2014 - 11:53.


#145 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 800 messages

Posté 27 mars 2014 - 21:08

J'ai une autre anecdote où le même gars avait sorti un slip de sa chaussette et c'était nettement plus gênant.


  • Lanost, Ludoman, Jérémie et 1 autre aiment ça

#146 + Partager Lanost

Lanost
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 221 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 31 mars 2014 - 09:35

c'est incroyable car depuis mon écrit sur la chaussette, j'ai des demande de partout, n'en jetez plus, je ne sais pas pourquoi il avait une chaussette dans son slip, je vous retranscris l'histoire tel qu'elle est raconté depuis son origine.

 

à noter aussi, que je suis toujours à la recherche d’anecdote rigolotes ou incongrues et du coup hésitez à me Mp pour que je vous collecte. je vais commencer à être à court d'histoire pouvant coller à mes prochains sujets en préparation.



#147 + Partager Lanost

Lanost
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 221 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 11 juin 2014 - 15:17

Le refus :

 

Bonjour, bonsoir,

Voilà un nouveau code de la route qui va pouvoir aiguiller pas mal de personnes.

En effet, j’observe régulièrement des discussions sur les façons de refuser les danses, car dans ces discussions tous sont d’accord sur un point « on ne refuse jamais de danse, mais parfois on est obligé » c’est un non-sens évidement que de ne jamais refusé de danse, sauf cas exceptionnels.

Moi dans ma vie personnelle je fais l’inverse je n’invite jamais, car à l’époque où j’invitais tout le monde, je m’étais surpris à recevoir pas mal de refus, pas des « non, je suis fatiguée » ni des « non merci pas celle-ci cette danse ne me plait pas », mais juste des « NON » avec à peine le regard disposé à me regarder.

Des refus on en prend tous les jours, mais j’ai fait mes petits compte lors d’un festival, sur 156 invitation lancé à la volée sur des inconnues, avec qui je n’ai que pour lien d’être au même festival, et bien j’ai pu mettre sur mon petit carnet 96 coches de refus dis « sec » un non court et concis, sans concession possible. Alors à deux tiers de refus, pour un « champion du monde, ça relativise le coup du « je ne refuse jamais une danse » moi je le pratique et je ne connais personne à ce jour qui pourra vous attester que je lui ai refusé une danse sèchement quelle qu’elle soit.

Oui car refuser une danse ne devrait pas selon les bonnes règles de bal ce faire avec un simple « Non » il convient toujours d’invoquer une raison si minime qu’elle soit.

Certes on s’engage à dire oui tout le temps, mais dés fois il faut savoir dire non, car son corps fatigue, car il fait soif, car écouter c’est mieux, car son odeur n’est pas supportable, car danser avec des concombres on a assez donné du bal.

Je n’ai malheureusement pas de recette miracle pour savoir si la personne qui invite va pouvoir satisfaire un minimum ses exigences de danse, car oui on à chacun nos attentes. N’invitant plus personne j’ai mis mes attentes de côté et je danse un point c’est tout.

Refuser une ne doit pas être un calvaire, il faut juste être polie faire un sourire et invoquer la plus ou moins bonne raison.

 Ne pas dire avec le sourire :

  • Toi tu es moche, je ne veux pas.

Préférez :

  • J’ai un(e) amie qui m’a demandé de lui réserver cette danse

Ne pas dire non plus :

  •  non merci, je t’ai vu danser et il faudrait prendre des cours avant tu ose m’inviter.

Dites avec tact et conviction :

  • Non merci, je viens d’enchainer quelques danses et j’aimerais me reposer afin d’écouter le morceau.

Et profitez aussi pour envoyer cette personne vers une connaissance que vous haïssez cordialement en lui disant que cette personne est désireuse de danser.

Le refus n’est pas quelque chose de méchant, c’est aussi un moyen de permettre de passer une bonne soirée sans ce faire parasiter par des éléments qui ne nous plairaient pas.

Par la même ce faire refuser une danse ne veut pas dire que cette personne à lu mon sujet et qu’elle connait maintenant deux trois astuces de refus.

 

 

L’anecdote :

 

Lors d’un de mes sujets sur les codes j’ai parlé de ma plus belle rencontre avec une demoiselle en danse.

Ici je vais vous parler d’une de mes pires expériences de bal.

C’était il y a de cela quelques années j’habitais encore en France dans ma Belle Lorraine, et chaque année il y a une des plus grosse nuit du folk à Toul, 12 groupes de 18h à 5h, 1400 personnes de moyenne en taux de fréquentation. Ce soir-là il y avait le groupe Avalanche qui jouait, un groupe d’ensemble de cornemuseux de Lorraine, il était en milieu de set de bal, et annonce une valse, danse des plus commune et rependue qu’elle soit en bal. Cela faisait 3 min environ que cette danse avait débuté, quand cette jeune femme est venue m’inviter, je l’avais vue venir de loin, elle n’était désagréable à regarder, et formait un ensemble qui se tient.

Comment ne pas refuser une danse sachant que cela est bientôt sur la fin, alors après deux trois esquisse de pas, Le Lanost s’élance et montre ses atouts à la valse (sa danse préféré) 3 min de passé je ne risquais sans me tromper d’en avoir pour 2 min au grand max.

La jeune femme prenait pas mal de plaisir à danser, lorsque je plaçais quelques accélérations elle les accompagnait de petit cri style « wouuuuhouuuu » « aahhhhaaaaaaaaaaa », je ne connaissais pas cette femme, et après l’un de ses petits cri elle me regarde fixement et me dis « tourne, vas-y tourne, j’aime ça » alors gentil comme je suis-je m’exécute, à mon grand malheur dois-je vous dire car là tout bascule, comment passer d’une danse sympa pas trop longue, à l’horreur suprême, cette femme sauta d’un coup et me pris pour tourniquet en s’accrochant fortement à moi à l’aide ses jambes coincé en pince à linge sur mes cuisses, et de crier de plus belle, vas-y danse tourne, plus vite, et d’enchainer ses petits cris.

Ce que je dois aussi préciser c’est que cette danse à durer 10 min en tout, et que cette femme à reproduit ce schéma 4 à 5 fois sachant qu’elle ne descendait de son socle (moi en l’occurrence) que lorsque cela glissait de trop.

Je pensais que les 2 min que j'avais prévu dans ma tête était les plus longues du monde, mais le groupe à la fin s'est quasi excusé en disant qu'il ont failli dépasser les 10 min de danse.

 

Et voilà comment un jeune homme poli et galant passe son expérience la plus traumatisante dans la vie d’un danseur gentil et galant. Pour sa peine elle m’a remercié avec un baiser sur la joue et ne m’a plus jamais réinvitée de ma vie.



#148 + Partager deniis

deniis
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 539 messages

Posté 12 juin 2014 - 10:00

J’évite de refuser des danses, car je sais que c’est pas agréable pour ceux qui proposent. Et certains ou certaines s’en font des cheveux blancs

Mais évidemment, ça arrive, c’est sûr.

 

Attention aux excuses type, un ami à l’époque danseur « moyen » a fait il y a quelques années un combo en invitant successivement 3 excellentes danseuses, qui ont toutes répondu « désolé, j’ai mal aux pieds » ^^

Alors certes, il y a un certain lien entre la compétence et la pratique assidue, ainsi qu’entre la pratique assidue et le mal au pied, et par voie de conséquence, les danseuses acharnées peuvent plus facilement avoir mal aux pieds que celles qui dansent pas. Mais trois en quinze secondes face au même danseur, qui sont ensuite retournées danser avec leurs partenaires habituels jusqu’au bout de la nuit, le hasard est un peu gros ;)

 

 

 

J’ai des fois des difficultés à inviter une personne au sein d’un groupe.

Exemple : 3 copines sont assises sur le bord du parquet et attendent. Je vais en inviter une, et il se trouve qu’elle refuse, pour X raison.

Je sais par expérience que les autres refuseront à coup sûr si je les invite à leur tour. Je suppose qu’elles sont vexées d’être « le second choix » voire encore pire, le « troisième choix ».

Mais si, pressentant les refus, je ne les invite même pas alors là c’est terrible, elles ne sont même pas du choix donc encore plus vexées

J’ai pas vraiment de solution à cette situation. Pour danser, il faut casser la série, donc aller voir ailleurs (ou inviter quelqu’un qui a plus de mal à se faire inviter donc bien moins de fierté mal placée).

Trouver 2 autres gars pour aller les inviter les trois à la fois ?



#149 + Partager josette

josette
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 026 messages
  • Localisation: Bourges
  • Activité(s):!!!

Posté 12 juin 2014 - 11:17

je propose de les considérer "en série" et de formuler l'invitation dans le style :

" laquelle d'entre-vous aura la gentillesse de danser avec moi ? "

ou " laquelle se dévoue ?" 

ou "laquelle meurt le plus de l'envie de danser ?"

ou  "avec qui cette danse- ci ?" 

Tu n'auras pas forcément la danseuse que tu visais mais en leur donnant le choix ( ou plutôt en leur délégant la prise de décision ) tu auras avancé tes travaux d'approche.



#150 + Partager Tya

Tya
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 250 messages

Posté 12 juin 2014 - 11:31

Ou encore, tu te fiches devant elles, et tu fais : "Plouf, plouf. c'est-avec-toi-que-je-danserai : un - deux - trois".

Si elle ne le veut pas, tu recommences : "Mais-comme-elle-ne-veut-pas… gna-gna-gna-gna-gna, etc."

 

Bien évidemment, au départ, tu calcules ton coup, histoire que cela tombe sur celle que tu désires ardemment.

 

Tu nous raconteras ?


  • josette aime ça

#151 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 125 messages

Posté 13 juin 2014 - 09:28

Si la cavalière désirée est suffisamment connue, ou au contraire inconnue mais visiblement débutante (et délaissée), il m'arrive de la priver de son libre-arbitre (c'est sans doute pour cela que je ne le fais pas avec des cavalières moins connues ou moins débutantes).

 

(s'approche du groupe en souriant et en formulant l'une des demandes de Josette, ci-dessus)

(mais a déjà pris la main de celle qu'il ne regarde pas et imprime une traction qui ne lui laisse aucun doute sur son intention)

 

C'est tellement grossier qu'en général, c'est bien pris au second degré.

 

N.B.: une variation consiste à pratiquer de même lorsque la cavalière est seule.

Mais dans ce cas, il faut penser à adapter le texte, et à la regarder en parlant !

 

, et [elle] formait un ensemble qui se tient.

J'ai du mal à visualiser, tu pourras m'expliquer la prochaine fois qu'on se voit ?


Modifié par Rodrigue, 13 juin 2014 - 09:42.

  • PtitDoc aime ça

#152 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 984 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 13 juin 2014 - 10:27

Lanost a un avis? Je suis dans l'obligation d'avoir un avis contraire.

 

Là ou je suis d'accord c'est qu'il faut pouvoir dire non. Il faut oser dire non quand on veut pas danser. Il faut donc accepter qu'on nous dira non. Et il faut inviter de façon qui permet à la personne invitée de dire non (sachant que sauf entrainement, c'est assez difficile de dire non, particulièrement une fois qu'on nous a déjà attrappé par le bras - Rodrigue, je vise personne...).

 

Là ou je suis pas d'accord c'est sur les excuses bidon. On peut dire "non" pour n'importe quelle raison - et on est pas obligé de partager cette raison. Et pareil, les personnes qui reçoivent un non ont le choix entre prendre ça comme "cette danse, maintenant non, mais une autre fois, peut etre oui" et "avec toi? non, jamais, merci". Plutôt qu'une justification inutile, si vous voulez encourager quelqu'un à vous réinviter: "maintenant je suis fatigué, mais plus tard, volontiers" ou "pas sur une polka, mais s'ils jouent une valse, on essaie de se trouver?".

 

Personnellement les invitations de groupe je déteste. Tu veux danser avec moi? Invite moi à danser! Qui n'ose rien n'a rien (En général, je dis oui - même si j'ai un regard en général assez évitant qui m'évite de recevoir des invitations insollicitées).

 

Et je pense que le milieu folk serait plus agréable si y'avait moins de personnes (souvent des hommes, mais aussi des femmes) qui croient qu'ils peuvent attrapper quelqu'un par le bras et les "inviter" (obliger?) à danser. Pareil les cercles ou "il manque un homme". Il manque pas un homme! quelqu'un est venu se mettre dans le cercle sans cavalier - cette personne a qu'a aller trouver un cavalier!


  • Ludoman et Hugal aiment ça

#153 + Partager Lanost

Lanost
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 221 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 13 juin 2014 - 14:25

merci jumeaux maléfique, j’essaierais de pas être d'accord avec toi sur un autre sujet, je trouve qu'on nous confond encore trop


  • Ludoman et Nouille aiment ça

#154 + Partager Ludoman

Ludoman
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 734 messages
  • Localisation: Montreuil
  • Groupe(s):Flor de Zinc - Duo Besson Rio - Tizhde'i - Boulas Rio
  • Instrument(s):Accordéon chromatique

Posté 13 juin 2014 - 14:39

merci jumeaux maléfique, j’essaierais de pas être d'accord avec toi sur un autre sujet, je trouve qu'on nous confond encore trop

Il est aussi ton anti-champion de la danse trad ?



#155 + Partager Lanost

Lanost
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 221 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 13 juin 2014 - 15:00

personne veut ce frotter à moi ....


  • Ludoman aime ça

#156 + Partager Nouille

Nouille
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 70 messages
  • Localisation: Lyon/Grenoble
  • Activité(s):Infirmière
  • Instrument(s):Accordéon chromatique, accordina

Posté 13 juin 2014 - 18:12

On ne peut pas être tout le temps au mieux de sa forme lors d'un bal (mais qui est ce génie qui a inventé la buvette ?? je souhaite que cette homme m'épouse) mais il n'est jamais agréable de se voir refusé une danse, ni même de la refuser.

 

Ceci étant, on ne peut pas non plus tout justifier. Les "je suis fatiguée" et autres "j'ai mal aux pieds", je les considère comme étant des justifications polies. Ne nous voilons pas la face, les personnes qui répondent ça n'ont presque jamais mal aux pieds à ce moment là.

De nature très honnête, si je n'ai pas envie de danser une danse - que ce soit pour des raisons de danse ou de cavalier - je l'exprime. Ça donne des refus du genre "non merci, je passe pour cette fois" ou bien "qu'est-ce que c'est ? Une polka ? Ah désolée, c'est l'heure de ma bière (il faut vraiment que je retrouve ce gars)".

 

Voici le côté moins honnête de la chose : 

Je me trouvais sur le bord du plancher au moment où le groupe a annoncé une mazurka. C'était la seule et unique mazurka du set (sisi, il y a encore des groupes comme ça). Un homme qui passait par là a dû voir la petite étincelle dans mes yeux qui criait "Je veux danser ! Je veux LA danser !". Sauf que ce mec là, je l'avais déjà regardé danser avec d'autres cavalières ce soir là (et même d'autres avant) et au vu du swing très rythmiquement aléatoire sur le cercle circassien de début de soirée, je n'avais pas DU TOUT envie de danser une mazurka avec lui. J'ai donc refusé poliment, en prétextant une fatigue passagère - tu parles - ou une envie pressante - j'ai une vessie de chameau. Toujours sur le côté, un très bon ami à moi, faisant partie de ces personnes avec qui c'est le méga gros pied de danser n'importe quelle danse de couple et SURTOUT la mazurka vient m'inviter.

Et là, je me suis sentie un peu bête. Par respect pour la première personne, j'ai refusé. Net et sec. Pour ne pas blesser le premier.

Et là, je me suis sentie un peu bête. J'ai loupé une mazurka de folie, la rage ronde encore dans mon estomac alors que je vous raconte ça - à moins que ce ne soit la faim..

 

Cette situation m'est arrivée plusieurs fois, et je me retrouve toujours un peu gênée et perdue face au deuxième gars, savoir si j'accepte ou pas. Tout dépend de mon taux de gentillesse, de mesquinerie, d'envie de danser et d'alcoolémie - un sacré baromètre ! - présents en moi ce soir là.



#157 + Partager Lanost

Lanost
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 221 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 14 juin 2014 - 12:11

bah sinon faut refuser poliment en disant pas toi, ta manière ne me correspond pas, en tant que cavalier, j'ai rarement ce soucis, donc je ne peu pas t'aider, mais c'est dommage de louper de belle danse pour des raisons à la con, sa morale faut la mettre de coté de temps en temps.



#158 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 125 messages

Posté 18 juin 2014 - 21:21

Tirno, le coup de tirer par la manche est largement justifié lorsque tu vois que la débutante qui n'osait pas se lancer dans une chapeloise, un cercle, une scottish ou même une bourrée, finit la danse avec un sourire jusqu'aux oreilles. Parfois les mots manquent pour mettre en confiance alors que la musique a commencé. Ça fait "Old School", comme le fait de pousser un enfant dans la piscine, mais si c'est pour le faire tomber dans les bras de son père... il y a vraiment peu de chance de le traumatiser.

 

Nouille, je compatis parce que ça m'arrive aussi, l'invitation sur la seule danse de couple de la (demi)-heure (en Bretagne), ou bien sur l'air qui t'envoie en l'air même accoudé au bar, celui dont tu connais la fréquence en bal (proche de 1), et qui fait partie des raisons de ta présence. Longtemps j'ai dit oui et amen, parce qu'il y a tellement d'occasions de danse... mais il y a quand même des musiques si bellement interprétées que je vois venir la danse où je dirai non : "J'ai une façon un peu spéciale de danser sur cet air précis, tu sais...", "Prête pour un galop ?", "Ça ne te dérange pas si on la danse en 2+3 ?", "Ça va la valse lente à 3 temps ?" (Souvent, ces signaux ne sont pas perçus à leur juste valeur...).

 

Mais la dernière fois que j'ai refusé ouvertement une danse, c'était il y a un an et pas parce que l'air était à pleurer. C'était face à un... groupe ! Elles étaient trois, et mues par ce genre de calcul ou d'intuition qui permet de savoir que la prochaine danse sera une danse de couple, elles m'encadraient à un mètre (j'ai encore une bonne vision périphérique). Or, j'avais déjà dansé plusieurs danses de couple avec chacune d'elles au cours de ce même bal (et oui, ce n'était pas en Bretagne).

 

Je me suis retourné vers elles, un peu agacé  par la situation (bonjour la discrétion, c'était tellement visible des autres, quatre personnes debout au même endroit) et leur insistance ou leur incapacité à aller voir ailleurs (mais j'étais fatigué sans doute, et donc moins conciliant).

Je ne me souviens pas de ce que j'ai marmonné un peu sèchement, mais j'ai terminé par : "Il n'est pas question que je choisisse... puisque c'est comme ça, je vais aller inviter à l'autre bout de la salle." (L'une d'elles a dit que j'étais parfaitement libre d'inviter qui je voulais _la classe.). C'était un peu faux-cul puisque si j'avais vraiment eu envie de danser avec l'une d'elles, je n'aurais pas hésité à l'inviter. J'ai traversé la salle et j'ai invité une femme avec laquelle je n'avais pas encore dansé (mais que je n'ai pas choisie au hasard non plus).

 

Si vous vous reconnaissez... sans rancune !?

 

 

 

Franchement, si on me dit "Je t'ai vu danser ce soir, et je ne suis pas d'humeur pour te suivre ; peut-être un autre jour.", malgré ma réplique peu convaincante "Mais je peux m'adapter...", et bien je trouverai ce motif suffisant et non gênant. Et cela n'empêche pas qu'un autre cavalier soit accepté juste derrière.

 

Un motif un peu hypocrite mais qui sauve bien les apparences, c'est le "J'ai promis cette danse à..." ou "J'avais envie de danser cette danse avec...". Il n'y a rien à redire si il est suivi des faits. Le désir entre en ligne de compte et c'est bien compréhensible.

 

Par contre, quand une inconnue est vraiment maladroite dans sa façon de refuser, même si ses raisons sont les mêmes que d'autres (le sujet est trop humide par exemple...) (mais ça, je ne le sais pas), et si ma mémoire ne me fait pas défaut, je mets des mois ou des années à refaire le premier pas. 

 



#159 + Partager Elfi

Elfi
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 408 messages

Posté 19 juin 2014 - 17:46

toute cette discussion pour savoir si il faut dire oui ou non, et comment et quelle excuse, et est-ce qu'on doit mentir ou...

tout ça pour ça ? :hmm: :lil-lol:

 

bah moi je suis polie et je dis "non c'est gentil, mais merci" puis c'est tout. (et si c'est un lourdaud bourré qui m'invite pour la 5e fois c'est "bon, tu me lâches?"

 

et puis vous ne parlez qu'au moment où vous invitez à danser ?

genre si on vous dit non et que vous croisez la personne au bar, vous faites comme si elle n'existait pas et que vous étiez sourd-muet-aveugle ?

 

et si vous me refusez une danse, alors je n'aurai pu le droit de vous adresser la parole ??

 

parce que des fois moi c'est non et pi on discute avec quelqu'un qu'on trouve sympa et peut être plus tard ce sera oui,tout ça de façon sincère et spontanée (et sans se prendre le chou^^)

je vous aime bien  :puppyeyes:, mais des fois ce que vous pouvez être compliqués :crazy:


  • Lanost, loic et Hugal aiment ça

#160 + Partager buescher 27

buescher 27
  • Adhérent(e)
  • PipPipPipPip
  • 340 messages

Posté 19 juin 2014 - 17:54

J'espère qu'on se croisera quelque part car je suis bien d'accord avec ton approche du refus ou de l'acceptation ;D




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)